Débuter par deux titularisations en compétition

Publié le 21 septembre 2020 - Bruno Colombari

Combien de joueurs ont fait leurs débuts en équipe de France en étant titulaire lors de leurs deux premières sélections ? Et parmi eux, combien l’ont été à l’occasion de deux matchs en compétition, comme Dayot Upamecano ?

Dayot Upamecano a été titulaire pour ses deux premières sélections, en Suède et face à la Croatie. Un cas assez rare, surtout pour deux matchs en compétition : Didier Deschamps préfère lancer de nouveaux joueurs lors de matchs amicaux, ou en cours de jeu, comme il l’a fait pour Eduardo Camavinga contre la Croatie.

Le seul à avoir fait mieux depuis 2012 est Samuel Umtiti, puisque si ses deux premières capes étaient des titularisations, s’il a joué des matchs entiers, il s’agissait d’un quart de finale et d’une demi-finale d’Euro, en juillet 2016, contre l’Islande puis l’Allemagne.

Embed from Getty Images


Alphonse Areola a également débuté par deux matchs en compétition, en Allemagne et face aux Pays-Bas en septembre 2018 en Ligue des Nations. Mais c’est un gardien, donc quasiment jamais soumis à une rotation en cours de match. Auparavant, Paul Pogba et Raphaël Varane avaient eux aussi découvert les Bleus en compétition en mars 2013, où les deux futurs champions du monde avaient été titularisés simultanément face à la Géorgie (3-1) et à l’Espagne (0-1). Pogba n’avait pas fini le second match, expulsé à la 78e minute.

Embed from Getty Images


Antoine Griezmann en avait fait de même, mais en amical contre les Pays-Bas en mars 2014 (sorti à la 68e) et la contre la Norvège en mai (remplacé à la 65e). Kylian Mbappé n’avait joué que les 12 dernières minutes contre le Luxembourg, le 25 mars 2017, puis avait été titularisé trois jours plus tard contre l’Espagne en amical (sorti à la 65e). Benjamin Pavard, pourtant arrière latéral, a commencé comme remplaçant en novembre 2017, entré à la mi-temps contre le Pays de Galles et à la 64e face en Allemagne.

Lucas Hernandez est lui aussi entré dans le dernier quart d’heure contre la Colombie en mars 2018 (76e) puis a été titularisé contre la Russie quatre jours plus tard. N’Golo Kanté est entré à la 46e contre les Pays-Bas en mars 2016, puis a joué tout le match suivant contre la Russie, où il a d’ailleurs inscrit son seul but en sélection à ce jour.

Embed from Getty Images


Au total, 12 joueurs lancés par Deschamps ont débuté par deux titularisations. Sans surprise, il s’agit de 9 défenseurs (Areola, Lenglet, Sidibé, Umtiti, Mangala, Varane, Upamecano, Yanga-Mbiwa et Benjamin Mendy), deux milieux (Tolisso et Pogba) et un attaquant (Griezmann). On remarquera que seulement cinq d’entre eux ont gagné une place de titulaire en sélection. Pour les six autres, la suite a été plus compliquée, voire anecdotique : 8 sélections pour Mangala, 4 pour Yanga-Mbiwa, 3 pour Areola. Les cas de Sidibé et Mendy sont différents puisque eux avaient acquis un statut de titulaire en 2017 avant de le perdre dans les semaines qui ont précédé la Coupe du monde.

Si on restreint à ceux qui ont commencé par deux matchs en compétition, il n’en reste plus que 7. Dont un, Jonathan Ikoné, a été titulaire lors de sa deuxième cape (contre Andorre en septembre 2019) mais avait débuté comme remplaçant trois jours plus tôt. Les six autres sont donc Varane et Pogba en 2013, Umtiti en 2016, Areola en 2018, Lenglet en 2019 et Upamecano en 2020.

Six des 49 débutants lancés par Deschamps ne comptent pour l’instant qu’une sélection : Costil, Bakayoko, Chantôme, Corchia, Pléa, le sixième étant Camavinga.

A paraître le 12 novembre 2020


Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité