Didier Deschamps a cinquante ans

Publié le 15 octobre 2018

Champion du monde dans sa trentième année et re-champion du monde dans sa cinquantième, où se situe Didier Deschamps par rapport à ses prédecesseurs en équipe de France ? Et au palmarès de la Coupe du monde ?

Pouvait-il rêver plus beau cadeau pour ses cinquante ans que celui que ses joueurs lui ont fait avec trois mois d’avance, un soir d’orage à Moscou ? Didier Deschamps a toujours cru en sa bonne étoile, tellement qu’il en a désormais deux. La première, il se l’était offerte l’année de ses trente ans, cinq ans après avoir été le premier capitaine d’un club français à soulever la Coupe d’Europe des clubs champions.

Si trente ans peut être considéré comme le sommet d’une carrière de joueur [1], cinquante ans est-il l’âge idéal pour un sélectionneur ? Pour le savoir, j’ai regardé où en étaient les prédécesseurs de Deschamps à la tête des Bleus arrivés à leur demi-siècle. Puis j’ai comparé l’âge des sélectionneurs champions du monde au moment de la finale.

Avec les Bleus, Deschamps est au milieu du gué...

L’équipe de France a connu 17 sélectionneurs uniques depuis 1964, dont deux pas si uniques que ça puisqu’ils ont assuré un intérim conjointement au deuxième semestre 1966. Le constat, c’est que Deschamps n’est que le troisième en fonction à 50 ans, après Louis Duguauguez en février 1968 et Michel Hidalgo en mars 1983. Sept ont été sélectionneurs avant cet âge (et donc ne l’étaient plus à 50 ans), sept autres l’ont été après.

Le plus jeune à sa prise de fonction n’est pas Michel Platini, qui avait 32 ans et 4 mois début novembre 1988, mais Just Fontaine. Le recordman des buteurs en une édition de Coupe du monde n’avait que 32 ans et 6 mois en mars 1967 quand il s’est assis sur le banc des Bleus (pour seulement deux matchs, hélas). Et le plus âgé à la fin de son mandat est Roger Lemerre, 61 ans en juin 2002.

Sur le graphique ci-dessous, la ligne blanche verticale représente l’âge de 50 ans, la zone en rouge celle où le sélectionneur est en fonction avec son âge de début et son âge de fin, les années de la période étant indiquées en bout de ligne.

PNG - 120.7 ko

Il est frappant de constater la position centrale du mandat de Deschamps dans cet intervalle d’une trentaine d’année qui couvre les âges des 17 sélectionneurs. Si son contrat s’achève comme prévu en 2020, il aura donc commencé à 43 ans, soit 11 ans après l’âge minimum, et terminé à 51 ans, soit dix ans avant l’âge maximum. Le seul autre sélectionneur à avoir un créneau similaire est Michel Hidalgo, en poste de 42 à 51 ans.

... et avec les autres sélectionneurs champions du monde aussi !

Mais les surprises ne s’arrêtent pas là. J’ai regardé quel âge avait chacun des 21 sélectionneurs champions du monde au moment du titre. Il y en a en fait vingt différents, puisque l’Italien Vittorio Pozzo est le seul à avoir gagné deux Coupes du monde comme coach en 1934 et 1938 [2]. Je l’ai quand même compté deux fois, puisqu’il avait quatre ans de plus lors de sa deuxième victoire.

Eh bien, croyez-le ou pas, là aussi Deschamps incarne la moyenne : neuf sélectionneurs ont été titrés plus jeunes que lui, et onze l’ont été plus vieux. Les deux plus précoces sont le Brésilien Mario Zagallo (38 ans en juillet 1970) et l’Argentin César Luis Menotti (39 ans en juin 1978). Les doyens sont l’Allemand Sepp Herberger en 1954 (61 ans) et l’Espagnol Vicente Del Bosque en 2014 (59 ans). On est loin des âges atteints en club, comme Jupp Heynckes au Bayern (73 ans en 2018) ou Alex Ferguson à Manchester United (71 ans en 2013).

PNG - 76.8 ko

La tendance depuis le début des années 1990 est d’ailleurs au vieillissement des sélectionneurs champions du monde : Deschamps, qui n’avait que 49 ans en juillet dernier, est le premier sous la barre des cinquante depuis 1990 et le sacre de Franz Beckenbauer avec l’Allemagne (44 ans). Si on se rappelle que Mario Zagallo a été titré à 38 ans, on constate que les trois à cumuler des titres comme joueur et sélectionneur l’ont été relativement jeunes. En clair, que l’écart entre leur victoire sur le terrain et sur le banc varie de 12 ans (1958-1970 pour Zagallo) à 20 ans (1998-2018 pour Deschamps), Beckenbauer se situant entre les deux (16 ans entre 1974 et 1990).

Et pour conclure, puisque vous êtes sans doute en train de vous poser la question, Zinédine Zidane aura 50 ans en... 2022. Thierry Henry, lui, n’aura que 48 ans en juillet 2026. Bref, ils seront dans les temps.

[1mais pas toujours : pour Kopa, c’était vingt-sept, pour Platini vingt-neuf, et Zidane a offert un formidable feu d’artifice à trente-quatre ans.

[2Franz Beckenbauer et Didier Deschamps en ont gagné une comme joueur et une comme sélectionneur, Mario Zagallo en a glané deux sur le terrain et une troisième sur le banc avec le Brésil.

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité