Les Bleus face aux tenants du titre

Publié le 13 janvier 2020, mis à jour le 18 novembre 2020 - Richard Coudrais

Faut-il souhaiter à l’équipe de France de rencontrer le tenant du titre en phase finale d’une compétition internationale ? Après tout, ça lui réussit plutôt bien. La preuve, en attendant le choc du 23 juin 2021 contre le Portugal à Budapest.

PNG - 583 octets

8 minutes de lecture

En sept occasions, l’équipe de France a été confrontée au tenant du titre en phase finale d’une compétition : Cinq fois en Coupe du monde, une fois à l’Euro et une fois... en Coupe des Confédérations. Le match Portugal-France du premier tour de l’Euro en juin 2021 sera la huitième rencontre du genre.

Les Bleus ont également été opposés aux tenants du titres dans le cadres des éliminatoires : contre la Tchécoslovaquie lors des éliminatoires du Championnat d’Europe 1980, contre l’Espagne dans la cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2014, et contre le Portugal pour la deuxième édition de la Ligue des Nations 2021.

Quatre champions du monde au tapis

L’exercice réussit plutôt bien à nos Bleus qui n’ont eu à déplorer que deux défaites en sept confrontations : contre l’Italie, en quart de finale de la Coupe du monde 1938, et l’Espagne au même stade de l’épreuve lors de l’Euro 2012. Curieusement, les deux adversaires en question ont poursuivi leur route avec succès puisqu’ils ont conservé leur titre. De quoi inspirer le Portugal à l’occasion de l’Euro 2021.

1938 : France-Italie 1-3
C’est lors de “sa” Coupe du monde, celle de 1938, que l’équipe de France croise pour la première fois la route du tenant du titre. Le 12 juin 1938, le stade de Colombes affiche complet (59.000 spectateurs) pour le quart de finale qui oppose les Tricolores à l’Italie. Les espoirs français vont vite être douchés par l’efficacité des hommes en maillot noir de Vittorio Pozzo. L’attaquant Luigi Colaussi ouvre rapidement le score en profitant d’une erreur du gardien Laurent Di Lorto. Les Français parviennent à égaliser par Oscar Heisserer, mais en seconde période, les Italiens feront la différence grâce à deux buts du redoutable Silvio Piola. Ce même Piola qui réalisera un nouveau doublé en finale contre la Hongrie (3-1) permettant à la Squadra de conserver son titre de championne du monde. Pour de longues années.

JPEG - 46.8 ko

1958 : France-RFA 6-3
Au terme d’un magnifique parcours qui l’a vu atteindre pour la première fois les demi-finales de la Coupe du monde, l’équipe de France est invitée à Göteborg le 28 juin 1958 pour disputer le match pour la troisième place où elle se retrouve confrontée au champion du monde déchu, la RFA. Dans cette rencontre où sont généralement alignés les remplaçants, la France aligne son onze habituel et son formidable quintet d’attaque composé de Vincent, Wisniewski, Piantoni, Kopa et Fontaine. Le score suffit à exprimer la domination des Tricolores : 6-3, avec notamment quatre buts de Just Fontaine qui lui permettent d’atteindre un total de 13 et d’en faire le meilleur buteur de l’histoire sur une phase finale. Un record, comme nous le rappelait souvent Thierry Roland, qui n’est pas près d’être battu. 


 

1986 : France-Italie 2-0
Le stade olympique de Mexico accueille le 17 juin 1986 un huitième de finale qui oppose les champions du monde aux champions d’Europe. La France rencontre en effet l’Italie. Un match particulier pour Michel Platini, qui joue depuis quatre ans à la Juventus de Turin et qui croise pour la première fois ses coéquipiers en rencontre officielle. Le capitaine français souffre depuis le début du tournoi d’une douleur au talon et ne peut donner la pleine mesure de son talent. Mais c’est lui qui ouvre le score en exploitant une ouverture de Dominique Rocheteau. En face, l’Italie d’Enzo Bearzot a perdu de la formidable cohésion qui lui avait permis de terminer le mundial espagnol en trombe. Elle inquiète peu les hommes d’Henri Michel qui feront le break en deuxième période sur un but plein d’autorité de Yannick Stopyra. L’affront de 1938 lavé, les Français se rendent ensuite à Guadalajara. 


