Bleu de presse #12

Publié le 23 septembre 2020, mis à jour le 29 septembre 2020 - Bruno Colombari

Un portrait de Daniel Charles-Alfred par la FFF, les trois destinations possibles pour Mbappé dans L’Equipe, les caractéristiques de Camavinga dans FF, les frères Dubois racontés par So Foot et les départements des Bleus dans les Cahiers.

On commence cette douzième revue de presse du mercredi par un bel hommage rendu à Daniel Charles-Alfred par Richard Loyant sur le site de la FFF. Troisième Antillais sélectionné en équipe de France (4 capes en 1964), un an après Paul Chillan et 38 ans après Xercès Louis, il est mort le 17 septembre à 86 ans. Son histoire est racontée par Charles Alfred lui-même, de ses débuts à Fort de France jusqu’au Nîmes Olympique et sa première sélection contre la Hongrie, quelques jours après son trentième anniversaire.

Disparition de Daniel Charles-Alfred, à lire sur FFF.fr.


JPEG - 111.9 ko

On continue par une histoire de famille, celle des frères Dubois. Vous connaissez Léo, le Lyonnais et arrière droit des Bleus. Mais il y a aussi Quentin, réalisateur oscarisé pour un court métrage d’animation en catégorie étudiant, et qui travaille maintenant pour Netflix et Disney. Et Hugo, qui termine sa formation d’acteur. Mathieu Rollinger raconte cette histoire de famille.

Dubois Bros Company, à lire sur le site de So Foot.


Tiens, et si on parlait un peu de Camavinga ? Le Rennais, qui est coleader de la Ligue 1 (avec Saint-Etienne), fait la Une de France Football du 22 septembre, sa toute première. C’est moins prestigieux qu’une première sélection, mais avant 18 ans (il les aura le 10 novembre), c’est déjà une performance. Dans un dossier de six pages, le « Bébé Cador » est décrypté par Thomas Goubin avec des témoignages de Sylvain Ripoll, Julien Stéphan, Luis Fernandez, Jocelyn Gourvennec ou Mathieu Le Scornet. Ses caractéristiques physiques (1,82 mètres pour 68 kilos, pas exactement un monstre), sa vitesse, sa lecture du jeu et sa capacité à se placer au bon endroit et au bon moment, sans parler de sa technique bluffante pour un milieu, le promettent à un avenir radieux. Ses axes de progression ? Les passes longues et le pied droit. On n’a pas fini d’en parler, de ce gaillard.

JPEG - 117.2 ko

Il en éclipserait presque Kylian Mbappé, qui a signé son retour en championnat par une grosse prestation à Nice. L’Equipe du 22 septembre le met en Une pour parler de son avenir. Alors que son contrat au Paris SG s’achève en juin 2022, la suite de la carrière du champion du monde semble se jouer entre trois choix possibles : rester à Paris en prolongeant son contrat (ce qui fera automatiquement passer le montant de son transfert de 155 à 180 millions d’euros), aller au Real ou rejoindre Liverpool. Les deux clubs ont des stratégies différentes, que détaillent Frédéric Hermel et Pierre-Etienne Minonzio. A Madrid, l’arrivée du Français est attendue et revendiquée, alors qu’à Liverpool, Klopp calme le jeu en disant qu’il préférait « signer le prochain Mbappé, plutôt que Mbappé lui-même », notamment parce qu’il coûterait considérablement moins cher.

JPEG - 95.3 ko

Et on termine par un article sorti hors délais pour cette revue (le 10 septembre, il aurait dû être dans la précédente) sur les Cahiers du football : Zones blanches pour les Bleus. Minus Germain a fait une infographie très détaillée sur la provenance des internationaux français par département de naissance. Sept d’entre eux n’enregistrent aucun Bleu, alors que le Rhône, Paris, les Bouches-du-Rhône comptent chacun plus de 500 sélections cumulées (en additionnant le nombre de matchs joués par chaque international). Dommage que les données brutes (la liste des internationaux par département) ne soient pas accessibles.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité