Les mois d’avril sont meurtriers

Publié le 2 avril 2011, mis à jour le 30 mai 2013

Les Bleus ne jouent quasiment plus en avril, et au vu de leurs statistiques, on comprend pourquoi : à peine plus d’un tiers de matches gagnés, des défaites à la pelle. Plutôt que se faire sonner les cloches, l’équipe de France préfère ne pas se découvrir d’un fil.

Sur les sept dernières années, l’équipe de France a disputé 96 matches. Dont un seul en avril. C’était en 2009, et c’était le 1er, jour de poisson et de victoire face à la Lituanie en qualifications de la coupe du monde 2010. Les Bleus devraient d’ailleurs jouer plus souvent un premier avril : les deux fois précédentes se sont soldées par autant de victoires, contre Israël à Palerme en 2003 (2-1) et contre le Brésil au Parc des Princes en 1978 (1-0, première victoire de l’histoire contre les triples champions du monde de l’époque).

Mais depuis l’avènement de la Ligue des Champions (1992) et surtout du calendrier international unifié pour les sélections (1998), le mois d’avril a été progressivement neutralisé. Il faut remonter à 2003 pour trouver une trace régulière de matches (amicaux) au premier mois du printemps. Dommage, car la dernière défaite des Bleus en avril remonte à 1982, contre le Pérou au Parc (0-1) en préparation du Mundial espagnol. Les 16 matches suivants se sont terminés par 11 victoires et 5 nuls.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi, loin de là. Entre 1958 et 1968, les mois d’avril ont été meurtriers pour les Bleus : onze matches joués, tous perdus à l’exception d’un 0-0 contre la Suisse et d’un 1-1 contre la Yougoslavie. Et avant-guerre, le bilan n’est guère meilleur, avec 26 matches disputés, 7 gagnés (dont deux contre le Luxembourg, ça aide), 5 nuls et 14 défaites dont trois gratinées contre l’Angleterre en 1910 (1-10), la Belgique en 1911 (1-7) et les Pays-Bas en 1923 (0-8).

Franchement mauvais en amical, le bilan s’améliore nettement en compétition, avec 7 victoires pour 4 défaites en 15 matches. A condition toutefois de ne pas être trop regardant sur le niveau des sélections battues, parmi lesquelles le Luxembourg, l’Islande, Israël et la Lituanie. La dernière défaite en compétition remonte au 4 avril 1979 à Bratislava contre la Tchécoslovaquie (0-2), et elle avait coûté à l’équipe de Michel Hidalgo une place à l’Euro 80.

Parmi les adversaires préférés des Bleus en avril, la Belgique se distingue avec pas moins de 11 confrontations, la plupart entre 1906 et 1935. Arrivent ensuite avec six matches la Yougoslavie (que l’équipe de France n’a battu qu’une seule fois, 4-0 en 1983), la Suisse (avec un bilan parfaitement neutre, deux victoires, deux nuls et deux défaites) et le Portugal, dont on retiendra le superbe 4-0 de 2001 et sur lequel nous reviendrons en détail dans quelques jours.

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Abonnez-vous !

Chroniques bleues est sur Tipeee, premier site français de tip participatif.

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité