France-Etats-Unis (1-1) : ils sont loin d’être prêts - commentaires