23 réponses pour 2023

Publié le 30 décembre 2023 - Bruno Colombari

Voyons voir dans quelles proportions mes hypothèses pour 2023, émises le 1er janvier, ont tenu la route à la fin. Cette année aura été conforme aux attentes et donc plutôt pauvre en surprises.

8 minutes de lecture

Depuis 2011, le 1er janvier sur Chroniques bleues, plutôt que vous souhaiter les hypocrisies habituelles, j’essaie d’imaginer à quoi va ressembler la nouvelle année des Bleus, en posant autant de questions que d’années écoulées depuis 2000. Le dernier exercice du genre est à relire ici : 23 questions pour 2023.

Il est toujours amusant de retrouver ces hypothèses d’école douze mois plus tard. C’est l’occasion de constater que le football n’est pas exactement le sport le plus prévisible du monde, et qu’il réserve toujours son lot de surprises, sans que l’on sache où elles vont tomber.

Pour finir cette année 2023 encore une fois imprévisible, j’ai repris ces 23 questions une par une afin de mesurer l’écart entre mes réponses du 1er janvier et celles du 28 décembre. Pour déplier la question et mon hypothèse d’alors, il suffit de cliquer dessus.

1. Les Bleus qualifiés pour l’Euro ?

Oui. Les Bleus devraient prendre entre 15 et 18 points contre les trois « petits » et sans doute les partager avec les Néerlandais.

Réponse : GAGNÉ
Bon, c’était une question facile. J’étais même un peu pessimiste, puisque je ne pensais pas que l’équipe de France prendrait 6 points sur 6 face aux Pays-Bas. Finalement elle n’en a perdu que deux, contre la Grèce. Mission accomplie.

2. Qui annoncera sa retraite internationale ?

J’annonçais Steve Mandanda, Hugo Lloris et Olivier Giroud après l’annonce de Karim Benzema faite le 19 décembre 2022, au lendemain de la finale de la Coupe du monde.

Réponse : DEUX SUR TROIS
Pour Lloris et Mandanda, j’avais vu juste. Mais faux pour Giroud, qui est toujours là, et je n’avais pas prévu la fin de carrière internationale de Raphaël Varane. Difficile aussi de prévoir les absences de longue durée, que l’on peut désormais imaginer définitives, de N’Golo Kanté et de Paul Pogba.

3. Griezmann marquera-t-il ?

Je n’avais pas vraiment répondu à cette question, j’avais simplement rappelé qu’il n’avait pas inscrit le moindre but lors des 16 derniers matchs.

Réponse : PAS PRONONCÉ
En 2023 il en a marqué deux, contre les Pays-Bas en début d’année et face à l’Allemagne en septembre, sur pénalty (son neuvième).

4. Maignan deviendra-t-il le gardien titulaire ?

Sous réserves qu’il revienne de sa blessure à l’automne 2022, et que Lloris laisse sa place, Maignan sera le successeur évident.

Réponse : GAGNÉ
C’est ce qui s’est passé. Mike Maignan a joué huit matchs sur dix, laissant sa place à Brice Samba lors des deux matchs contre Gibraltar et la Grèce. Maignan a réussi son année, sortant un pénalty de Depay en mars, signant six clean sheets mais passant un peu à travers contre l’Allemagne en septembre.

5. Le Ballon d’Or 2023 pour Mbappé ?

Probablement pas. L’attaquant du PSG a certes marqué l’histoire au Qatar en inscrivant huit buts dont un triplé en finale, mais il a été surpassé par Lionel Messi, qui joue dans le même club…

Réponse : GAGNÉ
Et perdu pour Mbappé, seulement troisième (son meilleur classement) derrière Messi et Haaland, champion d’Angleterre et d’Europe avec City. Messi parti en Floride, la route semble dégagée en 2024 pour le Français (mais j’anticipe sur les questions pour 2024, à retrouver le 1er janvier !).

6. 10 victoires sur 10 pour les Bleus ?

Difficile avec deux matchs à jouer contre l’Irlande et les Pays-Bas, et pas nécessaire pour se qualifier pour l’Euro.

Réponse : GAGNÉ
L’équipe de France a terminé 2023 avec 8 victoires, un nul et une défaite. Cette dernière était très difficile à trouver, tant l’Allemagne semblait faible en septembre, mais tant qu’à perdre un match, autant que ce soit un amical ! Le nul final en Grèce était plus prévisible, avec la qualification déjà acquise et une équipe largement remaniée et démobilisée.

7. Benzema reviendra-t-il ?

Logiquement non, puisqu’il a annoncé lui-même la fin de sa carrière internationale au lendemain de la finale de la Coupe du monde.

Réponse : GAGNÉ
Didier Deschamps a sondé l’attaquant du Real avant de donner sa liste pour mars, mais ce dernier a décliné l’invitation. Visiblement, la gestion de sa blessure juste avant le début de la Coupe du monde ne lui a pas plu. Et son départ en Arabie Saoudite à l’été aurait de toutes façons marqué la fin de sa carrière internationale.

8. Quels nouveaux joueurs en 2023 ?

Je citais Pierre Kalulu et Wesley Fofana, en ajoutant qu’ils évoluent dans un secteur saturé en sélection (défense centrale). J’évoquais Martin Terrier en soulignant son retard sur Kolo Muani ou Marcus Thuram, et aussi Amine Gouiri, qui pourrait avoir sa chance. Et aussi Hugo Ekitike, s’il trouvait sa place à Paris.

Réponse : PERDU
Sur les quatre potentiels nouveaux cités, un seul a débuté cette année, Wesley Fofana. Et je n’ai cité aucun des six autres (Brice Samba, Khéphren Thuram, Jean-Clair Todibo, Malo Gusto, Castello Lukeba et Warren Zaïre-Emery). Tout faux !

9. Quels nouveaux centenaires en 2023 ?

Benzema et ses 97 sélections étant hors jeu, il restait Raphaël Varane, 93 capes, ou Paul Pogba, 91. Avec dix matchs à jouer en 2023, ils avaient de bonnes chances d’être le dixième centenaire des Bleus

Réponse : PERDU
Varane a annoncé la fin de sa carrière internationale et Pogba, qui aurait bien voulu revenir, a été forfait une bonne partie de l’année, puis suspendu pour prise de produit interdit. Dans l’attente du verdict (en février 2024 aux dernières nouvelles), il risque une suspension de quatre ans, ce qui mettrait un terme à sa carrière internationale.

10. Après Lloris, quel nouveau capitaine ?

Je m’avançais beaucoup en annonçant que Varane allait poursuivre sa carrière internationale après le Qatar et récupérer le brassard, puisqu’il était vice-capitaine jusqu’alors. J’évoquais la piste alternative de Mbappé, pour concrétiser son influence grandissante dans le groupe malgré ses 24 ans.

Réponse : ENTRE LES DEUX
Si Varane avait continué, il aurait été le capitaine des Bleus. Après l’annonce de son arrêt, Deschamps a tranché entre Griezmann et Mbappé en faveur du second, ce que j’avais annoncé.

11. Combien de buts Mbappé marquera-t-il en 2023 ?

En me basant sur ses stats de 2022 (12 buts en 13 matchs), je disais que s’il participait aux dix matchs de 2023, dont deux contre Gibraltar, on pouvait tabler sur une bonne dizaine de buts.

Réponse : GAGNÉ
Il en a effectivement inscrit dix en neuf matchs dont huit comme titulaire (il est entré en jeu face à la Grèce en novembre, et n’a pas joué contre l’Allemagne en septembre). Au delà des buts marqués, et des passes décisives offertes, l’influence de Mbappé est claire sur les résultats, puisque les Bleus ont pioché les deux fois où il n’a pas débuté (1-2 et 2-2).

12. Qui marquera le prochain but sur coup franc ?

Je disais en janvier que les Bleus n’ont aucun spécialiste dans le groupe actuel (les derniers du genre, entre 2015 et 2018, étant signés Valbuena, Payet et Pogba). Et que le zéro pointé des dernières années était compensé par le grand nombre de pénalties obtenus (21).

Réponse : GAGNÉ
Il n’y a eu aucun but sur coup franc direct en 2023, et très peu obtenus dans une zone dangereuse. Par contre les Bleus ont bénéficié de cinq pénalties en 2023, tous transformés (quatre par Mbappé, un par Griezmann).

13. Reverra-t-on Kanté en sélection ?

J’espérais son retour, alors même qu’il n’avait joué que 22 matchs sur 56 en Bleu depuis la Coupe du monde 2018. Je disais qu’il pouvait encore beaucoup apporter à l’équipe de France.

Réponse : PERDU
Un peu comme Pogba, N’Golo Kanté a passé 2023 dans le brouillard avec Chelsea jusqu’en juin (9 matchs joués dans toute la saison). Puis il a suivi la vague vers l’Arabie Saoudite (à Al-Ittihad) où il semble aller mieux. Deschamps affirme surveiller son niveau de jeu, mais la montée en puissance d’Aurélien Tchouaméni et d’Eduardo Camavinga, sans parler de l’arrivée de Warren Zaïre-Emery, rend son retour très improbable désormais.

14. Le kit bleu-blanc-rouge restera-t-il un porte-bonheur ?

J’espérais que ce serait le cas en 2023, avec 6 victoires en 6 matchs en 2022 dans sa version sortie avant la Coupe du monde.

Réponse : PERDU
Il n’a été utilisé que quatre fois sur dix cette année (contre l’Ecosse, les Français ont évolué tout en bleu). Avec un bilan honnête de trois victoires (Grèce en juin, Irlande en septembre et Gibraltar en novembre) mais aussi une défaite à Dortmund contre l’Allemagne. Les deux dernières défaites en bleu-blanc-rouge remontaient à mars 2018 (Colombie, 2-3) et novembre 2015 (Angleterre, 0-2).

15. Un nouvel adversaire pour les Bleus en 2023 ?

J’annonçais évidemment Gibraltar, et éventuellement un deuxième à l’automne en amical.

Réponse : GAGNÉ
Les deux amicaux conclus en septembre et octobre ont opposé la France à deux adversaires souvent rencontrés, l’Allemagne et l’Ecosse. Donc Gibraltar a bien été le seul nouvel adversaire des Bleus en 2023.

16. Lloris atteindra-t-il les cent matchs en compétition ?

Je disais qu’il en était à 93 après la Coupe du monde, ce qui constituait un record pour un international français. Et qu’il pouvait atteindre les cent contre la Grèce en juin, s’il poursuivait sa carrière internationale.

Réponse : PERDU
Hugo Lloris a joué son 96e et dernier match de compétition contre l’Argentine le 18 décembre 2022, son dernier match tout court d’ailleurs en équipe de France. Griezmann est encore loin (84) mais il s’est rapproché, et pourrait dépasser le total de Lloris en 2024. On en reparlera.

17. Quels adversaires en amical à l’automne ?

J’espérais des équipes peu souvent rencontrées récemment, comme la République tchèque, la Slovaquie ou la Norvège, avec un duel prometteur Haaland-Mbappé.

Réponse : PERDU
On a donc eu à la place du grand classique avec l’Allemagne, qui en a profité pour battre les Bleus à domicile pour la première fois depuis 1987, et l’Ecosse, qui a subi une sévère défaite (4-1), en perpétuant la tradition qui veut que face à la France, il n’y a jamais de match nul.

18. La fin de la malédiction des matchs de juin ?

Je ne répondais pas vraiment à cette question, mais je soulignais que le calendrier était quand même très favorable aux Bleus, avec un déplacement à Gibraltar et la réception de la Grèce, a priori les deux adversaires les plus faibles du groupe.

Réponse : GAGNÉ
Même si les deux rencontres de juin (3-0 à Faro, et 1-0 sur pénalty à Saint-Denis) sont très loin d’avoir laissé une quelconque trace dans les mémoires, hormis sans doute pour Brice Samba et Wesley Fofana qui ont fait leurs débuts en sélection, l’objectif recherché, à savoir prendre six points, a été obtenu sans trop de stress.

19. La première place du classement FIFA est-elle jouable ?

Je pensais que l’équipe de France allait se rapprocher de celles du Brésil (alors premier) et de l’Argentine (deuxième), mais que ce serait sans doute insuffisant pour la première place.

Réponse : GAGNÉ
Le Brésil vite écarté de la course à la première place, l’Argentine l’a occupée toute l’année 2023 en remportant tous ses matchs (dont quatre amicaux faciles) hormis une défaite contre l’Uruguay en novembre. La France reste deuxième.

20. Où jouer le retour contre Gibraltar ?

J’émettais l’hypothèse que le France-Gibraltar de novembre se jouerait hors de la région parisienne, ce qui a été le cas. Mais je suggérais Bordeaux ou Toulouse.

Réponse : PRESQUE GAGNÉ
C’était bien dans le Sud, mais de l’autre côté, à Nice. Et c’est là où les Bleus ont remporté la plus large victoire de leur histoire (14-0), détrônant Auxerre et le stade de l’Abbé-Deschamps qui avait accueilli France-Azerbaïdjan le 6 septembre 1995.

21. Un est-il carton possible en 2023 ?

Je pensais que oui, avec les deux matchs contre Gibraltar, alors 200e au classement FIFA et avant-dernière sélection européenne. J’évoquais le souvenir du 8-0 contre le Kazakhstan fin 2021.

Réponse : GAGNÉ
C’est ce qui est arrivé, non pas à l’aller à Faro, mais au retour. Et le score aura été beaucoup plus large que je ne l’avais imaginé.

22. Didier Deschamps gagnera-t-il cent matchs en tant que sélectionneur ?

Alors qu’il en était à 89 sur 139 matchs dirigés, je disais que c’était probable, mais impossible en 2023 avec seulement dix matchs au programme.

Réponse : GAGNÉ
Il n’y avait aucune chance de se tromper avec cette question. Les 8 victoires de 2023 portent le total de victoires de Didier Deschamps à 97 sur 149, autant dire que la centième pourrait même arriver avant l’Euro.

23. Le bilan face aux Pays-Bas restera-t-il positif ?

Je rappelais que, début 2023, l’équipe de France comptait 13 victoires et 11 défaites en 28 oppositions. Et qu’il serait préférable qu’il reste positif, sinon ça voudrait dire que les Néerlandais auraient gagné deux fois.

Réponse : GAGNÉ
Pas d’inquiétude. 4-0 en mars à Saint-Denis, 2-1 en octobre à Amsterdam, les Bleus ont géré la double confrontation sans souci particulier. Le bilan est donc désormais de 15 victoires, 4 nuls et 11 défaites. La différence de but s’est aussi améliorée, même si elle reste déficitaire (53-57).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.