Chroniques bleues

  • Pas de doute, c’est le mois d’août

    Publié le 5 mars 2021 dans Mois après mois

    Longtemps ignoré du calendrier international, le mois d’août a ensuite accueilli des amicaux contre des clubs, donc officieux. Puis il a lancé la saison pendant un quart de siècle, avant d’être à nouveau délaissé.

  • Les premières fois de l’équipe de France

    Publié le 4 mars 2021 dans Temps additionnel

    Premier match, premier but, première victoire, premiers adversaires, premier déplacement hors d’Europe, premier pénalty… L’histoire de l’équipe de France est comme pour tout un chacun une succession de première fois.

  • Juin, le mois le plus long

    Publié le 1er mars 2021 dans Mois après mois

    Un match sur six a eu lieu en juin, et 60% de ceux-ci ont été disputés ces vingt-cinq dernières années : depuis l’Euro 1996, les Bleus débarquent régulièrement sur les côtes du mois le plus long.

  • Cuauhtémoc, un stade dans l’histoire des Bleus

    Publié le 25 février 2021 dans Temps additionnel

    C’est à l’estadio Cuauhtémoc de Puebla que l’équipe de France est allé chercher sa troisième place du mondial mexicain en 1986. Savait-elle qu’une autre équipe de France de football y avait disputé quelques rencontres avant elle ?

  • Jean-Marie Pfaff, un diable en cage

    Publié le 24 février 2021 dans Un nom sur un maillot

    Jean-Marie Pfaff est l’un des meilleurs gardiens de l’histoire du football belge. Mais il ne garde par beaucoup de bons souvenirs de l’équipe de France qui lui a marqué neuf buts en trois matchs.

  • 28 juin 1986 : France-Belgique

    Publié le 23 février 2021 dans Matchs retour

    Entre des Belges motivés par la troisième place et qui alignent leur équipe-type, et des Bleus qui font jouer les coiffeurs, on n’attend pas grand chose de cette petite finale. On a tort, car il va y avoir six buts, et Bernard Genghini va donner beaucoup de regrets.

  • Il n’y a pas de mai qui tienne

    Publié le 22 février 2021 dans Mois après mois

    Mai. Le mois où, un an sur deux, les Bleus préparent une phase finale. La pléthore de matches amicaux joués en mai (80, contre 10 en compétition) n’est pas pour autant favorable à l’équipe de France, qui en a perdu près de la moitié. Plus pavé que muguet, donc.

  • Les mois d’avril sont meurtriers

    Publié le 18 février 2021 dans Mois après mois

    Les Bleus ne jouent plus en avril, et au vu de leurs statistiques, on comprend pourquoi : à peine plus d’un tiers de matches gagnés, des défaites à la pelle. Plutôt que se faire sonner les cloches, l’équipe de France préfère ne pas se découvrir d’un fil.

Les autres articles

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité