Accueil > Vous êtes ici > Panenka > Chroniques bleues rejoint Panenka

télécharger l'article au format PDF

Chroniques bleues rejoint Panenka

Publié le 11 septembre 2010, mis à jour le 28 septembre 2010

C’est fait : depuis le 11 septembre, le portail spécialisé foot Panenka.fr compte un nouveau participant, et c’est Chroniques bleues. Certains articles seront ainsi repris sur le portail. Tous les autres seront bien sûr en ligne ici. C’est aussi l’occasion de rendre hommage à un geste technique culotté et élégant, et à son inventeur.

Combien de joueurs ont donné leur nom à un geste technique ? Il nous vient en tête Rabah Majder, international algérien auteur d’une talonnade géniale avec Porto en finale de la coupe d’Europe contre le Bayern en 1987. Et Antonin Panenka, obscur joueur tchécoslovaque entré dans l’histoire pour sa technique très particulière : petite frappe piquée en plein centre de la cage alors que le gardien s’est jeté pour fermer un côté. C’est en juin 1976, en finale de la coupe d’Europe des Nations à Belgrade, qu’il invente ce geste contre l’Allemagne lors de la séance des tirs au but. Il avait en face de lui Sepp Maïer, le meilleur gardien du monde de l’époque. Mais Panenka n’a raté aucun des 46 pénalties qu’il a tiré dans toute sa carrière.


La Panenka Originale

La route de Panenka a croisé celle des Bleus a plusieurs reprises, en 1979 (deux fois) et au Mundial 82. Lors du premier des trois matches, à Prague, il a battu Dropsy d’une panenka, modèle déposé, méfiez-vous des imitations. A Valladolid, lors du dernier match du premier tour, il trompe Ettori d’un tir plus classique, un plat du pied sur la gauche du gardien, avant de causer un vent de panique dans la défense française sur un coup-franc tiré dans les dernières secondes du match et repoussé par Amoros sur la ligne.

Zidane lui-même lui a rendu hommage en finale de la coupe du monde 2006 à Berlin, non sans causer une énorme frayeur aux vingt millions de téléspectateurs français quand sa frappe heurta le dessous de la transversale, tomba derrière la ligne, remonta jusqu’à la barre et ressortit de la cage.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 6