Tableaux de bord 840 après Allemagne-France

Publié le 7 septembre 2018, mis à jour le 13 octobre 2018

Les débuts réussis d’Areola, 902e Bleu et 78e gardien, la reprise difficile et traditionnelle d’un champion du monde, le 65e 0-0 de l’histoire (et déjà le dixième de Deschamps) : les tableaux de bord n’ont pas besoin de blason pour faire les beaux.

Première sélection sans faute pour Alphonse Areola

PNG - 5.3 ko
Le portier du Paris SG est le 78e gardien de l’histoire de l’équipe de France. Débuter contre l’Allemagne n’est pas une chose facile, mais avant lui, trois autres gardiens bleus l’avaient fait et s’en étaient également bien sortis.

Voir le tableau des gardiens

Le premier, c’est César Ruminski en octobre 1952 à Colombes, jour des débuts de Raymond Kopa. Il encaisse un but de Fritz Walter à la 16e, mais la France s’impose 3-1. André Rey est le second en février 1977. Contre les champions du monde en titre emmenés par Franz Beckenbauer, les Bleus de Platini réalisent un exploit (1-0, but de Rouyer) et tiennent bon derrière. Enfin, Bruno Martini a remplacé Joël Bats lors des cinq dernières minutes du RFA-France d’août 1987 à Berlin, mais le score était déjà acquis (1-2).

De manière plus anecdotique, Alphonse Areola est le 38e international français à porter des initiales doubles (AA). Il est même le premier dans l’ordre alphabétique parmi ceux-là, devant Alfred Aston. On remarquera que le groupe actuel en compte deux autres, Paul Pogba et le sélectionneur Didier Deschamps.

JPEG - 64.4 ko

Les débuts compliqués des nouveaux champions du monde

PNG - 7.2 ko
Depuis 1930, les 21 champions du monde sortants ont connu des fortunes diverses pour leur match de reprise. Avec 7 victoires, 6 nuls et 8 défaites, ils sont très loin d’avoir justifié leur nouveau statut face à des adversaires de rang inférieur. La tendance est particulièrement marquée depuis 1998, avec trois nuls et trois défaites pour aucune victoire.

PNG - 79.5 ko

On constatera qu’il n’y a que trois champions du monde sur huit qui sont invaincus pour leur match de reprise : l’Angleterre (une victoire en 1966), l’Espagne (un nul en 2010) et donc la France (deux nuls). Tous les autres ont perdu au moins une fois, le record étant détenu par l’Italie avec trois défaites sur quatre.

PNG - 96.4 ko

L’arbitre : Daniele Orsato, encore un 0-0

PNG - 5.5 ko
L’Italien connaît bien les Bleus pour les avoir croisés deux fois avant le match de Munich : en septembre 20123 à Gomel contre la Biélorussie (victoire 4-2) et en août 2012 au Havre face à l’Uruguay (0-0 déjà). C’est le 79e match de l’équipe de France arbitré par un Italien (48 arbitres différents).

Voir le tableau des arbitres

Le score : le 65e 0-0 depuis 1904

PNG - 5.5 ko
C’est désormais le score nul le plus fréquent, juste devant le 1-1 (62 fois). Ce 0-0, pourtant rarissime contre l’Allemagne (le deuxième seulement en 30 confrontations, le premier datant de novembre 2005), est déjà le dixième depuis que Deschamps est sélectionneur. Dix en six ans, c’est beaucoup, et la tendance s’accélère, puisque c’est le cinquième en deux ans, depuis l’Euro, après la Biélorussie en septembre 2016, la Côté d’Ivoire deux mois plus tard, le Luxembourg en septembre 2017 et le Danemark en juin dernier en Russie. Raymond Domenech, le recordman du genre, en avait totalisé 11 en 79 matchs dirigés.

Voir la matrice des scores

Le maillot : on n’y a vu que du bleu

PNG - 7.5 ko
Passons sur ce blason FIFA visible comme le nez au milieu de la figure, sauf que le nez, au moins, sert à quelque chose. Vierges de tout sponsor (pour l’instant), le maillot de la sélection est de plus en plus surchargé, entre le logo de l’équipementier, le numéro du joueur, l’emblème de la fédération et désormais ce blason de champion du monde.

Pour la troisième fois consécutive, les Bleus ont joué tout en bleu, comme contre la Belgique et la Croatie à la Coupe du monde. C’est d’autant plus dommage que la tenue présentée en mars dernier était bien tricolore (short blanc, chaussettes rouges) après deux ans de bleu-bleu-rouge. L’Allemagne ayant évolué avec un short noir en Russie, rien ne s’opposait à ce que les Français jouent avec leur tenue habituelle, comme ils l’avaient d’ailleurs fait en novembre 2017. Mais les Pays-Bas évoluant tout en orange, il est donc probable que le bleu intégral (qui tire d’ailleurs vers le noir) soit encore de sortie dimanche.

Le capitaine : dixième brassard pour Raphaël Varane

PNG - 5.8 ko
Le défenseur madrilène est abonné aux matchs nuls quand il est capitaine : c’est le cinquième d’affilée, dont quatre 0-0 contre la Biélorussie et la Côte d’Ivoire en 2016, le Danemark et donc l’Allemagne en 2018 (sans oublier le 2-2, toujours contre l’Allemagne, en 2017). Il en a aussi gagné cinq, contre l’Arménie et la Suède en 2014, le Danemark (deux fois) en 2015 et l’Italie en 2016. Le côté positif de la chose, c’est que lorsque Varane porte le brassard, les Bleus encaissent très peu de buts (4 en dix rencontres).

Le joueur : Alphonse Areola, 902e Bleu

PNG - 7.1 ko
Après trois ans d’attente, le gardien du Paris SG a fait ses débuts à Munich. C’est aussi le 41e joueur lancé par Didier Deschamps depuis 2012, un de plus que Raymond Domenech. En l’absence de Hugo Lloris, Olivier Giroud était le joueur le plus capé en Allemagne, dépassant le seuil des 81 sélections fatal à Evra, Ribéry et Benzema. Il est désormais à la hauteur d’Amoros et de Youri Djorkaeff.

Quant à Benjamin Pavard, si sa prestation à Munich a été décevante, il reste la mascotte des Bleus puisqu’il est toujours invaincu après 13 sélections, rejoignant Bernard Pardo et Rio Mavuba. Steven Nzonzi est lui aussi invaincu (9 matchs sans défaite), mais il n’est pas sorti du banc.

# Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
15 Olivier Giroud 82 4428 63% 52 13 17 31
22 Blaise Matuidi 73 5184 85% 50 10 13 9
32 Antoine Griezmann 62 4227 79% 43 10 9 24
33 Paul Pogba 61 4676 85% 43 10 8 10
48 Raphaël Varane 50 4306 98% 33 9 8 3
94 N’Golo Kanté 32 2311 81% 24 6 2 1
115 Samuel Umtiti 26 2251 96% 19 4 3 3
136 Kylian Mbappé 23 1569 78% 15 5 3 8
170 Nabil Fekir 19 373 11% 11 5 3 2
197 Ousmane Dembélé 17 727 47% 10 5 2 2
219 Corentin Tolisso 15 804 60% 11 3 1 0
239 Benjamin Pavard 13 905 69% 10 3 0 1
241 Lucas Hernandez 13 897 77% 9 3 1 0
662 Alphonse Areola 1 90 100% 0 1 0 0
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko
Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[840] Allemagne 0-0 France

Ligue des Nations, qualifications
6 septembre 2018, 20h45 - Munich, Allianz Arena. 67 785 spectateurs.
arbitre : Daniele Orsato (Italie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 84e match, 49 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE

JPEG - 61.5 ko

COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Alphonse Aréola 90 1 25 Paris SG
2 Benjamin Pavard 90 13 22 Stuttgart
4 Raphaël Varane 90 50 25 Real Madrid
5 Samuel Umtiti 90 26 24 FC Barcelone
21 Lucas Hernandez 90 13 22 Atlético Madrid
13 N’Golo Kanté 90 32 27 Chelsea
6 Paul Pogba 90 61 25 Manchester Utd
14 Blaise Matuidi 86 72 31 Juventus
12 Corentin Tolisso 4  14 24 Bayern
10 Kylian Mbappé 90 23 19 Paris SG
7 Antoine Griezmann 80 62 27 Atlético Madrid
18 Nabil Fekir  10 19 25 Lyon
9 Olivier Giroud 66 82 31 Chelsea
11 Ousmane Dembélé 24 17 21 FC Barcelone
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
23 Benoît Costil 1 31 Bordeaux
1 Benjamin Lecomte 0 27 Montpellier
19 Djibril Sidibé 18 26 Monaco
3 Presnel Kimpembe 3 23 Paris SG
17 Adil Rami 35 32 Marseille
22 Benjamin Mendy 8 24 Manchester City
15 Steven Nzonzi 9 29 AS Roma
8 Thomas Lemar 13 22 Atlético Madrid
20 Florian Thauvin 5 25 Marseille

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

A paraître le 14 novembre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité