Bleu de presse #40

Publié le 25 août 2021 - Bruno Colombari

Deschamps aligne Giroud, lequel a fait ses débuts avec Maignan sous les couleurs de Milan, Green choisit l’Angleterre plutôt que la France alors que Gouiri préfère la France à l’Algérie, Ribéry cherche un club et Umtiti cherche un genou : la rentrée approche pour les Bleus.

Deux mois après le retentissant échec des Bleus à l’Euro, et quelques jours avant d’annoncer la liste de septembre, le sélectionneur s’est longuement confié à L’Equipe sur trois pleines pages. S’il maîtrise toujours autant l’art de mener les échanges comme il l’entend, Didier Deschamps admet toutefois des erreurs (« on a perdu la solidité défensive », « je voulais améliorer l’aspect offensif dans la créativité », « je me suis certainement écarté de mon idée première ») mais les relativise en rappelant le scénario de France-Suisse (« Mais on était à 3-1 à la 80e ! »). Il rejette toute responsabilité de la préparation physique, pourtant très critiquée (« Si c’était à refaire, on referait la même chose ») ou toute tension avec son adjoint Guy Stéphan (« Des problèmes avec lui ? Jamais de la vie, et il n’y en aura jamais. »).

En revanche, il n’épargne pas Olivier Giroud, dont la responsabilité dans l’élimination n’est pas en cause (il a transformé son tir au but contre la Suisse, lui). « Olivier et quelques autres, c’était en 2018, mais aujourd’hui on est en 2021 et je ne suis pas là pour donner des assurances à qui que ce soit ». Contre la Bulgarie, « il joue une mi-temps et il marque deux buts à la fin, voilà. La réalité est qu’il a plus joué là que les trois derniers mois avec son club. […] Je ne suis pas un magicien : on ne peut pas transformer un état athlétique et un état psychologique. Qu’il ait l’envie, oui. Mais il y a des choses qu’on ne peut pas gommer du jour au lendemain. »

Didier Deschamps : « Cela ne devait pas nous arriver », propos recueillis par Vincent Duluc et Damien Degorre dans L’Equipe du 20 août.

On peut être international A et se retrouver sans club alors que septembre (et donc la fin du mercato) approche. Pour Hatem Ben Arfa, qui s’en est fait quasiment une spécialité, ce n’est pas une surprise, mais d’autres sont plus étonnants, comme Mapou Yanga Mbiwa (4 sélections entre 2012 et 2014), qui n’a joué que deux matchs depuis août 2017 et qui est allé au bout de son contrat avec Lyon l’an dernier. Et que dire d’Eliaquim Mangala ? « Celui qui avait été le défenseur le plus cher du monde lors de son transfert du FC Porto à Manchester City en 2014 (54 millions d’euros) voit désormais sa carrière tourner au ralenti.

Après des piges à Everton et Valence, sans réel succès, il attend un nouveau projet pour se relancer », constate Victor Boutonnat. Ça ne va pas beaucoup mieux pour Clément Grenier, libéré par Rennes et à la recherche d’un club pour terminer une carrière décevante. Mais évidemment la plus grosse surprise de cette liste de onze joueurs est Franck Ribéry. A 38 ans, « l’ailier ne veut toujours pas raccrocher les crampons et souhaite continuer à jouer au haut niveau. Le Français sort de deux saisons du côté de la Fiorentina, en Italie, où malgré plusieurs blessures il s’est montré performant lors de ses apparitions. » Ce ne serait certainement pas la moins bonne affaire du lot.

Ben Arfa, Ribéry… Voici l’équipe des footballeurs français qui n’ont toujours pas retrouvé de club, par Victor Boutonnat dans Ouest-France du 20 août 2021.

Si plusieurs internationaux français se sont cassés les dents sous la tunique rouge et noire (Papin, Dugarry, Gourcuff entre autres), Mike Maignan et Olivier Giroud ont réussi leurs débuts à Gênes contre la Sampdoria. A propos de Giroud, l’entraîneur Stefano Pioli a dit : « C’est un champion pour la personne qu’il est et pour le fait qu’il travaille pour toute l’équipe », même s’il n’a pas marqué. Quant à Maignan, « j’ai beaucoup apprécié ses choix. Je suis content de sa manière de travailler. C’est un gardien disponible, curieux, volontaire et très fort. » Milan s’est imposé 1-0 à l’extérieur. Un troisième français, Théo Hernandez, était également titulaire. Mais lui n’est pas (encore ?) international A, contrairement à son frère Lucas.

Première réussie pour les Frenchies avec l’AC Milan par Guillaume Maillard-Pacini dans Eurosport du 24 août 2021.

Il ne le savait pas encore, mais le 15 juillet 2018, Samuel Umtiti a sans doute vécu le point culminant de sa carrière. Logique quand il s’agit d’une finale de Coupe du monde remportée, mais c’est une victoire qui lui coûte très cher : « celui que tous les clubs s’arrachaient au sortir du tournoi, va voir son sacrifice lui coûter une place de titulaire au FC Barcelone, voire sa carrière. »

Il dispute la compétition avec un genou gauche blessé et la saison suivante ressemble au début de la fin pour lui. Il perd sa place de titulaire à Barcelone et en équipe de France, où Clément Lenglet puis Presnel Kimpembe sont désormais associés à Raphaël Varane. « Qui pour reprendre un joueur brisé physiquement et mentalement ? Au salaire très important ? D’après Sport, Nice et Monaco seraient intéressés. » L’article évoque également les pistes de Besiktas ou… de Lyon, son club formateur à la recherche d’un remplaçant à Marcelo.

Umtiti, itinéraire d’un sacrifié, par Léo Tourbe sur SoFoot du 18 août 2021.

En voilà un qui ne sera pas bleu : le jeune gardien de Saint-Etienne, Etienne Green, a annoncé qu’il a choisi de porter les couleurs de l’Angleterre en U21 : il est né à Colchester d’un père britannique et donc pouvait choisir sa sélection. Après ses débuts remarqués en L1 au printemps dernier, Green avait été convoqué en mai pour participer à l’Euro Espoirs, mais il n’a pas joué. « Chouchou de Marcelo Bielsa à Leeds, Illan Meslier devrait donc bénéficier du refus d’Etienne Green chez les Bleuets. » Avec lui et Mike Maignan, la succession de Hugo Lloris ne devrait pas être un gros souci dans les années à venir.

Green aurait choisi l’Angleterre plutôt que la France sur RMC Sport le 23 août 2021.

Faute d’Etienne Green, on pourrait bien voir prochainement en A le Niçois Amine Gouiri, dont les performances en L1 sont ébouriffantes depuis quelques mois. Il a en effet repoussé les avances de l’Algérie, dont ses parents sont originaires. « Il l’avait déjà assuré il y a quelques semaines et il vient de le répéter, en affirmant qu’il est même prêt à continuer avec les Bleuets en attente d’une convocation en équipe de France A. »

Algérie : Gouiri, c’est non, sur BeIn Sports le 20 août 2021
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité