Les mois les plus courts ne sont pas les meilleurs

Publié le 1er février 2011

Toujours vainqueurs en compétition, les Bleus souffrent en amical en février, surtout depuis le début du 21e siècle. Mais ils ont obtenu aussi de bons résultats contre les champions du monde italiens, allemands et anglais. A qui le tour ?

En février, les jours rallongent, la chandeleur et la Saint-Valentin mélangent crêpes et amoureux et les footballeurs entament la dernière ligne droite de la saison. Ce n’est donc pas un mois propice pour l’équipe de France, surtout depuis que la Ligue des Champions et ses huitièmes de finale se sont installés dans le calendrier international.

D’ailleurs, si les Bleus ont joué cinquante fois en février, c’était presque toujours pour du beurre. Quatre fois seulement, l’équipe de France a disputé un match de compétition, et quatre fois elle l’a emporté ! En 1963, elle corrigeait même sévèrement l’Angleterre dans l’ancien Parc des Princes par un superbe 5-2 au premier tour des qualifications pour la coupe d’Europe des Nations, en fait un seizièmes de finale en aller-retour (1-1 à l’aller à Sheffield). A la mi-temps, les Bleus mènent déjà 3-0 et résisteront au retour anglais en deuxième période.

retrouver ce média sur www.ina.fr

France-Angleterre 1963 (5-2)
Admirez la brillante prestation du gardien anglais Ronald Springett, digne ancêtre du malheureux Robert Green.


En 1979, c’est le Luxembourg qui vient à Paris pour les qualifications de l’Euro 80. Victoire facile des Bleus (3-0) avec un milieu de terrain plutôt baroque (Petit-Michel- Piasecki) et une attaque guère percutante (Rocheteau-Berdoll-Emon). En février 1991, Platini est sélectionneur et accueille l’Espagne dans les qualifications pour l’Euro 92. Malgré un milieu de terrain très défensif (Sauzée-Pardo-Durand) les Espagnols ouvrent le score mais Sauzée égalisent. Fernandez entre en deuxième période et les Bleus s’imposent avec deux nouveaux buts de Papin (ciseau retourné) et de Blanc. C’est la première des six victoires de l’année 1991.

retrouver ce média sur www.ina.fr

France-Espagne 1991 (3-1)
Résumé du match et portrait de Laurent Blanc, alors âgé de 25 ans.

La dernière victoire en compétition est aussi la seule à l’extérieur. Le 17 février 1993, l’équipe de France dirigée par Gérard Houllier est à Tel Aviv pour rencontrer Israël en qualifications de la coupe du monde 1994. Victoire facile (4-0) avec un doublé de Laurent Blanc (décidément inspiré en février), Cantona ouvrant le score et Roche le clôturant. Personne n’aurait parié un shekel sur ne serait-ce qu’un match nul huit mois plus tard lors du retour à Paris. On connaît la suite.

Le bilan des matches amicaux en février, qui nous intéresse à quelques jours du match contre le Brésil, est quant à lui nettement moins bon. 22 victoires, 5 nuls et 19 défaites, dont 4 contre la Belgique, rencontrée 5 fois. Jusqu’en 1981, ces matches de février ressemblent plus à une corvée qu’à une partie de plaisir : 14 défaites et un nul en 25 rencontres. Le seul nul est d’ailleurs positif, puisqu’il est acquis en 1978 contre l’Italie à Naples (2-2), avec deux buts sur coup-franc de Platini contre Zoff (le premier ayant été refusé). Quatre mois plus tard en coupe du monde à Mar del Plata, les Italiens ne laisseront pas la moindre marge de manœuvre au futur triple ballon d’or.

Italie-France 1978 (2-2)
Au journal de 20h d’Antenne 2, Patrick Poivre d’Arvor revient sur le match qui a eu lieu dans l’après-midi.

Entre 1982 et 2002, tout va pour le mieux : 19 matches joués, trois nuls (contre l’Irlande du Nord en 1986, l’Eire en 1986 et la Norvège en 1998) et une seule défaite, contre l’Angleterre en 1992. Et de bien belles victoires, contre l’Italie (2-0 en 1982), l’Angleterre (2-0 en 1984 et en 1999) ou l’Allemagne (2-1 en 1990, 1-0 en 2001). Tiens, trois champions du monde ! Le Brésil sera-t-il le quatrième ?

France-Argentine 2009 à Marseille :
Abidal, Gallas, Anelka, Mandanda, Mexès, Gourcuff ; Ribéry, Henry, Sagna, L.Diarra, Toulalan.

Pas si l’on s’en tient aux piètres résultats de février depuis 2003 : six matches, une victoire en Belgique en 2004, un nul contre la Suède en 2005 et quatre défaites dont trois à domicile face à la République tchèque (2003), l’Argentine (2007 et 2009) et l’Espagne (2008 à Malaga). Le premier match de l’année n’inspire pas les Bleus, visiblement la tête ailleurs à ce moment de la saison. On saura dans quelques jours si le premier France-Brésil de l’histoire à se jouer en février inversera la tendance.

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité