France-Allemagne (2-0) : sur les épaules des géants - commentaires