14 juillet, une histoire fantôme

Publié le 8 janvier 2024 - Bruno Colombari - 1

Le jour de la fête nationale en France est paradoxalement une date vide dans le calendrier des Bleus, qui n’ont jamais joué de match un 14 juillet, même si c’est passé parfois tout près, comme en 1930 ou en 1966. 2024 pourrait changer la donne.

2 minutes de lecture

En 2024 le 14 juillet tombera un dimanche. Et ce soir-là au stade olympique de Berlin se jouera la finale du championnat d’Europe de football. Quelle plus belle date pour les Bleus pour inscrire leur nom pour la troisième fois, après 1984 et 2000 ?

Une victoire ce jour-là aurait d’autant plus de saveur que ce serait la toute première fois, en 120 ans d’histoire et 916 matchs joués, que l’équipe de France se produirait un 14 juillet. Après plusieurs rendez-vous manqués, certains de très peu, on va le voir, les Bleus auraient enfin le bonheur d’être titrés le jour de la fête nationale. A condition évidemment de gagner la finale, mais c’est une autre histoire.

Un calendrier plutôt taquin en Coupe du monde

A plusieurs reprises, l’équipe de France est passée tout près du 14 juillet. La première fois, c’était en 1930, à l’occasion de la première Coupe du monde de l’histoire, en Uruguay. Les Tricolores jouent leur premier match le 13 juillet contre le Mexique (victoire 4-1 sous quelques flocons de neige, car c’est l’hiver dans l’hémisphère sud) et leur deuxième 48 heures plus tard à peine, le 15 juillet face à l’Argentine (défaite 0-1). Il s’en est fallu de très peu !

La même configuration se reproduit 36 ans plus tard. L’Angleterre organise sa World Cup et les Bleus se retrouvent dans son groupe au premier tour. Mais avant de la rencontrer, ils doivent déjà croiser le Mexique le 13 juillet à Wembley (1-1). Et comme en Uruguay, ils rejouent deux jours plus tard, face à la Celeste d’ailleurs (1-2) au White City Stadium. Encore raté…

On se souvient des festivités de 1998 qui avaient suivi la conquête du premier titre mondial, à Saint-Denis contre le Brésil, mais la finale avait eu le dimanche 12 juillet, deux jours trop tôt. Et vingt ans après, alors que les Bleus décrochent contre la Croatie leur deuxième étoile à Moscou, c’est le 15, donc un jour trop tard… Décidément !

Trois internationaux nés un 14 juillet

A défaut de match ce jour-là, on se dit qu’il y a bien dû y avoir quelques naissances d’internationaux, puisqu’après tout, 938 joueurs répartis sur 365 jours, ça fait 2,57 anniversaires en moyenne chaque jour de l’année. Bingo ! Trois Bleus sont nés un 14 juillet. Il s’agit de Georges Bon en 1886, du gardien René Llense, en 1913, et de l’attaquant Henri Skiba en 1927. Pas vraiment des têtes d’affiches : le premier, attaquant de Boulogne, n’a joué qu’un seul match en équipe de France, en 1907. Georges Bon était remarqué pour sa capacité à faire le pressing sur les défenseurs adverses, une initiative alors rarissime pour un attaquant.

René Llense, gardien de but au FC Sète, a disputé onze matchs dans l’ombre d’Alex Thépot, Laurent Di Lorto et Julien Darui. Il a vécu centenaire, non pas en sélections mais en âge, puisqu’il est mort en mars 2014. C’est même le troisième international français le plus âgé après Maxime Lehmann (102 ans) et Georges Géronimi (101).

Quant au troisième, il présente l’originalité d’être né en Allemagne dans une ville située désormais en Pologne (Beuthen, aujourd’hui Bytom), en Haute Silésie), d’être naturalisé français au début de la Seconde Guerre mondiale, puis d’être incorporé dans l’armée allemande. Il revient en France en 1950 et fait une belle carrière en club, notamment à Nîmes, et joue trois matchs en équipe de France. Il est mort en mars 1998 à 90 ans.

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 14:57, par Victor TIEU En réponse à : 14 juillet, une histoire fantôme

    (...)« Deux ans plus tard, la finale de l’Euro 2020 est calée le 14 juillet à Wembley. On se dit que cette fois sera la bonne. C’est compter sans la pandémie de Covid-19 qui entraîne le report du tournoi d’un an, en 2021, où les Bleus ne feront que passer »(...)

    La finale de l’Euro 2020 était en fait prévue le dimanche 12 juillet 2020, puis le 11 juillet 2021 après le Covid.
    https://www.ouest-france.fr/euro/eu...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.