24 questions pour 2024

Publié le 1er janvier 2024 - Bruno Colombari

Pour bien démarrer cette nouvelle année, voici la traditionnelle liste des questions à se poser. Et on se donne rendez-vous fin décembre pour vérifier.

7 minutes de lecture

1. Les Bleus remporteront-ils l’Euro ?

C’est évidemment la première question à se poser une année de phase finale. Et d’autant plus après une finale de Coupe du monde perdue aux tirs au but et une autre gagnée en Ligue des Nations. Depuis 2014, le seul vrai échec en phase finale aura été celui de 2021, à l’Euro justement. Les Bleus sont favoris en 2024, mais pas tous seuls : l’Angleterre, l’Espagne et le Portugal sont à peu près sur la même ligne. Mais le potentiel de talents et le rajeunissement opéré depuis deux ans plaident évidemment en faveur des Français.

2. Didier Deschamps restera-t-il sélectionneur après l’Euro ?

C’est impossible à dire. Si un échec (élimination avant les demi-finales) pourrait l’inciter à laisser sa place, rien n’est moins sûr. Alors qu’un succès lui donnerait toute latitude pour aller au bout de son contrat, en 2026, avec la perspective d’une Coupe du monde où ses jeunes joueurs arriveraient à maturité.

3. Quels internationaux A iront aux JO ?

Là aussi, cela va dépendre du parcours des Bleus à l’Euro. Si tout se passe bien, on pourrait imaginer que Mbappé, Griezmann et Tchouaméni par exemple soient retenus par Thierry Henry. Mais il s’agit de trois joueurs déjà très sollicités en club, et qui auraient bien besoin de souffler pendant l’été…

4. Une médaille d’or aux JO ferait-elle de Henry le successeur de Deschamps ?

Elle le mettrait en tout cas en position préférentielle, écartant de fait Zinédine Zidane. Cela rappellerait forcément la situation de Henri Michel en 1984, à la différence près qu’il y a quarante ans, la succession de Michel Hidalgo avait été réglée bien avant l’Euro.

5. Quels nouveaux Bleus en 2024 ?

Le nombre de nouveaux en 2021 (7), 2022 (10) et 2023 (7), soit 24 débutants, devrait mécaniquement limiter tout nouvel essai d’ici l’Euro. C’est plutôt après qu’il pourrait y avoir des arrivées : Lucas Chevalier comme gardien, Manu Koné en défense et peut-être Mathys Tel en attaque. Tout dépend de ce que feront les Olympiques pendant l’été.

6. A quand un France-Brésil en amical ?

Le dernier remonte à neuf ans (1-3 le 26 mars 2015). C’est beaucoup ! il faut remonter à 1977 pour voir un écart supérieur entre deux France-Brésil (14 ans et deux mois). Et même si les Auriverde sont désormais la cinquième équipe du classement FIFA, ça reste quand même une affiche intéressante. Et ça permettrait à Kylian Mbappé d’affronter enfin le Brésil. Pour l’instant, il reste une date en mars et deux en juin, sachant que la Copa América commence le 20 juin (et l’Euro le 14).

7. Kingsley Coman jouera-t-il enfin un match en entier ?

Ça en devient un challenge : tout comme le fait qu’Antoine ne manque pas le moindre match des Bleus depuis le 31 août 2017, Kingsley Coman n’en joue jamais un seul dans son intégralité depuis ses débuts en novembre 2015. Soit il débute (27 fois) mais ne finit pas le match, soit il entre en cours de jeu (à 28 reprises). Ce qui lui fait un temps de jeu moyen de 49 minutes environ… Allez, on lui souhaite d’en jouer un en entier en 2024.

8. Jusqu’où peut aller la série d’invincibilité en compétition ?

Les Bleus restent sur 12 matchs sans défaite en compétition (10 victoires, 2 nuls) depuis le 30 novembre 2022. Le record est de 27 matchs (entre juin 2019 et novembre 2021). Sachant qu’il y aura au maximum 13 matchs de compétition en 2024 (7 à l’Euro et 6 en qualifications pour la Ligue des Nations à l’automne), au mieux les Bleus pourraient étirer la série en cours à 25 matchs.

9. Faut-il craindre une séance de tirs au but à l’Euro ?

Les trois dernières ont été perdues : en juillet 2006 contre l’Italie, en juin 2021 face à la Suisse et en décembre 2022 devant l’Argentine. Et deux sur trois concluaient une finale de Coupe du monde… Si on ajoute à cette série noire la prolongation gâchée contre le Portugal en 2016, en finale de l’Euro, il va falloir croiser les doigts pour gagner les matchs dans le temps réglementaire à l’été prochain. Mais l’arrivée de Mike Maignan, un vrai spécialiste des pénalties, peut changer la donne, au moins côté gardien. Côté tireurs, il manque clairement des spécialistes au-delà du trio Griezmann-Giroud-Mbappé. Mais comme les deux premiers ont plus de 30 ans, le risque qu’ils sortent avant une séance de tirs au but (comme au Qatar) est très élevé. Donc oui, il faut craindre une séance de tirs au but, et tout faire pour ne pas en arriver là.

10. Combien de buts pour Mbappé en 2024 ?

Il y aura entre 13 et 17 matchs (selon le niveau de performance à l’Euro) cette année. S’il les joue tous et qu’il maintient son niveau de 2022 et 2023, à savoir environ un but par match, Mbappé devrait en marquer entre 12 et 15. Son record personnel est de 12 en 2022, et le record absolu est détenu par Just Fontaine, 18 buts en 1958. Celui-là, il sera très difficile à faire tomber…

11. Griezmann nouveau recordman du nombre de matchs en compétition ?

L’actuel détenteur du record est Hugo Lloris (96 matchs), mais Antoine Griezmann s’en rapproche (84). S’il joue tous les matchs de compétition possibles en 2024 (13), il pourrait même le battre d’ici novembre. Mais ce serait plus probable dans le premier semestre de 2025. Olivier Giroud (78) part de trop loin.

12. Giroud restera-t-il le meilleur buteur de l’histoire des Bleus cette année ?

Son avance sur Mbappé était de 22 buts fin 2021. L’an dernier, elle est passée à 17. Et cette année, elle n’est plus que de 10 buts. Autant dire que le record de Giroud, qu’il détient depuis la Coupe du monde 2022, est sérieusement menacé. Mais comme il joue toujours, et qu’il marque encore, l’attaquant de Milan devrait pouvoir le faire durer encore au moins un an. A moins que Mbappé marque onze buts de plus que lui en 2024. Ce qui est improbable, mais pas impossible.

13. Enfin une victoire contre les Pays-Bas à l’Euro ?

Le bilan des Bleus contre les Néerlandais est plutôt bon : 15 victoires pour 11 défaites et 4 nuls. Mais si on ne regarde que les matchs en phase finale de l’Euro, c’est tout de suite moins sexy : un 0-0 terminé aux tirs au but à l’Euro 96 (qualification française), un 2-3 lors du troisième match de l’Euro 2000 (les deux équipes étaient déjà qualifiées) et un 1-4 au premier tour de l’Euro 2008. Le 21 juin prochain à Leipzig, il serait bienvenu de faire mieux…

14. A quand le centième match en compétition de Deschamps comme sélectionneur ?

Il en est actuellement à 94 (63 victoires, 20 nuls, 11 défaites). Si les Bleus atteignent la demi-finale de l’Euro, vers le 10 juillet, ce sera donc son centième match en compétition. Et si l’on enlève celui contre le Danemark de juin 2022 où Guy Stéphan l’avait suppléé, le centième serait donc… la finale de l’Euro.

15. Warren Zaïre-Emery sera-t-il dans la liste pour l’Euro ?

Sauf blessure, ce qu’on ne lui souhaite évidemment pas, le jeune prodige parisien, qui fêtera ses 18 ans le 8 mars prochain, sera très probablement dans la liste des 23 (ou 26) pour l’Euro. Au milieu, Tchouaméni, Camavinga, Rabiot et Griezmann sont pour l’instant devant dans la hiérarchie, mais ce n’est pas le cas de Youssouf Fofana, Boubacar Kamara ou Khéphren Thuram.

16. Qui sera le troisième adversaire à l’Euro ?

Il ne sera connu qu’à l’issue des barrages du mois de mars, lesquels vont se jouer en deux temps, deux demi-finales et une finale dans chacun des groupes de trois. Outre l’Autriche et les Pays-Bas, les Bleus retrouveront donc le vainqueur de Pologne-Estonie et de Galles-Finlande. La finale se jouera sur le terrain du deuxième vainqueur. Hiérarchiquement, la logique voudrait voir une finale Galles-Pologne. Les deux équipes sont très proches au classement FIFA, et pourraient postuler pour une troisième place dans ce groupe.

17. Quels adversaires pour la Ligue des Nations 2025 ?

Vous vous en souvenez peut-être, mais en septembre 2022 les Bleus ont sauvé leur place dans la Ligue A en finissant troisième de leur groupe. Le tirage au sort des qualification pour l’édition 2025, qui se joueront de septembre à novembre 2024, aura lieu le 8 février. La France est placée dans le chapeau 3. Elle tombera donc contre une des équipes du carré final 2023 (Espagne, Croatie, Italie ou Pays-Bas), une du chapeau 2 (Danemark, Portugal, Belgique ou Hongrie) et une du chapeau 4 (Israël, Serbie, Bosnie ou Ecosse). Mais il y aura deux qualifiés par groupe et des quarts de finale aller-retour en mars 2025. Autrement dit, cette quatrième édition va ressembler comme deux gouttes d’eau à ce qu’était le championnat d’Europe jusqu’en 1976….

18. Un sixième français Ballon d’or ?

Maintenant que Karim Benzema, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo ont quitté le continent européen pour des préretraites en or massif, la voie semble libre pour la nouvelle génération, celle des Mbappé, Haaland ou Bellingham. 2024 étant une année d’Euro, ce sera un critère important pour l’attribution du Ballon d’or, qui se fait désormais sur la saison sportive et non plus sur l’année civile. Mais la deuxième place d’Haaland en 2023, alors qu’il n’avait pas joué la Coupe du monde 2022, montre à quel point la Ligue des Champions pèse lourd.

Troisième en 2023, son meilleur classement, Mbappé fera évidemment partie des favoris cette année, surtout si le PSG va loin en Europe et si les Bleus brillent à l’Euro. Mais il faudra garder un oeil sur Antoine Griezmann, le seul autre Français qui peut prétendre au Ballon d’or actuellement. Le Colchonero fait une grande saison avec l’Atlético, qui est toujours en course en Ligue des Champions, et l’Euro lui donnera l’occasion de se montrer.

19. Un France-Allemagne en finale ?

C’est très improbable, vu le niveau sinusoïdal de la Mannschaft depuis 2016. Les hommes de Julian Nagelsmann sont loin d’être favoris à domicile, mais prudence : l’Euro est une compétition beaucoup plus imprévisible que la Coupe du monde. Et les deux dernières finales ont été perdues par l’équipe qui recevait, la France en 2016 et l’Angleterre en 2021. Jamais deux sans trois ? Un France-Allemagne en finale d’une compétition, ce serait une grande première en tout cas. Les deux protagonistes se retrouveront en tout cas le 23 mars à Marseille pour une revanche du match de septembre dernier.

20. Combien de pénalties en 2024 ?

Le record est de 7 sifflés pour les Bleus, et ça leur avait porté chance puisque c’était en 2018. Ils avaient d’ailleurs tous été transformés, cinq par Antoine Griezmann (Italie, Australie, Argentine, Croatie et Allemagne), un par Kylian Mbappé (Islande) et un par Olivier Giroud (Uruguay). Et il y en a eu 5 en 2023 et en 2021, 4 en 2019, 3 en 2022 et 2 en 2020. Soit 26 pour les six dernières années. On peut donc tabler sur un nombre de pénalties entre 4 et 6 pour cette année. Reste ensuite à les marquer. Le dernier échec remonte à juin 2021, avec Karim Benzema devant Galles. Les 11 suivants ont tous été transformés.

21. Verra-t-on un 0-0 en 2024 ?

Alors qu’il y en avait eu pas mois de 9 lors des six premières années du mandat de Didier Deschamps (dont le tout premier match contre l’Uruguay en août 2012), les 0-0 ont quasiment disparu de la circulation après la Coupe du monde 2018. On en trouve un juste après (en Allemagne en septembre) et un autre en octobre 2020 face au Portugal. Et c’est tout. Il n’y a eu aucun 0-0 en 2021, 2022 et 2023, ce qui n’est plus arrivé depuis 1971 !
Souhaitons donc que la série se poursuive, d’autant que les Bleus restent sur 14 matchs consécutifs avec au moins un but marqué. Et ça, c’est encore le moyen le plus sûr d’éviter un 0-0 !

22. A quoi ressemblera le nouveau maillot ?

Si les fuites parues sur Internet sont fiables, il sera bleu roi, donc plus proche des couleurs de maillot des années 1980, avec des parements bleu-blanc-rouge au col et aux poignets. Autrement dit, un look résolument rétro qui changera des tenues bicolores ou bleu nuit privilégiées par Nike depuis 2011.

23. Combien de livres publiés en 2024 par les auteurs de Chroniques bleues ?

Il y en aura au moins trois (dont deux du même auteur en plus !), sur lesquels nous reviendrons évidemment pour accompagner leur sortie. Mais ce sera probablement plus. De quoi enrichir votre bibliothèque bleue !

24. Du changement pour Chroniques bleues ?

Cette fois, ça devrait être la bonne. Un important projet envisagé il y a deux ans et repoussé plusieurs fois est bien engagé et devrait prendre forme dans les prochains mois. Là aussi, évidemment, nous y reviendrons sur le site et ailleurs.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.