Accueil > Temps additionnel > 2013, un bilan en Bleu (4/6) : les attaquants

télécharger l'article au format PDF

2013, un bilan en Bleu (4/6) : les attaquants

Publié le 22 décembre 2013

Ménez écarté, il reste en attaque Ribéry, Benzema et Giroud. Mais ces trois-là ne jouent pas ensemble, et le flanc droit est toujours en chantier.

Neuf attaquants ont été appelés en 2013. Un de plus qu’en 2012. Franck Ribéry et Jérémy Ménez à gauche, Dimitri Payet, Loïc Rémy et Alexandre Lacazette à droite, Karim Benzema, Olivier Giroud, Bafétimbi Gomis et André-Pierre Gignac dans l’axe. Ben Arfa, Saha et Briand n’ont pas été rappelés, et aucun nouveau joueur n’a été testé cette année dans ce secteur de jeu.

Giroud n’a rien lâché

Le seul à avoir participé à toutes les rencontres, et c’est une petite surprise, est Olivier Giroud. S’il n’avait pas été mis au repos pour la tournée sud-américaine, Franc Ribéry aurait bien entendu été celui-là. Le Munichois est d’ailleurs l’attaquant qui totalise le plus de temps de jeu, avec dix titularisations, sept matches complets et 849 minutes. C’est aussi le plus efficace, avec cinq buts marqués (deux sur pénalty) et cinq passes décisives.

JPEG - 44.6 ko

Olivier Giroud n’a été titulaire que sept fois sur douze (trois matches complets), a joué 581 minutes pour trois buts marqués.

Karim Benzema compte dix sélections dont sept comme titulaire (deux matches complets), soit 623 minutes. Lui aussi a marqué trois buts après une très longue période de disette.

JPEG - 34.6 ko

Ce trio a monopolisé l’attaque des Bleus, mais n’a été aligné ensemble qu’une seule fois contre la Géorgie en mars, même si on pourrait y ajouter les neuf dernières minutes contre l’Allemagne en février (Giroud remplaçant Sissoko). Derrière, Rémy et Payet comptent quatre sélections, le Marseillais ayant débuté à chaque fois (deux matches complets) alors que le joueur de Newcastle est entré deux fois en jeu (un match complet). Jérémy Ménez, Alexandre Lacazette, Bafétimbi Gomis et André-Pierre Gignac n’ont fait que passer : aucun d’eux n’a été titulaire, et aucun n’atteint l’heure de jeu cumulée.

PNG - 19.7 ko
En blanc, le nombre de matches joués. En bleu, le nombre de minutes.

Deux attaquants, un seul dans l’axe

Après plusieurs hésitations, Didier Deschamps a fini par opter pour un seul attaquant axial : Karim Benzema d’abord, puis Olivier Giroud, le madrilène revenant en grâce lors du tout dernier match de l’année contre l’Ukraine. Franck Ribéry est indiscutable à gauche, où se pose toutefois la question de sa doublure. Pour l’instant, Ménez ayant disparu du groupe, Dimitri Payet pourrait être celle-là malgré des prestations en Bleu plutôt décevantes.

JPEG - 53.5 ko

Côté droit, c’est la grande incertitude. Sissoko, Payet, Valbuena, Rémy, Lacazette et Nasri se sont succédé sans que personne ne s’impose. En fait, tout dépend du schéma de jeu retenu : en 4-3-3 comme contre l’Ukraine ou au Brésil, c’est Valbuena qui s’y colle. En 4-2-3-1, le Marseillais est plutôt axial, et le côté est occupé alors par Nasri, Payet, Rémy ou Sissoko. Parmi ces cinq, Nasri, Valbuena et Sissoko sont plutôt des milieux de terrain alors que Payet et Rémy sont plutôt des attaquants. Mais aucun de ces cinq-là n’évoluent spontanément sur le flanc droit, ce qui pourrait laisser sa chance à Florian Thauvin en 2014.

Passeurs en panne

Les attaquants ont marqué onze fois sur vingt cette année. C’est peu, et dans la lignée de l’année dernière (dix buts sur vingt et un). Plus préoccupant, le seul attaquant à avoir fait des passes décisives est Franck Ribéry. L’an dernier, Benzema en avant fait cinq et Giroud trois, contre zéro et zéro cette année. Ce gros coup de mou explique en partie la faiblesse offensive des Bleus entre mars et septembre (aucun but en cinq matches), heureusement compensée par une efficacité retrouvée à l’automne (seize buts lors des cinq derniers matches de l’année). Autant dire que si la hiérarchie est clairement dessinée devant, Deschamps devra encore chercher la bonne formule lors des quatre amicaux avant la coupe du monde.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 7