 
 

1998 : France-Brésil 3-0
Pour la première finale de Coupe du monde de son histoire, l’équipe de France est opposée, le 12 juillet 1998 à Saint-Denis, à un adversaire de choix : le Brésil, tenant du titre. L’équipe de Mario Zagallo est fort brillante depuis le début du tournoi, mais le matin de la finale, son attaquant vedette Ronaldo est victime d’une crise d’épilepsie. Annoncé forfait, il est toutefois présent face aux Bleus sur la pelouse du Stade de France, mais il passera complètement à côté de son sujet. Tout le contraire des Bleus d’Aimé Jacquet, et notamment leur meneur de jeu Zinédine Zidane, qui inscrira les deux buts d’une première mi-temps parfaitement maîtrisée. La deuxième sera un peu plus décousue, mais verra les Français inscrire un troisième but en toute fin de rencontre par Emmanuel Petit. Le millième but de l’histoire des Bleus.


 

2001 : France-Mexique 4-0
Après avoir décliné l’invitation en 1999, l’équipe de France participe pour la première fois à la Coupe des Confédérations en 2001. Championne d’Europe en titre, elle est opposée le 3 juin 2001 à Ulsan au tenant de ce trophée, le Mexique. Les hommes de Roger Lemerre (qui se sont envolés sans Zidane ni Barthez) doivent l’emporter sur un score assez large pour se qualifier pour les demi-finales, ce qu’ils réalisent sans coup férir en l’emportant 4-0 grâce à Wiltord, Pirès, et le Nantais Eric Carrière qui signe un doublé. Les Bleus poursuivent ainsi leur route, qui les mènera à la victoire finale.

2006 : France-Brésil 1-0
Le 1er juillet 2006, le stade de Francfort reçoit un quart de finale qui oppose les deux derniers champions du monde, le Brésil, tenant du titre, et la France. On imagine mal le Brésil et son équipe galactique ne pas prendre sa revanche de la finale de 1998 contre une équipe de France qu’on dit toujours poussive en dépit d’un huitième de finale énorme face à l’Espagne. Mais le plus Brésilien des joueurs sur la pelouse sera français : Zinédine Zidane réalise le meilleur match de sa carrière. Le capitaine français dribble, jongle, ratisse, élimine, illumine face à des Brésiliens médusés. Il donne même la passe décisive au seul buteur de la rencontre, Thierry Henry. Après 1986 et 1998, la France est devenue la bête noire du géant brésilien.


 

2012 : France-Espagne 0-2
C’est lors de l’Euro 2012 en Pologne et Ukraine que l’équipe de France se retrouve pour la première fois face au tenant de la Coupe Henri Delaunay. Le 23 juin 2012 à Donetsk, l’équipe de France est opposée à l’Espagne, championne d’Europe en titre mais aussi du monde. Inutile d’ajouter que la Roja est favorite, d’autant que les hommes de Laurent Blanc sortent d’un premier tour moyen dans un groupe qui l’était tout autant. Le sélectionneur français se permet une petite innovation tactique en doublant le poste d’arrière-droit, ce qui n’aura pas vraiment l’effet escompté. Les Espagnols, largement dominateurs, s’imposent 2-0 sur deux buts de Xabi Alonso, le premier de la tête, le deuxième sur pénalty. 


 

2021 : France-Portugal
Le 19 juin 2021 à Budapest, la France retrouve le Portugal dans le cadre du Championnat d’Europe. Ce n’est rien moins que la revanche de la finale de la précédente édition, où le Portugal s’était imposé après prolongations.

Phases éliminatoires

En plus des phases finales, la France a également rencontré des tenants du titre au cours des éliminatoires.

1979 : Tchécoslovaquie-France 2-0 et France-Tchécoslovaquie 2-1
En 1980, la coupe d’Europe des Nations poursuit sa mue en ouvrant sa phase finale à huit équipes au lieu de quatre jusqu’alors. L’organisation de la phase éliminatoire reste inchangée. L’équipe de France est confrontée à la Suède, le Luxembourg et surtout la Tchécoslovaquie, sacrée championne d’Europe en 1976, et grande favorite du groupe en dépit de son absence au mondial argentin. A Bratislava le 4 avril 1979, les Français font connaissance avec Panenka et son penalty piqué puis avec Stambachr et sa lourde frappe lointaine (2-0). Le match retour au Parc des Princes, en novembre 1979, est sans enjeu, les Tchécoslovaques étant qualifiés certains. Les Français, éliminés, l’emportent toutefois 2-1 pour l’honneur.

2012 : Espagne-France : 1-1 et 2013 : France-Espagne : 0-1
Longtemps le vainqueur de la Coupe du Monde était qualifié d’office pour l’édition suivante et ne prenait donc pas part aux éliminatoires. Le privilège a été aboli après 2002. Dix ans plus tard, dans la cadre des qualifications pour le Mondial brésilien de 2014, la France doit en découdre avec le tenant du titre espagnol. Le premier rendez-vous est pris à Madrid en octobre 2012, à peine quatre mois après la dernière opposition des deux sélections en quarts de finale de l’Euro 2012. La France est logiquement menée au score mais elle parvient à arracher le match nul (1-1) grâce à un but de Giroud inscrit dans le temps additionnel. Les deux équipes se retrouvent en mars 2013 où les Espagnols imposent leur supériorité (0-1). Les deux équipes seront toutefois qualifiées pour le mondial brésilien.

2020 : France-Portugal 0-0 et Portugal-France 0-1
La Ligue des Nations est une nouvelle épreuve créée par l’UEFA en 2018 et dont la première édition est remportée en juin 2019 par le Portugal. Dès le deuxième exercice, le tenant du titre se retrouve dans le groupe de l’équipe de France. Le 11 octobre 2020, les deux équipes se neutralisent (0-0) au Stade de France. Elles se retrouvent pour le match retour à Lisbonne le 14 novembre où l’équipe de France s’impose 1-0 (but de N’Golo Kanté), se qualifie pour le tour final tout en éliminant le tenant du titre. Du bon boulot.

On observe que sur dix confrontations (phases finales et éliminatoires comprises), la France a éliminé le tenant du titre en cinq occasions : trois fois en Coupe du Monde (Italie 1986, Brésil 1998, Brésil 2006), une fois en Coupe des Confédérations (Mexique 2001) et une fois en Ligue des Nations (Portugal 2020). La victoire contre la RFA en match de classement en 1958 n’est pas à proprement parler une élimination.

Un match sur dix face aux tenants d’un titre

L’équipe de France a rencontré bon nombre de tenants du titre en dehors des épreuves concernées. Dans toute son histoire, 81 rencontres l’ont opposé au tenant du titre d’une compétition officielle, soit presque 1 rencontre sur 10. Un autre est déjà prévu au calendrier : le 23 juin 2021 contre le Portugal, champion d’Europe en titre.

 24 fois contre le tenant de la Coupe du monde : 12 fois en match amical, 7 fois en Coupe du Monde (dont 5 en phase finale), 5 fois en championnat d’Europe (dont 3 en phase finale). Le bilan est on ne peut plus équilibré : 9 victoires, 6 nuls, 9 défaites.

L’Italie de 1934, l’Italie de 2006, l’Espagne de 2010 et l’Allemagne de 2014 ont été rencontrés trois fois. L’Italie de 1938, la RFA de 1954, le Brésil de 1994 et celui de 2002 deux fois. Enfin le Brésil de 1962, l’Angleterre de 1966, la RFA de 1974 et l’Italie de 1982 ont été joués une fois. Jamais la France n’a rencontré l’Uruguay et l’Argentine en qualité de champions du monde en titre.

 14 fois contre le champion d’Europe en titre : 7 fois en match amical, 3 fois en Coupe du monde (dont 1 en phase finale, un soir de 1982 à Séville...), 3 fois en championnat d’Europe (dont 1 en phase finale, l’Espagne 2012) et 1 fois en Ligue des Nations. Le bilan est assez déficitaire : 4 victoires, 3 nuls et 7 défaites, le RFA-France 1982 de Séville étant compté comme une défaite.

La RFA de 1980 et l’Espagne de 2012 ont été affrontées trois fois. La Tchécoslovaquie de 1976 et l’Espagne de 2008 deux fois. La RFA de 1972, les Pays-Bas de 1988, la Grèce de 2004 et le Portugal de 2016 deux fois (en attendant la confrontation au premier tour de l’Euro 2021).

 10 fois contre tenant de la Copa América, champion d’Amérique du Sud : 3 fois en match amical, trois fois en Coupe du monde (dont la finale de 1998), deux fois en Coupe des Confédérations, 1 fois aux Jeux Olympiques (en 1924) et 1 fois en Coupe Intercontinentale. Le bilan est flatteur : 6 victoires, 1 match nul, 3 défaites.

 5 fois contre le champion d’Afrique en titre : trois fois en amical, une fois en Coupe des Confédérations (la triste finale 2003) et une fois en Coupe du Monde (France-Nigeria 2014). Bilan : 3 victoires et deux nuls (aucune défaite).

 9 fois contre le champion d’Asie en titre : 4 fois en match amical, 3 fois en Coupe du Monde, 2 fois en Coupe des Confédérations. Bilan : 8 victoires et 1 défaite.

 4 fois contre le champion d’Océanie en titre : 2 fois en match amical et 2 fois en Coupe des Confédérations. Bilan : 2 victoires, 1 nul, 1 défaite. L’Australie rencontrée en 1994 était détentrice du titre depuis... 1980, l’épreuve n’ayant plus été jouée jusqu’en 1996. On notera que la France a rencontré l’Australie trois fois en qualité de champion d’Océanie puis une fois comme champion d’Asie. Les Aussies participant à la prochaine Copa América (juin 2021), peut-être les rencontra-t-on un jour en tant que champions d’Amsud. 

 5 fois contre le tenant de la Gold Cup, champion Concacaf en titre : 2 fois en match amical et 3 fois en Coupe du Monde. Bilan : 2 victoires, 2 nuls et 1 défaite.

 12 fois contre le champion olympique en titre. On ne tient compte évidemment que des sélections qui ont participé aux Jeux et remporté la médaille d’or avec leur équipe A : Belgique 1920, Italie 1936, Suède 1948, Hongrie 1952 et Pologne 1972. La Hongrie de 1964 et 1968 est exclue car elle s’est imposée avec son équipe espoirs (1). Seule l’Italie de 1936 a été rencontrée dans le cadre d’une compétition officielle (le quart de finale de la Coupe du Monde 1938 en l’occurrence). 

 10 fois contre le dernier vainqueur de la Coupe des Confédérations : 5 fois en match amical, 2 fois en Coupe du Monde, 2 fois en Ligue des Nations, 1 fois à l’Euro et 1 fois en Coupe des Confédérations. Bilan : 5 victoires, 2 nuls et 3 défaites. La compétition ayant été enterrée par la FIFA en mars 2019, l’Allemagne, son dernier vainqueur, reste le tenant du titre pour l’éternité. Dans nos calculs, nous ne comptabilisons que les rencontres franco-allemandes entre juin 2017 et mars 2019.

 2 fois contre le dernier vainqueur de la Ligue des Nations : 2 fois en Ligue des Nations, lors du France-Portugal (0-0) d’octobre 2020 puis le match retour à Lisbonne (victoire 1-0) un mois plus tard.

A plus d’un titre

Bien entendu, certaines sélections détenaient plus d’un titre lorsqu’elles ont affronté la France. Notamment le Brésil rencontré en 1998 et en 2006 qui cumulait trois titres : champion du monde, champion d’Amsud et de vainqueur de la Coupe des Confédérations. L’Italie des années 1937 à 1948 était à la fois championne du monde et championne olympique. L’Espagne des années 2010-2012 était championne du Monde et championne d’Europe en titre.

L’Allemagne de 2017 était championne du monde et tenant de la Coupe des Confédération. Enfin, le Portugal en 2020 est à la fois champion d’Europe en titre et tenant de la Ligue des Nations.

Tous les matchs contre les tenants d’un titre continental, mondial ou olympique

# genre date lieu adversaire [titre en cours] score
Euro T1 25/06/2020 Budapest* Portugal [Ch. d’Europe, Ligue des Nations]
863 qLN 14/11/2020 Lisbonne Portugal [Ch. d’Europe, Ligue des Nations] 1-0
860 qLN 11/10/2020 Saint-Denis Portugal [Ch. d’Europe, Ligue des Nations] 0-0
843 qLN 16/10/2018 Saint-Denis Allemagne [C. des Confédérations] 2-1
840 qLN 06/09/2018 Munich Allemagne [C. des Confédérations] 0-0
833 CM T1 16/06/2018 Kazan* Australie [Ch. d’Asie] 2-1
832 Amical 09/06/2018 Lyon Etats-Unis [Ch. de la Concacaf] 1-1
827 Amical 14/11/2017 Cologne Allemagne [Ch. du Monde + C. des Confédérations] 2-2
816 Amical 15/11/2016 Lens Côte d’Ivoire [Ch. d’Afrique] 0-0
809 Euro 1/2 07/07/2016 Marseille Allemagne [Ch. du monde] 2-0
798 Amical 13/11/2015 Saint-Denis Allemagne [Ch. du monde] 2-0
790 Amical 26/03/2015 Saint-Denis Brésil [C. des Confédérations] 1-3
784 Amical 04/09/2014 Saint-Denis Espagne [Ch. d’Europe] 1-0
782 CM 1/8 30/06/2014 Brasilia* Nigéria [Ch. d’Afrique] 2-0
767 Amical 09/06/2013 Porto Alegre Brésil [C. des Confédérations] 0-3
766 Amical 05/06/2013 Montevideo Uruguay [Champion d’Amsud] 0-1
765 qCM 26/03/2013 Saint-Denis Espagne [Ch. du monde + ch. d’Europe] 0-1
761 qCM 16/10/2012 Madrid Espagne [Ch. du monde + ch. d’Europe] 1-1
760 Amical 12/10/2012 Saint-Denis Japon [Ch. d’Asie] 0-1
757 Amical 15/08/2012 Le Havre Uruguay [Ch. d’Amsud] 0-0
756 Euro 1/4 23/06/2012 Donetsk* Espagne [Ch. du monde + ch. d’Europe] 0-2
736 Amical 09/02/2011 Saint-Denis Brésil [Ch. Amsud + C. des Confédérations] 1-0
728 CM T1 17/06/2010 Polokwane* Mexique [Ch. de la Concacaf] 0-2
723 Amical 03/03/2010 Saint-Denis Espagne [Ch. d’Europe] 0-2
704 Euro T1 17/06/2008 Zurich* Italie [Ch. du monde] 0-2
691 qEuro 08/09/2007 Milan Italie [Ch. du monde] 0-0
684 Amical 15/11/2006 Saint-Denis Grèce [Ch. d’Europe] 1-0
681 qEuro 06/09/2006 Saint-Denis Italie [Ch. du monde] 3-1
676 CM 1/4 01/07/2006 Francfort* Brésil [Ch. du monde + Ch. d’Amsud + C. des Confédérations] 1-0
644 Amical 20/05/2004 Saint-Denis Brésil [Ch. du monde] 0-0
636 Conf fin 29/06/2003 Saint-Denis Cameroun [Ch. d’Afrique] 1-0
634 Conf T1 22/06/2003 Saint-Denis Nouvelle-Zélande [Ch. d’Océanie] 5-0
633 Conf T1 20/06/2003 Saint-Etienne Japon [Ch. d’Asie] 2-1
632 Conf T1 18/06/2003 Lyon Colombie [Ch. d’Amsud] 1-0
614 Amical 11/11/2001 Melbourne Australie [Ch.d’Océanie] 1-1
610 Conf fin 10/06/2001 Yokohama* Japon [Ch. d’Asie] 1-0
609 Conf 1/2 07/06/2001 Suwon* Brésil [Ch. d’Amsud] 2-1
608 Conf T1 03/06/2001 Ulsan* Mexique [C. des Confédérations] 4-0
607 Conf T1 01/06/2001 Taegu* Australie [Ch. d’Océanie] 0-1
603 Amical 24/03/2001 Saint-Denis Japon [Ch. d’Asie] 5-0
599 Amical 04/10/2000 Saint-Denis Cameroun [Ch. d’Afrique] 1-1
569 CM fin 12/07/1998 Saint-Denis Brésil [Ch. du monde + Ch. d’Amsud + C. des Confédérations] 3-0
564 CM T1 18/06/1998 Saint-Denis Arabie Saoudite [Ch. d’Asie] 4-0
554 Amical 11/10/1997 Lens Afrique du sud [Ch. d’Afrique] 2-1
551 Amical 03/06/1997 Lyon Brésil [Ch. du monde] 1-1
547 Amical 09/11/1996 Copenhague Danemark [C. des Confédérations] 0-1
545 Amical 31/08/1996 Paris (Parc) Mexique [Ch. de la Concacaf] 2-0
520 Amical 29/05/1994 Tokyo Japon [Ch. d’Asie] 4-1
519 Amical 26/05/1994 Kobé* Australie [Ch. d’Océanie] 1-0
501 Amical 05/06/1992 Lens Pays-Bas [Ch. d’Europe] 1-1
454 CM 17/06/1986 Mexico* Italie [Ch. du monde] 2-0
451 CM 01/06/1986 Leon* Canada [Ch. de la Concacaf] 1-0
445 Interc. 21/08/1985 Paris (Parc) Uruguay [Ch. d’Amsud] 2-0
433 Amical 18/04/1984 Strasbourg Allemagne [Ch. d’Europe] 1-0
419 CM 1/2 08/07/1982 Séville* Allemagne [Ch. d’Europe] 3-3
415 CM T1 21/06/1982 Valladolid* Koweït [Ch. d’Asie] 4-1
400 Amical 19/11/1980 Hanovre Allemagne [Ch. d’Europe] 1-4
394 qEuro 17/11/1979 Paris (Parc) Tchécoslovaquie [Ch. d’Europe] 2-1
390 qEuro 04/04/1979 Bratislava Tchécoslovaquie [Ch. d’Europe] 0-2
381 Amical 11/05/1978 Toulouse Iran [Ch. d’Asie] 2-1
371 Amical 23/02/1977 Paris (Parc) Allemagne [Ch. du monde] 1-0
366 Amical 24/04/1976 Lens Pologne [Ch. olympique] 2-0
356 Amical 07/09/1974 Wroclaw Pologne [Ch. olympique] 2-0
351 Amical 19/10/1973 Gelsenkirchen Allemagne [Ch. d’Europe] 1-2
319 Amical 12/03/1969 Londres Angleterre [Ch. du monde] 0-5
301 CM T1 13/07/1966 Londres* Mexique [Ch. de la Concacaf] 1-1
282 Amical 28/04/1963 Colombes Brésil [Ch. du monde] 2-3
246 CM 3pl 28/06/1958 Göteborg* Allemagne [Ch. du monde] 6-3
229 Amical 07/10/1956 Colombes Hongrie [Ch. olympique] 1-2
218 Amical 16/10/1954 Hanovre Allemagne [Ch. du monde] 3-1
198 Amical 26/03/1952 Paris (Parc) Suède [Ch. olympique] 0-1
173 Amical 04/04/1948 Colombes Italie [Ch. du monde et ch. olympique] 1-3
150 Amical 04/12/1938 Naples Italie [Ch. du monde et ch. olympique] 0-1
149 CM 1/4 12/06/1938 Colombes Italie [Ch. du monde et ch. olympique] 1-3
144 Amical 05/12/1937 Paris (Parc) Italie [Ch. du monde et ch. olympique] 0-0
128 Amical 17/02/1935 Rome Italie [Ch. du monde] 1-2
98 CM 15/07/1930 Montevideo Argentine [Ch. d’Amsud] 0-1
61 JO 01/06/1924 Colombes Uruguay [Ch. d’Amsud] 1-5
57 Amical 13/01/1924 Paris (Buffalo) Belgique [Ch. olympique] 2-0
52 Amical 25/02/1923 Bruxelles Belgique [Ch. olympique] 1-4
49 Amical 15/01/1922 Colombes Belgique [Ch. olympique] 2-1
46 Amical 06/03/1921 Bruxelles Belgique [Ch. olympique] 1-3

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité