Bleu de presse #32

Publié le 12 mai 2021 - Bruno Colombari & Hugo Colombari

Le vrai poste en attaque de Mbappé, les Bleus à Strasbourg et Lyon en septembre, le blues des supporters avant l’Euro, Zidane passeur décisif pour Henry en 2000, l’enlèvement d’Hidalgo en 1978 et la lucidité de Camavinga.

Patrick Urbini analyse le positionnement de Kylian Mbappé, en club et en sélection. « Depuis le début de la saison, Mbappé a joué huit matchs avec les Bleus, marqué trois buts, dont deux décisifs […] Quelle que soit l’animation, Mbappé n’a pourtant jamais joué seul en pointe — ce serait un non sens — et il a été associé à des profils très différents, cinq au total : Giroud, Griezmann, Martial, Ben Yedder et Coman. » Et, s’appuyant sur le verdict des anciens : « Quand Platini suggère que mbappé ne pourra pas toujours tout miser sur sa vitesse et Alain Giresse qu’il ne peut pas être suystématiquement dans la percussion, mais qu’il doit plutôt chercher des relais, combiner, c’est plutôt le sens de l’histoire et une invitation à étoffer son registre technique. »

Mbappé, nouvelles voies, par Patrick Urbini le 11 mai dans France Football


Onze Mondial de mai consacre sa une et son dossier à Didier Deschamps. La partie tactique du dossier revient sur les innovations menées depuis l’automne 2018. « Didier Deschamps n’a pas enterré ce qui a fait le fruit du succès des Tricolores en Russie. A savoir un 4-42 à plat. Conservé jusqu’à l’automne 2019, le schéma tactique préférentiel du staff français, il y a trois ans, trouvait notamment son équilibre grâce à Blaise Matuidi. »

Dans la tête de Didier Deschamps, par Florian Sermaise et Antoine Chirat, mai 2021 dans Onze Mondial 340


Si vous avez manqué cette info, la voici : l’équipe de France jouera contre la Bosnie au stade de la Meinau à Strasbourg le 1er septembre et au Groupama Stadium de Décines le 7 septembre contre la Finlande, ces deux matchs se jouant dans le cadre des qualifications pour la Coupe du monde 2022. Strasbourg n’avait plus reçu les Bleus depuis mai 1996 (contre la Finlande d’ailleurs) alors que Lyon avait été le théâtre de France-Irlande de juin 2016.

Les Bleus à Strasbourg et à Lyon à la rentrée le 6 mai sur le site de la FFF

A un mois du coup d’envoi de l’Euro 2021 (le 11 juin), les supporters des Bleus ont le moral dans les chaussettes. Ceux qui ont réservé leurs places dès la fin d’année 2019 ne savent pas s’ils pourront les garder compte tenu des jauges réduites. D’autres, comme le porte parole des Irrésistibles Français Fabien Bonnel, ont même renvoyé leurs billets, découragés par les contraintes sanitaires qui s’accumulent sur le site de l’UEFA.


Euro 2021 : Les supporters dans le flou avant le début de la compétition le 10 mai sur le site de Ouest-France


Le 8 juin, jour de France-Bulgarie amical à Saint-Denis et dernier match de préparation des Bleus avant l’Euro, est la veille du 9, comme vous l’aurez remarqué. La FFF a donc demandé au gouvernement une dérogation pour le couvre-feu, qui passera à 23h le lendemain, ainsi que la possibilité d’accueillir 5000 supporters plutôt que 1000. Les spectateurs présents devront présenter un test PCR négatif ou un certificat de vaccination contre le Covid dans le cadre du « pass sanitaire ».

La FFF espère pouvoir accueillir 5000 personnes pour France-Bulgarie par Arnaud Hermant, le 3 mai sur le site de L’Equipe.


Eric Maggiori revient sur ce qu’il appelle une légende urbaine, même si elle n’a pas une grande importance : non, Zidane n’a pas fait qu’une seule passe décisive à Thierry Henry pendant le passage des deux joueurs en sélection. On se souvient évidemment de celle contre le Brésil à Francfort en juillet 2006, mais il y en a une autre (même si elle est discutable) : c’est celle qui a enclenché l’action du deuxième but français contre le Danemark à Bruges, en juin 2000.

Non, Zidane n’a pas fait qu’une seule passe décisive à Thierry Henry par Eric Maggiori le 7 mai sur le site de So Foot.


C’est l’histoire rocambolesque d’un enlèvement foiré, celui du sélectionneur Michel Hidalgo, sur une route en forêt près de Bordeaux, la veille de partir en Argentine pour la Coupe du monde 1978. Pascal Glo raconte l’affaire qui a touché Hidalgo au point que ce dernier a d’abord envisagé de ne pas partir, puis s’est dit perturbé pendant la première semaine en Argentine. Au-delà, l’article revient sur le peu d’engagement des joueurs de l’époque sur la question du boycott de la Coupe du monde, alors que la junte au pouvoir voulait en faire une vitrine. Le seul à s’être exprimé est Domique Rocheteau, qui rencontrera des étudiants argentins après l’élimination précoce des Bleus.

Histoire d’un kidnapping par Pascal Glo le 6 mai dans L’Equipe


Transféré à Monterrey chez les Tigres, Florian Thauvin tire-t-il ainsi un trait sur sa carrière internationale ? Pas sûr, comme l’explique Cyril Olivès-Berthet. Valbuena avait gardé sa place alors qu’il jouait à Moscou en 2014-2015, alors que Gignac, qui évolue aux Tigres, avait été rappelé fin 2015 et avait disputé l’Euro dans la foulée. Anelka (Fenerbahce) et Cissé (Panathinaikos) étaient moins loin mais n’avaient pas été oubliés par Domenech. En revanche, passé trente ans, ça se corse, comme le prouvent les cas de Matuidi (Miami), Malouda (Trabzonspor) et Rami (Fenerbahce). Florian Thauvin a 28 ans.

Un éloignement pas fatal, par Cyril Olivès-Berthet le 8 mai dans L’Equipe


Quelques heures avant un Rennes-PSG qu’il a suivi des tribunes (il était suspendu), Eduardo Camavinga était l’invité de Frédéric Calenge dans Téléfoot. Le jeune prodige du football français n’a esquivé aucune question sur sa saison qui avait démarré de façon fracassante avant de se perdre dans des matchs ratés, au point même de ne même plus être titulaire… avec les Espoirs. Autant dire que s’il est dans la liste de l’Euro de cette catégorie, ce sera un moindre mal. « C’est une saison moyenne, avec beaucoup de bas. J’ai pas fait tout ce qu’il fallait, j’ai beaucoup à progresser. Jouer en équipe de France, c’est un rêve qui se réalise. » Mais il n’a pas renoncé. « Je voudrais aller avec les A en juin. » Et on aimerait bien le revoir en A.

Camavinga : « Je n’ai pas encore réfléchi à mon avenir » par Frédéric Calenge le 9 mai sur Téléfoot.
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité