Tableaux de bord 794 après Portugal-France (0-1)

Publié le 5 septembre 2015, mis à jour le 8 septembre 2015

Les trajectoires comparées de Martial et de Henry au même âge, le 41e but sur coup franc de l’histoire des Bleus, une nouvelle victoire à Lisbonne et la dixième contre le Portugal : voici des tableaux de bord remis à neuf pour la rentrée.

Nouvelle formule pour les tableaux de bord : un zoom sur un élément remarquable lié à l’actualité du match, et le récapitulatif commenté des différents tableaux (joueurs, buteurs, adversaires, villes, scores...)

Le zoom : Martial/Henry, trajectoires comparées

Parce qu’ils ont joué tous deux au CO Ulis, puis à l’AS Monaco, puis en Angleterre, on ne peut s’empêcher de faire des comparaisons entre Thierry Henry et Anthony Martial. Voyons de plus près ce que les deux attaquants ont en commun, à âge égal (19 ans et 9 mois).

Anthony Martial joue donc aux Ulis de 2001 à 2009 (de 6 à 14 ans), là où Thierry Henry avait fait ses premières armes de 1983 à 1989 (de 6 à 12 ans). Henry est arrivé à Monaco en 1993 (à 16 ans), Martial vingt ans plus tard, en 2013 (à 17 ans).

A l’âge de Martial aujourd’hui, où en était le futur Gunner ? Thierry Henry a eu 19 ans et 9 mois le 17 juin 1997. Avec l’AS Monaco, il a joué en tout 78 matches (16 buts marqués). En sélection, il a joué 8 matches en U16 (4 buts), 11 en U17 (10 buts), 13 en U18 (6 buts), 9 en U19 (5 buts). Soit 41 sélections (25 buts).

JPEG - 60.2 ko

Le 17 juin 1997, à l’âge où Martial fait ses débuts en A à Lisbonne, Henry est capitaine de l’équipe de France U20 qui joue en Malaisie contre le Brésil en coupe du monde. Ce jour-là, avec Landreau, Sagnol, Silvestre, Gallas, Trezeguet et Anelka, il perd 3-0. Le coach est Gérard Houllier. Henry sera appelé en A quelques mois plus tard, le 11 octobre 1997 à Lens contre l’Afrique du Sud, à 20 ans et 55 jours.

Anthony Martial compte 74 matches avec Lyon et Monaco (15 buts marqués). En sélection, il a joué 13 matches en U17 (9 buts), 4 en U18 (3 buts), 5 en U19, 12 en Espoirs (4 buts) et donc 1 en A. Soit 40 sélections (16 buts).

JPEG - 62.3 ko

On le voit, au niveau des chiffres, les trajectoires des deux joueurs sont tout à fait comparables. La différence, bien sûr, se fait au niveau de la carrière en club. Henry restera à Monaco jusqu’en janvier 1999, avant d’être transféré à la Juventus Turin pour 75 millions de francs, transfert record pour un joueur français (déjà). Il rejoindra Arsenal six mois plus tard pour 90 millions de francs. Il a alors 21 ans et dix mois.

Martial, 882e international

C’est désormais lui le benjamin de la bande. Né le 5 décembre 1995, Anthony est aussi le 21e joueur lancé dans le grand bain par Didier Deschamps depuis l’été 2012. Bacary Sagna, qui a coupé ses dreadlocks, vient d’atteindre les 50 sélections, juste avant Mathieu Valbuena qui devrait y parvenir lundi. Giroud et Cabaye ont rejoint Nasri, Janvion et Candela avec 40 capes. A noter que Nabil Fekir, que l’on ne reverra pas avant le mois de mars, n’a joué que 121 minutes en cinq sélections. C’est toujours 17 de plus que son coéquipier Clément Grenier (104 minutes).

JPEG - 43.8 ko

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
16 Karim Benzema 79 5003 73% 43 20 16 25 1
23 Hugo Lloris 68 6069 100% 32 21 15 0 44
24 Patrice Evra 67 5573 94% 35 19 13 0 5
39 Bacary Sagna 50 4020 90% 24 14 12 0 0
42 Mathieu Valbuena 49 2882 65% 28 8 13 8 0
60 Olivier Giroud 40 1780 50% 21 7 12 10 0
61 Yohan Cabaye 40 2540 83% 23 9 8 3 1
73 Blaise Matuidi 36 2388 81% 21 6 9 4 3
91 Moussa Sissoko 30 1576 53% 17 6 7 1 0
118 Paul Pogba 24 1793 83% 16 4 4 5 0
119 Laurent Koscielny 24 1912 88% 11 5 8 0 0
130 Raphaël Varane 22 1919 95% 14 3 5 2 3
161 Antoine Griezmann 19 1079 63% 12 3 4 5 0
266 Morgan Schneiderlin 10 517 50% 6 3 1 0 0
395 Nabil Fekir 5 121 20% 2 0 3 1 0
644 Anthony Martial 1 16 0% 1 0 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

Valbuena, 25e buteur sur coup franc

On l’a assez dit, depuis octobre 2007 les Bleus étaient incapables de convertir un coup franc. Mathieu Valbuena a mis un terme à cette interminable série (101 matches) et devient donc le 25e joueur à avoir marqué dans cet exercice. C’est évidemment Platini qui se taille la part du lion avec 11 buts devant Franck Sauzée et Georges Bereta (3), Bernard Genghini et Zinedine Zidane (2). Pour classer les buteurs sur coup franc, il suffit d’aller sur le tableau des buteurs et de trier la colonne CF. Avec quatre bons tireurs dans le groupe (Benzema, Valbuena, Pogba et Cabaye), l’équipe de France devrait en marquer d’autres dans les prochains mois.

JPEG - 83.8 ko

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
9 Karim Benzema 25 0 79 0,32 0 2 4 0
35 Olivier Giroud 10 0 40 0,25 0 0 2 0
43 Mathieu Valbuena 8 +1 49 0,16 1 1 0 0
69 Antoine Griezmann 5 0 19 0,26 0 0 1 0
71 Paul Pogba 5 0 24 0,21 0 0 0 0
93 Blaise Matuidi 4 0 36 0,11 0 0 1 0
122 Yohan Cabaye 3 0 40 0,08 0 0 0 0
175 Raphaël Varane 2 0 22 0,09 0 0 0 0
233 Nabil Fekir 1 0 5 0,20 0 0 0 0
316 Moussa Sissoko 1 0 30 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Destination Lisbonne

Ce Portugal-France est le septième match disputé à Lisbonne, ce qui en fait la dixième destination étrangère des Bleus, derrière Bruxelles (31), Londres (15), Luxembourg, Genève (10), Vienne (9), Dublin, Stockholm, Sofia et Budapest (8).

Les Bleus y ont obtenu 4 victoires et 3 défaites depuis 1937. Face au Portugal, l’équipe de France compte deux victoires (4-2 en 1947, 1-0 en 1957) et deux défaites (0-4 en 1927 et 1-2 en 1946). Elle a aussi joué deux fois à Lisbonne lors de l’Euro 2004 contre l’Angleterre (2-1) et la Grèce (0-1).

Elle a également joué trois fois contre le Portugal ailleurs qu’à Lisbonne, à Braga (1997, 2-0), Guimaraes (1983, 3-0) et Porto (1930, 0-2).

JPEG - 59.2 ko

Voir le tableau des villes

Dix sur dix contre la Selecçao

L’équipe de France devrait jouer plus souvent contre les Portugais : les dix derniers matches depuis 1978 se sont terminés par dix victoires pour les Bleus ! [1]. Il ne reste plus qu’à espérer retrouver CR7 et ses copains l’an prochain à l’Euro. Et pourquoi pas en demi-finale, comme en 1984 et en 2000 ?

Le Portugal est le huitième adversaire le plus rencontré, derrière l’Allemagne et devant l’Autriche. Il n’y a que la Belgique que les Bleus ont battu plus souvent (24 fois contre 18), mais contre le Portugal, les victoires représentent 75% du total, contre 33% contre les Belges.

Adversaire J G N P Bp Bc première
fois
dernière
fois
Cont.
Belgique 73 24 19 30 127 160 1904 2015 EUR
Angleterre 39 10 6 23 44 131 1906 2012 EUR
Suisse 37 16 9 12 67 59 1905 2014 EUR
Italie 36 9 10 18 50 80 1910 2012 EUR
Espagne 34 12 7 15 37 61 1922 2014 EUR
Yougoslavie 26 9 7 10 41 39 1926 2002 EUR
Allemagne

(dont RFA)

26 11 6 9 41 43 1931 2014 EUR
Portugal 24 18 1 5 43 28 1926 2015 EUR
Voir le tableau des adversaires

1-0, pour la 73e fois

Quand ils gagnent, les Bleus le font le plus souvent par le minimum syndical, 1-0 (73 fois). Quand ils perdent, c’est aussi le plus souvent sur ce score-là (49 fois). Rapporté au total des matches joués, les 1-0 (quel que soit le sens) revient en moyenne une fois sur six. C’est la neuvième fois que les Bleus terminent une rencontre sur ce score depuis l’arrivée de Didier Deschamps.

Toutes ces infos, et bien d’autres, sont disponibles grâce à la matrice des scores.

Voir la matrice des scores

La feuille de match

PNG - 55.7 ko

A paraître le 2 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité