Accueil > Temps additionnel > En demi-finale, il y a l’Allemagne et les autres

télécharger l'article au format PDF

En demi-finale, il y a l’Allemagne et les autres

Publié le 3 juillet 2016

PNG - 21.7 koPour la sixième fois d’affilée depuis 2006, l’Allemagne jouera une demi-finale jeudi prochain à Marseille. En trente participations à l’Euro ou en coupe du monde, elle est entrée vingt-deux fois dans le dernier carré. Mais c’est la première fois qu’elle y parvient en France.

L’Italie n’est plus invaincue en compétition face à l’Allemagne : voilà déjà une série statistique qui s’est éteinte samedi soir à Bordeaux. La deuxième, c’est que le champion du monde en titre atteint enfin une demi-finale en France, après trois échecs en 1938, 1984 et 1998. Les statistiques n’ont aucune valeur prédictive, on le savait déjà.

Pour la plupart des sélections, l’accession à une demi-finale européenne ou mondiale est un événement sinon rare, du moins suffisamment notable pour être signalé. Pour l’Allemagne, c’est le contraire. En trente participations à l’Euro ou la coupe du monde depuis 1930, la Mannschaft est entrée dans le dernier carré... vingt-deux fois. A titre de comparaison, l’Italie y est parvenue 13 fois à ce jour (en 28 participations), les Pays-Bas 10 fois (sur 19), la France 9 (sur 23) fois, l’Espagne 6 fois (sur 24) et l’Angleterre seulement 4 fois (sur 22).
 

Dans les graphiques ci-dessous, les ronds gris représentent une élimination avant la demi-finale, le vert clair une défaite en demi-finale, le vert une finale perdue et le vert foncé un titre. Les coupes du monde sont signalées par un contour noir, les Euros sont sans contour. Les dates sans cercle correspondent à une non-participation au tournoi final (élimination avant les quarts de finale pour les Euros 60, 64, 68, 72 et 76). [1]

 
En général, quand l’Allemagne atteint ce niveau, ce n’est pas un accomplissement mais un strict minimum : deux fois sur trois, il y a qualification pour la finale (14 fois) et cette dernière est remportée une fois sur deux (7 dont 4 coupes du monde et 3 Euros).

PNG - 89 ko

L’Italie n’est pas mal non plus à cet exercice, même si elle semble marquer le pas depuis vingt ans, avec seulement trois demi-finales atteintes. Sur 13 demi-finales disputées, la Squadra Azurra a atteint la finale 9 fois (deux fois sur trois donc) et l’a emporté 5 fois (un peu plus d’une fois sur deux).

PNG - 73.5 ko

Les Pays-Bas n’ont jamais gagné de coupe du monde, mais avec trois finales perdues (1974, 1978 et 2010) et un titre de champion d’Europe en 1988, ils méritent de figurer dans cette étude. Et ce même s’ils ont souvent plafonné en demi-finale (six défaites sur dix) et n’ont remporté qu’une finale sur quatre.

PNG - 69.9 ko

La France pourrait rejoindre la sélection néerlandaise en cas de victoire sur l’Islande, synonyme de dixième entrée dans le dernier carré. Après le doublé de 1958-1960 (marqué par deux échecs successifs, avec à chaque fois cinq buts encaissés), il faudra attendre les années 80 avec une belle série de trois ponctuée d’une victoire au milieu, en 1984. Dix ans plus tard, rebelote avec cette fois deux titres de rang. 2006 est la seule année isolée dans cette série. Quand elle arrive en demi, la France atteint la finale moins d’une fois sur deux (quatre sur neuf), en revanche elle n’en a perdu qu’une sur quatre, et encore aux tirs au but.

PNG - 59.4 ko

L’Espagne présente la particularité d’être très rarement entrée dans le dernier carré (six fois en 24 participations, à peine plus d’une fois sur quatre) mais d’avoir atteint la finale cinq fois et de l’avoir remporté quatre fois. Et encore faut-il préciser que la seule fois ou la Roja a échoué en demi-finale, c’était en 1950 dans un format de poule finale à quatre sans match à élimination directe (elle avait fini quatrième derrière l’Uruguay, le Brésil et la Suède). L’Espagne reste sur trois finales consécutives gagnées (2008, 2010, 2012), la seule équipe européenne à avoir réalisé un tel exploit.

PNG - 95.5 ko

L’Angleterre ferme la marche avec 4 présences en demi-finale en 22 participations. Et encore faut-il noter que dans la moitié des cas, c’était à domicile (coupe du monde 1966, Euro 1996) et qu’une seule a abouti à une finale, remportée. L’Angleterre a joué autant de demi-finales que l’Allemagne et l’Italie ont remporté de titres mondiaux.

PNG - 78.5 ko

[1A noter qu’il n’y a pas eu de demi-finales en 1950, 1974, 1978 et 1980. Dans ce cas, les équipes classées troisièmes et quatrièmes sont considérées comme étant demi-finalistes.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 8