Accueil > Temps additionnel > Penalty pour la France ! Brève histoire des onze mètres (1)

télécharger l'article au format PDF

Penalty pour la France ! Brève histoire des onze mètres (1)

Publié le 23 avril 2013, mis à jour le 3 avril 2017

Un point blanc à 11 mètres du but, un tireur, un gardien, et advienne que pourra. Il y a eu 85 penalties accordés aux Bleus en cours de match depuis 1904, dont 14 manqués. Kopa et Zidane en ont réussi six chacun. Voici leur histoire.

Qu’est-ce qui fait qu’un penalty reste dans les mémoires ? On parle dans cet article des coups de pied de réparation sifflés pendant la durée du match, et pas des tirs au but qui ont fait l’objet d’un autre article. Ceux qui sont ratés sont-ils plus frappants que ceux qui sont réussis ?

Un tous les dix matches

En 817 matches, les Bleus ont bénéficié de 85 penalties, soit près d’un toutes les dix rencontres. Le dernier date de Luxembourg-France de mars 2017 (transformé par Antoine Griezmann). Le dernier échec remonte à novembre 2014 (France-Suède), et ce soir-là, Karim Benzema a vu sa tentative passer au-dessus du cadre. Le précédent échec remontait à juin 2014 et il était aussi dû à Karim Benzema contre la Suisse à la coupe du monde.

Suisse-France (2-5)
Suisse-France (2-5)
Le dernier pénalty accordé aux Bleus en coupe du monde, tiré par Benzema et renvoyé par Benoglio. Cabaye trouve la barre sur la volée qui suit.

JPP pas précis

Avant eux, douze autres penalties avaient été manqués. Le plus maladroit, dans cet exercice, aura été, curieusement, le sixième meilleur buteur français, à savoir Jean-Pierre Papin. C’est également lui qui en aura tiré le plus (8, dont cinq réussis). Avec un peu plus d’adresse, il aurait pu porter son total à 33 buts et finir devant Fontaine et Zidane.

France-Bosnie 2011 (1-1)
France-Bosnie 2011 (1-1)
Nasri a marqué le pénalty contre la Bosnie, qualificatif pour l’Euro 2012.

Parmi ceux qui ont échoué, on trouve quatre champions du monde (Zidane, Henry, Dugarry et Lizarazu), Yannick Stopyra (troisième au mondial 1986), Roger Piantoni et Robert Jonquet (troisièmes au mondial 1958), Karim Benzema et enfin Paul Nicolas, deux fois, avant guerre.

On ne compte d’ailleurs que onze penalties sifflés en faveur des Bleus entre 1904 et 1945, soit une période de 162 matches. Les arbitres sifflaient sans doute moins volontiers des charges qui seraient sanctionnées aujourd’hui. Et les attaquants français ne devaient guère être présents dans la surface adverse balle au pied, compte tenu du faible niveau de la sélection nationale.

Les spécialistes

A chaque époque, les Bleus ont eu leur spécialiste attitré. Paul Nicolas dans les années vingt (deux échecs sur deux tentatives), Marcel Langiller dans les années trente (deux réussis), Jean Baratte à la fin des années quarante (trois transformés) et bien sûr Raymond Kopa dans les années cinquante (six marqués). Au tournant des années soixante-dix, c’est le défenseur Jean Djorkaeff, père de Youri, qui en a réussi trois, tandis qu’au début des années quatre-vingt, le spécialiste s’appelait Jean-François Larios (quatre transformés, dont deux dans le même match, à Chypre en octobre 1980). Sa mise à l’écart pendant le Mundial espagnol a laissé le champ libre à Michel Platini, qui en a marqué trois entre 1982 et 1984.

France-Portugal 2000 (2-1)
France-Portugal 2000 (2-1)
Le premier pénalty de Zidane en équipe de France. C’est aussi un but en or qui met un terme à la demi-finale de l’Euro, évitant une séance de tirs au but.

Après la longue période Papin (1988-1994), l’artificier en chef s’est appelé Youri Djorkaeff, qui a fait mieux que son père avec cinq pénalties marqués entre 1997 et 2000. Mais il n’est pas sur le terrain lors de la demi-finale contre le Portugal à Bruxelles, et c’est Zidane qui marque un penalty qui est aussi, cas unique dans l’histoire des Bleus, un but en or.

Zidane, une panenka pour ses adieux

Dès lors, Zizou sera le spécialiste, avec sept penalties tirés entre 2000 et 2006 et un seul manqué, contre la Chine on l’a vu. Sa panenka insensée contre Gianluigi Buffon en finale de la coupe du monde 2006, qui est aussi le 156e et tout dernier but de sa carrière, restera dans l’histoire, malgré la concurrence de son coup de tête sur Materazzi deux heures plus tard.

Italie-France 2006 (1-1)
Italie-France 2006 (1-1)
Le tout dernier but de Zidane en sélection, une panenka contre Buffon qui rentrera de justesse avant de ressortir en touchant deux fois la transversale.

Depuis cette date, c’est le calme plat. En dix ans, quatorze penalties ont été accordés aux Bleus, dont douze transformés successivement par Franck Ribéry (contre l’Angleterre et la Colombie en 2008, la Biélorussie et l’Australie en 2013), Karim Benzema (face à la Turquie en 2009 et contre le Honduras en 2014), Thierry Henry (contre l’Autriche en 2009), Samir Nasri (devant la Bosnie en 2011), André-Pierre Gignac (en Arménie en 2014), Mathieu Valbuena (contre la Belgique en 2015) et Antoine Griezmann (contre l’Allemagne en 2016 et le Luxembourg en 2017).

Quelle conséquence ont eu les penalties ratés ?

Quasiment aucune. Sur 14 tentatives manquées, 10 l’ont été en match amical. Trois autres ont eu lieu lors d’un match qualificatif pour la coupe du monde 1994, contre l’Autriche en octobre 1992 (par Papin, victoire des Bleus 2-0), lors d’une rencontre de coupe des Confédérations en mai 2001 contre la Corée du Sud (Dugarry, victoire finale 5-0) et à l’occasion d’un match de qualification pour l’Euro 1996 (Lizarazu contre la Pologne, 1-1 en août 1995). Seul le dernier aurait pu coûter cher. Celui manqué par Benzema contre la Suisse est le seul de la série en phase finale, au cours d’un match où les Bleus ont submergé la défense adverse.

Les penalties en phase finale

Si l’on met de côté trois penalties tirés en coupe des Confédérations (deux réussis, un manqué), les Bleus ont fait un quasi sans-faute en phase finale d’Euro et de coupe du monde. 14 tentatives, 13 buts. Et pour cause : parmi les tireurs, outre Georges Verriest (Autriche, 1934), Hector De Bourgoing (Uruguay, 1966), Manuel Amoros (Belgique, 1986), Youri Djorkaeff (Danemark, 1998) et Antoine Griezmann (Allemagne, 2016), on trouve deux fois Raymond Kopa (Mexique, 1954 et RFA, 1958), deux fois Michel Platini (RFA, 1982 et Belgique, 1984) et quatre fois Zinédine Zidane (Portugal, 2000, Angleterre, 2004, Portugal et Italie, 2006). Soit les trois meilleurs joueurs français. Ça aide !

France-Angleterre 2004 (2-1)
France-Angleterre 2004 (2-1)
Celui-là, il fallait des nerfs d’acier pour le tirer. On est à la 93e minute de jeu, et juste avant, Zidane vient d’égaliser sur coup-franc.

Années avec et années sans

La plus longue période sans penalty accordés aux Bleus est de quatorze ans, entre 1934 et 1948. Celle comptant le plus de matches se situe entre juin 1972 et février 1980, soit 52 matches.

En 2006, les Bleus ont bénéficié de cinq penalties (Slovaquie, Danemark et Chine en amical au printemps, Portugal et Italie à la coupe du monde),C’est le record en une seule année. Viennent ensuite 2014 (4 pénalties), puis 2003, 1993 et 1980 (3).

Les goléadors aux abonnés absents

Le meilleur buteur de l’histoire des Bleus, Thierry Henry, n’a tiré que deux penalties : un contre la Bosnie en août 2004 (manqué), un autre contre l’Autriche en octobre 2009 (réussi, c’est d’ailleurs son dernier but sous le maillot de la sélection).

Le deuxième au classement, David Trezeguet, n’en a jamais tiré. Il ne s’est distingué qu’aux tirs au but, avec un réussi contre l’Italie en 1998, et un autre manqué, toujours contre l’Italie, en 2006.

Quant à Just Fontaine, cinquième, il n’en a jamais tiré non plus.

Le tableau des tireurs

Pas facile d’établir une liste des tireurs, sachant que les penalties manqués n’apparaissent pas dans les fiches techniques des matches. Il a donc fallu croiser deux sources. La première est le site de Romain Vercruyce, selectiona.free.fr qui couvre la période allant de 1960 à nos jours. Le deuxième, c’est l’indispensable L’intégrale de l’équipe de France de football, de Jean-Michel Cazal, Pierre Cazal et Michel Oreggia, First Editions. il est possible que ce tableau soit incomplet. N’hésitez pas à me contacter si vous trouvez une erreur, en indiquant une source fiable.

En mars 2017, il y a eu 42 tireurs différents dont 36 qui ont marqué au moins une fois et 6 autres qui ont échoué.

Dans le tableau ci-dessous, les tireurs ayant manqué un pénalty figurent entre crochets.

date type adversaire score tireur
 25/03/2017  qCM  Luxembourg 3-1   Griezmann
07/07/2016 Euro Allemagne 2-0 Griezmann
 07/06/2015  Am  Belgique  3-4  Valbuena
18/11/2014 Am  Suède 1-0  [Benzema]
14/10/2014  Am  Arménie  3-0  Gignac
20/06/2014  CM  Suisse  5-2  [Benzema]
15/06/2014  CM  Honduras 3-0 Benzema
11/10/2013 Am Australie 6-0 Ribéry
10/09/2013 qCM Biélorussie 4-2 Ribéry
11/10/2011 qEuro Bosnie 1-1 Nasri
14/10/2009 qCM Autriche 3-1 Henry
05/09/2009 Am Turquie 1-0 Benzema
03/06/2008 Am Colombie 1-0 Ribéry
26/03/2008 Am Angleterre 1-0 Ribéry
09/07/2006 CM Italie 1-1 Zidane
05/07/2006 CM Portugal 1-0 Zidane
07/06/2006 Am Chine 3-1 [Zidane]
31/05/2006 Am Danemark 2-0 Wiltord
01/03/2006 Am Slovaquie 1-2 Wiltord
18/08/2004 Am Bosnie 1-1 [Henry]
13/06/2004 Euro Angleterre 2-1 Zidane
20/06/2003 Conf Japon 2-1 Pires
18/06/2003 Conf Colombie 1-0 Henry
29/03/2003 qEuro Malte 6-0 Zidane
30/05/2001 Conf Corée du Sud 5-0 [Dugarry]
24/03/2001 Am Japon 5-0 Zidane
28/06/2000 Euro Portugal 2-1 Zidane
06/06/2000 Am Maroc 5-1 Y.Djorkaeff
08/09/1999 qEuro Arménie 3-2 Y.Djorkaeff
09/06/1999 qEuro Andorre 1-0 Lebœuf
24/06/1998 CM Danemark 2-1 Y.Djorkaeff
12/11/1997 Am Ecosse 2-1 Y.Djorkaeff
02/04/1997 Am Suède 1-0 Y.Djorkaeff
21/02/1996 Am Grèce 3-1 Loko
16/08/1995 qEuro Pologne 1-1 [Lizarazu]
26/05/1994 Am Australie 1-0 [Papin]
08/09/1993 qCM Finlande 2-0 Papin
28/06/1993 Am Russie 3-1 [Papin]
28/04/1993 qCM Suède 2-1 Cantona
14/10/1992 qCM Autriche 2-0 [Papin]
25/03/1992 Am Belgique 3-3 Papin
30/03/1991 qEuro Albanie 5-0 Papin
05/09/1989 qCM Norvège 1-1 Papin
28/09/1988 qCM Norvège 1-0 Papin
19/08/1986 Am Suisse 0-2 [Stopyra]
28/06/1986 CM Belgique 4-2 Amoros
30/10/1985 qCM Luxembourg 6-0 Fernandez
21/11/1984 qCM Bulgarie 1-0 Platini
16/06/1984 Euro Belgique 5-0 Platini
08/07/1982 CM RFA 3-3 Platini
24/03/1982 Am Irlande Nord 4-0 Larios
09/11/1980 Am RFA 1-4 Larios
11/10/1980 qCM Chypre 7-0 Larios 2
27/02/1980 Am Grèce 5-0 Bathenay
18/06/1972 Am Colombie 3-2 Molitor
08/01/1971 Am Argentine 4-3 J.Djorkaeff
30/04/1970 Am Roumanie 2-0 J.Djorkaeff
01/11/1969 qCM Suède 3-0 J.Djorkaeff
15/07/1966 CM Uruguay 1-2 De Bourgoing
27/03/1960 qEuro Autriche 4-2 Kopa
26/10/1958 Am RFA 2-2 Douis
28/06/1958 CM RFA 6-3 Kopa
25/03/1956 Am Autriche 3-1 [Piantoni]
09/10/1955 Am Suisse 2-1 Kopa
15/05/1955 Am Angleterre 1-0 Kopa
11/11/1954 Am Belgique 2-2 Kopa
19/06/1954 CM Mexique 3-2 Kopa
25/12/1952 Am Belgique 0-1 [Jonquet]
13/11/1949 Am Tchécoslovaquie 1-0 Baratte
19/06/1949 Am Espagne 1-5 Baratte
04/04/1948 Am Italie 1-3 Baratte
27/05/1934 CM Autriche 2-3 Verriest
15/04/1934 qCM Luxembourg 6-1 J.Nicolas
12/06/1932 Am Roumanie 3-6 Chardar
08/05/1932 Am Ecosse 1-3 Langiller
15/02/1931 Am Tchécoslovaquie 1-2 Langiller
11/05/1930 Am Tchécoslovaquie 2-3 Korb
24/02/1929 Am Hongrie 3-0 Lieb
19/04/1925 Am Autriche 0-4 [P.Nicolas]
22/04/1923 Am Suisse 2-2 [P.Nicolas]
08/02/1914 Am Luxembourg 4-5 Ducret
25/01/1914 Am Belgique 4-3 Hanot
29/10/1911 Am Luxembourg 4-1 Mesnier
12/04/1908 Am Belgique 1-2 Verlet



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 3