Bleu de presse #18

Publié le 4 novembre 2020 - Bruno Colombari

Rapinoe qui bouge Mbappé dans le Magazine L’Equipe, Meslier le futur des Bleus dans Eurosport, Koundé qui vise les A sur Beinsports, l’Euro 2021 qui pourrait changer de format dans le Parisien et Lucas Hernandez qui attend Théo en Bleu dans Onze Mondial.

Alors qu’elle fait la une du Magazine L’Equipe le 31 octobre, Megan Rapinoe a un message pour Kylian Mbappé :
« J’espère qu’il mesure l’impact qu’il peut avoir. Et comment cette influence peut se révéler formidable pour lui-même. Il est venu au monde avec un don hors du commun qui lui permet de mener une vie hors du commun, très confortable… Peut-être peut il se demander comment établir un équilibre, comment inspirer la jeunesse. J’espère qu’il comprend qu’il peut changer le monde, que ce n’est pas une idée en l’air. Parfois tu décides par toi-même de changer le monde, parfois ça te tombe dessus. Si tu veux être le roi, alors sois le meilleur roi possible.« 

Megan Rapinoe : « les fondations de notre nation se désagrègent » dans Le magazine L’Equipe du 31 octobre 2020, par Christophe Larcher.


JPEG - 77.8 ko

C’est le lundi 7 décembre à partir de 18h que les Bleus connaîtront leurs adversaires dans la phase éliminatoire de la Coupe du monde 2022, qui se déroulera de mars à novembre 2021. Comme l’explique Philippe Mayen sur le site de la FFF, il y aura dix groupes (cinq de 5 équipes, six de 6 équipes), sachant que les quatre nations qualifiées pour le carré final de la Ligue des Nations 2021 seront placées dans des groupes de 5. La 22e Coupe du monde aura lieu au Qatar du 22 novembre au 18 décembre 2022.

Mondial 2022 : tirage UEFA le 7 décembre, par Philippe Mayen sur FFF.fr le 2 novembre.


Tiens, ça faisait longtemps qu’on ne parlait plus de Benzema en équipe de France. Cette fois, c’est Robert Pirès qui s’y est collé, dans le quotidien madrilène AS. « Je vais parler du footballeur. Ce qu’il s’est passé avec Valbuena ne m’intéresse pas, ce n’est pas mon affaire. Mais pour ce qu’il fait avec le Real Madrid, c’est clair qu’il mérite d’être en sélection. Pourquoi ? Cela fait neuf ou dix ans qu’il joue avec le Real Madrid, qu’il triomphe, marque des buts et gagne des titres. C’est un des meilleurs attaquants d’Europe. Après, c’est un sujet compliqué entre lui et Deschamps ». Ce n’est même plus un sujet du tout.

EdF : Pirès milite pour Benzema, Damien Da Silva dans Maxifoot le 30 octobre.


C’est le gardien qui monte depuis le début 2020, quand il a pris place dans les cages de Leeds sous les ordres de Marcelo Bielsa. « Passé par l’équipe de France U18, U19 et U20, Illan Meslier a intégré la liste des Espoirs à la fin août et attend son heure pour intégrer le onze titulaire. Avant de rêver des Bleus après la Coupe du monde 2022 ? Dans deux ans, Hugo Lloris et Steve Mandanda auront respectivement 35 et 37 ans. » Sur le site d’Eurosport, Clément Lemaître a interrogé Guillaume Warmuz, l’ex-gardien remplaçant d’Arsenal en 2002-2003 : « L’équipe de France, c’est le plus haut niveau. Évoluer dans un bon club, c’est bien, mais pour être sélectionné, tu dois jouer dans une grande équipe. Sauf si Leeds se réinstalle dans le top 5 lors des quatre-cinq prochaines saisons et redevient le club qu’il était lorsque Canto’ y jouait, alors pourquoi pas, répond Guillaume Warmuz. Après dans le foot, ça peut aller vite. Il suffit d’une bonne saison et d’une très belle opportunité qui se présente. » 

Illan Meslier peut-il incarner le futur des Bleus ?, Clément Lemaître sur Eurosport.fr le 1er novembre.


JPEG - 57.7 ko

Les Bleus ne manquent pas de prétendants sur les deux postes de la défense centrale. Au micro de RMC Sport, le défenseur central du FC Séville Jules Koundé, transféré de Bordeaux en 2019 et vainqueur de la Ligue Europa en 2020, est bien décidé à franchir le pas entre les Espoirs, où il évolue actuellement, et l’équipe de France A. « Bien sûr que c’est présent dans mon esprit, je fais tout pour avoir l’opportunité, la chance, d’évoluer avec les A. Je sais qu’il y a du monde (en défense centrale), mais je me contente de donner mon maximum au quotidien avec Séville et les Espoirs. Et puis si ça doit venir, ça viendra ».

Jules Koundé tape à la porte des Bleus, sur Beinsports, jeudi 29 octobre.


L’idée de Michel Platini d’un Euro dans 12 pays, parfaitement baroque et déraisonnable en terme de circulation de supporters de Dublin à Bakou et de Bilbao à Saint-Petersbourg, est probablement enterrée. Mais alors que la logique aurait été de réduire le format de l’Euro et de le jouer intégralement à Londres, qui ne manque pas de stades d’accueil, une solution possible serait de le jouer… en Russie. Sébastien Nieto en parle ici.

Euro 2021 : l’UEFA étudie des solutions de repli pour la compétition., Le Parisien, lundi 2 novembre.


Suite à la vidéo diffusée le 31 octobre par le ministre de l’Education nationale avec plusieurs joueurs des Bleus, Kylian Mbappé, Corentin Tolisso, Lucas Hernandez, Benjamin Pavard, Olivier Giroud, Léo Dubois, Florian Thauvin, Eduardo Camavinga ont posté lundi 2 novembre à 11h le même message de soutien aux professeurs : « L’école de la République, c’est comme une équipe de football. Les professeurs, c’est comme nos entraîneurs. Pour apprendre et gagner, nous devons toujours jouer ensemble. Écouter, partager, s’entraider... À l’école comme sur le terrain. SOYONS UNIS. »

Lucas Hernandez, lui, fait la Une de Onze Mondial de ce mois-ci. L’arrière gauche des Bleus, qui a un peu disparu de la circulation depuis la Coupe du monde, a tout de même gagné la Ligue des Champions avec le Bayern cet été. Prochain objectif ? L’Euro, évidemment. Avec son frère Théo à ses côtés ? « Ce n’est pas dans la main, ni dans celle de mon frère, c’est dans la main du coach. Mais oui, ça serait un rêve de jouer avec mon frère en équipe de France. Ce serait incroyable. Depuis qu’on est petits, c’est un rêve de jouer ensemble. Mais on a jamais imaginé se retrouver en sélection. Ce serait quelque chose d’énorme, aussi pour ma mère. C’est un rêve pour elle de voir ses deux fils en équipe de France. Elle n’imagine mpas que ce moment puisse arriver un jour. »

Lucas Hernandez : « sans père, je n’étais pas un garçon comme les autres », Onze Mondial d’octobre 2020, par Rafik Youcef.
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité