Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 804 après France-Roumanie (2-1)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 804 après France-Roumanie (2-1)

Publié le 11 juin 2016, mis à jour le 19 décembre 2016

PNG - 21.7 koLe treizième pénalty encaissé en phase finale, Giroud premier buteur de l’Euro, Evra dans le top 20, Coman plus jeune joueur français de tous les temps et le bilan des matches d’ouverture : les tableaux de bord aussi sont décisifs à la dernière minute.

Zoom sur : comment entrer dans l’Euro

En huit phases finales d’Euro, les Bleus ont débuté trois fois contre la Roumanie, deux fois contre l’Angleterre et le Danemark et une fois contre la Suède. Bilan : cinq victoires et trois nuls, onze buts marqués et quatre encaissés. Une victoire initiale permet toujours de sortir du premier tour (et encore plus en 2016 avec les quatre meilleurs troisièmes qualifiés) et d’atteindre le dernier carré trois fois sur quatre (pas de quarts de finale en 1984). Un nul initial est éliminatoire deux fois sur trois et ne permet pas d’atteindre le dernier carré.

Ce qui est décisif, c’est l’enchaînement de deux victoires lors des deux premiers matches. En 1984 et en 2000 c’est ce qui est arrivé, avec un titre au bout. En 1996, 2004 et 2012, enchaînement victoire-nul (ou nul-victoire) insuffisant.

Si on regarde maintenant quand sont arrivés le premier but marqué et le premier but encaissé lors de cette entrée dans le tournoi, il apparaît que ce sont les Français qui ont tiré les premiers à cinq reprises, mais que presque tous les buts encaissés l’ont été entre la 25e et la 39e minute, hormis celui de Stancu en 2016 arrivé après l’heure de jeu. Personne n’a marqué dans le premier quart d’heure, même si Laurent Blanc s’en est approché en 2000.

PNG - 67.3 ko

C’est le quatrième match d’ouverture de l’équipe de France dans une coupe du monde ou un Euro. Le premier, c’était à Montevideo le 13 juillet 1930 à l’Estadio Pocitos devant 4444 spectateurs et sous la neige, contre le Mexique (4-1) Il y avait un autre match d’ouverture quelques kilomètres plus loin à Parque Central, qui opposait les Etats-Unis à la Belgique. Le 12 juin 1984, les Bleus ont ouvert leur Euro à domicile contre une rugueuse équipe danoise, Michel Platini marquant le seul but du match à douze minutes de la fin. Enfin, le 31 mai 2002 à Séoul, l’équipe de France championne du monde en titre était cueillie à froid par le Sénégal (0-1). En 1998, c’est le Brésil tenant du titre qui avait lancé la coupe du monde en France contre l’Ecosse à Saint-Denis (2-1). Et soixante ans plus tôt, lors de la première compétition mondiale dans l’Hexagone, le match d’ouverture avait opposé l’Allemagne à la Suisse au Parc des Princes.

JPEG - 58.4 ko
L’Estadio Pocitos de Montevideo où a eu lieu France-Mexique en 1930.

Les buts encaissés sur pénalty

Le but marqué par Stancu est le 69e encaissé sur pénalty par l’équipe de France. Le premier date du 28 janvier 1912 à Saint-Ouen contre la Belgique (Gaston Hubin face à Pierre Chayriguès). En phase finale, elle en a concédé six en coupe du monde : contre le Paraguay en 1958 (Amarilla), l’Argentine en 1978 (Passarella), la Tchécoslovaquie en 1982 (Panenka), le Danemark en 1998 (Laudrup), l’Espagne en 2006 (Villa) et le Mexique en 2010 (Blanco). A l’Euro, il y en a eu sept : contre la Yougoslavie en 1984 (Stojkovic), la République tchèque en 2000 (Poborsky), l’Espagne en 2000 (Mendieta), la Croatie en 2004 (Rapaic), l’Italie en 2008 (Pirlo), l’Espagne en 2012 (Xabi Alonso) et donc la Roumanie en 2016. On remarquera que l’équipe de France a encaissé un pénalty lors de l’Euro 1984 et du Mondial 1998 (à domicile) et deux à l’Euro 2000. Ça, c’est fait.

Kingsley Coman, avant vingt ans

Patrice Evra est désormais entré dans le top 20, devant Michel Platini qui le quitte définitivement. Hugo Lloris a dépassé une autre légende des années 80, Max Bossis. Bacary Sagna est désormais à hauteur d’Henri Michel et Olivier Giroud a rejoint Franck Lebœuf et ses 59 sélections. Enfin, Adil Rami a intégré le top 100, dans lequel Antoine Griezmann le rejoindra bientôt.

Kingley Coman, qui aura 20 ans le 13 juin, est désormais le plus jeune international français en phase finale (19 ans et 362 jours)Il bat le record de Manuel Amoros (20 ans et 4 mois en 1982). Sept autres joueurs ont participé à une phase finale avant leurs 21 ans :
- Anthony Martial, 20 ans et 6 mois en 2016
- Karim Benzema, 20 ans et 7 mois en 2008
- David Trezeguet, 20 ans et 8 mois en 1998
- Thierry Henry, 20 ans et 9 mois en 1998
- Djibril Cissé, 20 ans et 9 mois en 2002
- Yves Herbet, 20 ans et 10 mois en 1966
- René Llense, 20 ans et 10 mois en 1934

On notera que seules les éditions 1998 et 2016 auront vu deux joueurs de moins de 21 ans en équipe de France. Un bon présage, sans doute.

JPEG - 87.2 ko

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
18 Hugo Lloris 76 6789 100% 39 21 16 0 52
20 Patrice Evra 74 6106 95% 42 19 13 0 5
32 Bacary Sagna 58 4695 90% 31 14 13 0 0
43 Olivier Giroud 50 2339 54% 30 7 13 18 0
54 Blaise Matuidi 45 3033 84% 29 6 10 8 5
70 Moussa Sissoko 39 1740 44% 25 6 8 1 0
87 Paul Pogba 32 2406 84% 23 4 5 5 0
97 Laurent Koscielny 30 2452 90% 16 5 9 1 0
100 Adil Rami 29 2465 90% 17 6 6 1 0
104 Antoine Griezmann 28 1638 68% 20 3 5 7 0
161 Dimitri Payet 20 1027 60% 13 2 5 4 0
277 Anthony Martial 10 428 40% 9 0 1 0 0
395 Kingsley Coman 6 256 33% 5 0 1 1 0
433 N’Golo Kanté 5 334 60% 5 0 0 1 0
Voir le tableau des joueurs

Giroud sur les pas de Laurent, Lacombe et Platini

Olivier Giroud continue sa progression dans le tableau des buteurs et rejoint désormais Raymond Kopa et Roger Piantoni avec 18 buts en sélection. Pas mal ! Au rythme pris par le Gunner cette saison (huit buts en huit matches depuis octobre), le top 10 semble à sa portée à court terme.

Un dernier mot sur les Bleus ayant marqué le premier but du tournoi : Lucien Laurent est entré dans l’Histoire du football pour avoir ouvert le score contre le Mexique en 1930. Bernard Lacombe est le premier buteur du tournoi en Argentine en 1978 (le match d’ouverture RFA-Pologne ayant fini sur le score de 0-0) et Michel Platini a trouvé le premier la faille en 1984 contre le Danemark, et Olivier Giroud en a fait de même face à la Roumanie en 2016.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
17 Olivier Giroud 18 +1 50 0,36 0 0 4 0
43 Blaise Matuidi 8 0 45 0,18 0 0 2 0
50 Antoine Griezmann 7 0 28 0,25 1 0 1 0
73 Paul Pogba 5 0 32 0,16 0 0 0 0
87 Dimitri Payet 4 +1 20 0,20 1 0 0 0
234 N’Golo Kanté 1 0 5 0,20 0 0 0 0
246 Kingsley Coman 1 0 6 0,17 0 0 0 0
316 Adil Rami 1 0 29 0,03 0 0 0 0
318 Laurent Koscielny 1 0 30 0,03 0 0 0 0
321 Moussa Sissoko 1 0 39 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Le résumé

 


 

La feuille de match

PNG - 55 ko



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 3