Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 784 après France-Espagne (1-0)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 784 après France-Espagne (1-0)

Publié le 5 septembre 2014, mis à jour le 30 novembre 2014

Gagner à domicile après une coupe du monde, ce n’est jamais facile. Battre l’Espagne non plus. Quant à Benzema, c’est le plus jeune vétéran des Bleus à moins de 27 ans. Les tableaux de bord font leur rentrée.

Premier match à domicile après une coupe du monde

Pas facile d’embrayer devant son public après une phase finale mondiale. Depuis 1978, le bilan des Bleus est tout juste positif, avec quatre victoires pour trois défaites et un nul. Après l’Argentine, l’équipe de France débute mal les qualifications pour l’Euro 1980 en étant accrochée au Parc par la Suède (2-2) [1]. Quatre ans plus tard, la bande à Platini retrouve la Pologne six semaines après l’Espagne, et perd à nouveau, encaissant un cinglant 0-4, jamais égalé depuis.

En 1986, l’URSS est beaucoup trop forte quand elle arrive au Parc le 11 octobre, et déroule son football lors d’une deuxième mi-temps à sens unique (0-2). C’est beaucoup plus facile contre Andorre en 1998, mais ce 14 octobre, les deux équipes rentrent à la mi-temps sur le score de 0-0, avant que Candela et Djorkaeff remettent un peu d’ordre dans tout ça (2-0). Les Andorrans auront au moins la satisfaction d’avoir fait mieux que le Brésil.

 

En 2002, l’équipe de Santini met une correction à la Slovénie (5-0) avec une défense centrale composée de Desailly (100 sélections) et Gallas (1). En 2006, les Bleus prennent leur revanche sur l’Italie championne du monde avec une belle victoire 3-1 et un doublé historique de Sidney Govou. En 2010 enfin, Laurent Blanc est douché d’entrée avec une défaite face à la Biélorussie, pourtant copieusement dominée (0-1).

JPEG - 56 ko

La série noire contre l’Espagne est terminée

Après cinq matches consécutifs sans victoire depuis 2008, les Bleus ont enfin remporté un match contre la Roja. Jusqu’à jeudi, l’Espagne était la sélection qui restait sur la meilleure série face aux Bleus (quatre victoires et un nul). L’Uruguay a fait presque aussi bien, avec une victoire et quatre nuls depuis 2002, série en cours. La Celeste peut encore espérer rejoindre l’URSS, contre qui l’équipe de France reste sur une série de sept matches sans victoire entre 1973 et 1987 (4 nuls et 3 défaites). Une série qui n’évoluera évidemment plus.

JPEG - 38.5 ko

Hormis l’Uruguay et l’URSS, aucune sélection n’est invaincue depuis plus de deux matches face aux Bleus. Ces derniers restent sur deux défaites contre l’Allemagne, l’Argentine et l’Ecosse, une défaite et un nul contre la Russie et le Chili, et deux nuls contre la Croatie, la Belgique, Israël et le Paraguay.

Benzema, 26 ans et 72 sélections : un record de précocité

Face à l’Espagne, Karim Benzema a fêté sa 72e sélection à 26 ans et 260 jours. Il se hisse donc dans les 18 joueurs français les plus sélectionnés, devant Michel Platini qui avait lui terminé sa carrière quelques semaines après 72 matches. En revanche, c’est le seul joueur français à avoir atteint ce seuil aussi tôt.

Avant lui, seul deux Bleus avaient mois de 29 ans lors de leur 72 sélection : Patrick Vieira en juin 2004 contre la Suisse, et Thierry Henry en septembre 2005 contre les Féroé. Mais le premier était à deux jours de son 28e anniversaire, et le second l’avait dépassé de deux semaines.

Au-delà, seuls Amoros, Deschamps, Zidane et Ribéry ont passé le cap avant leurs trente ans. Parmi les six « centenaires », on notera que seul Marcel Desailly avait (largement) dépassé les 31 ans lors de la finale de l’Euro 2000.

PNG - 79.9 ko

Classement des joueurs

Désormais le plus capé des Bleus en activité, Karim Benzema a donc dépassé Michel Platini au classement des joueurs. Il est toujours suivi par le duo Lloris-Evra, mais après il y a un gouffre jusqu’à la 63e place de Mathieu Valbuena. Mathieu Debuchy intègrera dimanche, s’il joue, le top 100, alors que Paul Pogba en est déjà à 17 sélections un an et demi après ses débuts en bleu.

Joueur Sel Tps
de jeu
en mn
%
matches
titul
G N P Buts Cap
18 Karim Benzema 72 4605 75% 39 18 15 24 0
25 Hugo Lloris 63 5619 100% 31 19 13 0 39
26 Patrice Evra 63 5213 94% 33 19 11 0 5
63 Mathieu Valbuena 39 2442 69% 23 6 10 6 0
75 Yohan Cabaye 35 2230 80% 21 7 7 3 1
93 Blaise Matuidi 29 1954 83% 17 5 7 4 1
101 Mathieu Debuchy 26 2101 100% 17 3 6 2 0
116 Mamadou Sakho 24 1850 88% 13 7 4 2 1
128 Moussa Sissoko 22 1062 45% 13 4 5 1 0
167 Paul Pogba 17 1269 88% 12 2 3 3 0
228 Raphaël Varane 12 1019 92% 9 1 2 0 0
264 Antoine Griezmann 10 531 60% 7 2 1 3 0
436 Lucas Digne 4 201 25% 3 1 0 0 0
475 Morgan Schneiderlin 3 104 33% 2 1 0 0 0
549 Rémy Cabella 2 26 0% 2 0 0 0 0
Voir le classement complet des joueurs

Classement des buteurs

En marquant son sixième but en sélection, Loïc Rémy repasse devant Mathieu Valbuena et se retrouve à hauteur du trio Genghini-Giresse-Fernandez. Benzema s’est vu refuser un but tout à fait valable, encore une fois. A noter que les absences de Ribéry et de Giroud privent les Bleus de buteurs conséquents. Les deux buts marqués lors des quatre derniers matches traduisent une panne offensive qui succède à une période très faste entre septembre 2013 et juin 2014.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
9 Karim Benzema 24 0 72 0,33 0 2 4 0
54 Loïc Rémy 6 +1  28 0,21 0 0 0 0
56 Mathieu Valbuena 6 0 39 0,15 0 0 0 0
89 Blaise Matuidi 4 29 0,14 0 0 1 0
106 Antoine Griezmann 3 0 10 0,30 0 0 1 0
114 Paul Pogba 3 0 17 0,18 0 0 0 0
120 Yohan Cabaye 3 35 0,09 0 0 0 0
174 Mamadou Sakho 2 24 0,08 0 0 1 0
176 Mathieu Debuchy 2 26 0,08 0 0 0 0
305 Moussa Sissoko 1 0 22 0,05 0 0 0 0
Voir le classement complet des buteurs

La feuille de match

Le onze de départ, les remplacements, le capitaine (signalé par une astérisque blanche pour le capitaine au coup d’envoi, par une astérisque grise pour le capitaine qui a pris le brassard en cours de match), les buts (dans un cercle blanc) et les réservistes regroupés sur une fiche. La couleur de la fiche dépend du résultat : bleu pour une victoire, gris pour un nul et rouge pour une défaite.

PNG - 54.3 ko

[1Le 12 août, les Bleus avaient reçu Anderlecht pour un match non-officiel au profit de l’UNFP, match remporté 1-0).



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 7