Les records des Bleus à battre en Coupe du monde

Publié le 16 juin 2018

Buts marqués et encaissés, passes décisives, série d’invincibilité, score le plus large, nombre de joueurs utilisés : 17 records à battre (ou pas) par l’équipe de France en Russie.

Plus grand nombre de victoires en une phase finale : 6

En 1998, l’équipe de France n’est pas seulement championne du monde : elle pulvérise le précédent record de victoires en une seule phase finale qui tenait depuis 1958 (4). Les Bleus remportent six de leurs sept matchs, puisque celui contre l’Italie en quarts est statistiquement un nul (0-0). Mais il a été gagné aux tirs au but.

Plus grand nombre de victoires consécutives : 4

En 2006 en Allemagne, les Bleus de Domenech enchaînent quatre succès contre le Togo (2-0), l’Espagne (3-1), le Brésil (1-0) et le Portugal (1-0). Ils avaient déjà réussi une série de quatre en 1998 : Afrique du Sud (3-0), Arabie Saoudite (4-0), Danemark (2-1) et Paraguay (1-0), ce dernier succès ayant été acquis en prolongations.

Plus grand nombre de nuls : 3

En 2006, l’équipe de France commence le tournoi au ralenti avec deux nuls contre la Suisse (0-0) et la Corée du Sud (1-1) et le termine par un autre nul face à l’Italie (1-1), perdu aux tirs au but.

JPEG - 68.3 ko

Plus grand nombre de joueurs utilisés : 22

En 1978, l’équipe de France ne joue que trois matchs en Argentine, ceux du premier tour. Mais Michel Hidalgo parvient à faire jouer tout le monde, y compris les trois gardiens (Jean-Paul Bertrand-Demanes, blessés, est remplacé par Dominique Baratelli lors du deuxième match, et Dominique Dropsy joue le troisième). En 1982, il aligne (sur sept matchs) 21 joueurs sur 22, le seul à ne pas jouer étant le troisième gardien Dominique Baratelli. Henri Michel en fera de même en 1986, seul Philippe Bergeroo, troisième gardien lui aussi, ne jouant aucun match.

Plus grand nombre de buts marqués : 23

Celui-là sera très difficile à battre. En 1958, les coéquipiers de Kopa tournent à près de quatre buts par match : 7-3 contre le Paraguay, 2-3 face à la Yougoslavie, 2-1 contre l’Ecosse, 4-0 contre l’Irlande du Nord, 2-5 face au Brésil et 6-3 contre la RFA.

Plus petit nombre de buts marqués : 0

On espère ne plus revoir ce genre de choses : en 2002, les champions du monde et d’Europe alignent les meilleurs buteurs des championnats italien (Trezeguet), anglais (Henry) et français (Cissé). En quatre heures et demi, ils fracassent cinq fois les barres et les poteaux mais ne touchent jamais les filets. Une sorte d’exploit.

JPEG - 83.1 ko

Plus grand nombre de buts encaissés : 15

On ne peut pas être bons partout : en 1958, les hommes d’Albert Batteux pensaient surtout à attaquer, et faisaient ce qu’ils pouvaient derrière. Résultat : 2,5 buts par match.

Plus petit nombre de buts encaissés : 2

On aimerait beaucoup que Lloris fasse aussi bien que Barthez en 1998, avec deux buts encaissés en 7 matchs (0,28 but/match), dont un sur pénalty (contre le Danemark) et un autre sur une erreur d’alignement de la défense (face à la Croatie).

JPEG - 66 ko

Plus grand nombre de buts marqués par un seul joueur : 13

Celui-là n’est pas près de tomber : en 1958, Just Fontaine avait planté treize fois : 3 contre le Paraguay, 2 contre la Yougoslavie, 1 contre l’Ecosse, 2 contre l’Irlande du Nord, 1 contre le Brésil et 4 face à la RFA.

Plus grand nombre de passes décisives par un seul joueur : 8

Plus d’un tiers des buts de 1958 ont été amenés par le futur Ballon d’Or, impliqué sur trois autres buts et qui en a lui-même marqué trois autres. 8+3+3 = 14. Comment faire mieux ?

JPEG - 84.7 ko

But marqué le plus rapidement : Lacombe, 38 secondes

C’était à l’époque le record du but le plus précoce en Coupe du monde. Contre l’Italie en juin 1978, sur la première attaque française initiée par Didier Six sur l’aile gauche, Bernard Lacombe reprend de la tête dans la surface et trompe Zoff. Les Bleus perdront quand même le match (1-2).

But encaissé le plus rapidement : Robson, 27 secondes

Quatre ans plus tard, on prend les mêmes mais dans l’autre sens : à Bilbao contre l’Angleterre, l’équipe de France commence à l’envers et trouve moyen de se faire piéger sur une touche. Le ballon prolongé de la tête arrive sur Bryan Robson qui fusille Ettori de près après 27 secondes de jeu. Score final : 1-3.

JPEG - 86.4 ko

But marqué le plus tardivement : 115e

Vous pensiez à Laurent Blanc contre le Paraguay en 1998 ? Moi aussi. Et pourtant, lors de la première prolongation de l’histoire des Bleus, en huitième de finale de la Coupe du monde 1934, Georges Verriest réduit le score contre l’Autriche à la 115e sur pénalty (2-3).
(Georges Verriest sur pénalty contre l’Autriche, 1934)

But encaissé le plus tardivement : 109e

Ce n’est pas celui de Klaus Fischer à Séville, ce maudit retourné qui permet à la RFA d’égaliser (3-3). C’est l’Autrichien Josef Bican qui a marqué le but le plus tardif contre les Bleus en juin 1934 à Turin (voir ci-dessus).

Plus large écart sur un match : 4 buts

Celui-là pourrait être amélioré cette année : l’équipe de France n’a jamais gagné par plus de quatre buts d’écart en Coupe du monde. En 1958, elle avait battu le Paraguay 7-3 pour commencer le tournoi. En en 1998, elle avait mis un 4-0 à l’Arabie-Saoudite lors du deuxième match.

JPEG - 73.8 ko

Plus grand nombre de buts marqués sur un match : 7 buts

C’est donc le France-Paraguay de 1958 qui compte à la fois le plus grand nombre de buts en un seul match (dix) et le plus de buts marqués par l’équipe de France (7).

Plus grand nombre de buts encaissés sur un match : 5

Mieux vaudrait que celui-là tienne encore longtemps : les Bleus n’ont jamais encaissé plus de cinq buts en un seul match de Coupe du monde, c’était en juin 1958 face au Brésil de Pelé (qui avait réussi un triplé). A leur décharge, les Bleus avaient joué près d’une heure à dix après la blessure du défenseur Robert Jonquet, et Roger Piantoni souffrait d’une crise d’appendicite (ce qui ne l’avait pas empêché d’inscrire le deuxième but français). L’équipe de France n’a plus encaissé cinq buts depuis mars 1969 (0-5 contre l’Angleterre à Wembley).

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité