20 réponses pour 2020

Publié le 30 décembre 2020 - Bruno Colombari

Le 1er janvier 2020, nul ne pouvait imaginer l’année terrible qui s’annonçait. Évidemment, mes 20 questions sont largement tombées à plat, Euro annulé oblige. Mais pas question de se défiler !

Depuis 2011, le 1er janvier sur Chroniques bleues, plutôt que vous souhaiter les hypocrisies habituelles, j’essaie d’imaginer à quoi va ressembler la nouvelle année des Bleus, en posant autant de questions que d’années écoulées depuis 2000. Le dernier exercice du genre est à relire ici : 20 questions pour 2020.

Il est toujours amusant de retrouver ces hypothèses d’école douze mois plus tard. C’est l’occasion de constater que le football n’est pas exactement le sport le plus prévisible du monde, et qu’il réserve toujours son lot de surprises, sans que l’on sache où elles vont tomber.

Pour finir cette sombre année 2020, j’ai repris ces 20 questions une par une afin de mesurer l’écart entre mes réponses du 1er janvier et celles du 27 décembre. Pour déplier la question et mon hypothèse d’alors, il suffit de cliquer dessus.

Quel statut pour l’équipe de France à l’Euro ?

Favorite, oui, mais avec qui ? L’Espagne, l’Allemagne et la Belgique, alors que l’Angleterre, le Portugal et les Pays-Bas pourraient jouer les trouble-fête.

Réponse : ESSAIE ENCORE
L’Euro ayant été reporté d’un an, il sera toujours temps de reposer cette question le 1er janvier prochain.

Quel groupe pour l’Euro 2020 ?

Hormis Umtiti, supplanté par Lenglet à Barcelone, les dix autres champions du monde postulent pour une place de titulaire. Si changement il y a, ce sera sur le banc. Dubois, Zouma, Digne, Ben Yedder et Coman ont des places à prendre.

Réponse : GAGNÉ
C’est toujours vrai un an plus tard, hormis le départ de Matuidi en Floride qui lui a coûté sa place. Les neuf autres sont toujours là, comme on l’a vu en novembre contre le Portugal. Et c’est bien sûr le banc que ça va bouger avec les arrivées de Camavinga, Upamecano ou Marcus Thuram et les retours de Coman, Martial ou Rabiot.

Le premier tour est-il si difficile ?

Portugal, Allemagne et un troisième adversaire issu des barrages : ce premier tour s’annonce particulièrement pointu, et mieux vaudra être prêt plus tôt qu’en 2016 ou 2018.

Réponse : ON VERRA BIEN
On connaît maintenant l’identité du troisième protagoniste, ce sera la Hongrie qui jouera à domicile à Budapest. Mais le Portugal et l’Allemagne ont perdu du terrain en un an, et semblent plus abordables.

Deschamps fera-t-il un double double ?

Réussir un doublé Coupe du Monde/Euro en tant que sélectionneur, vingt ans après l’avoir fait en tant que joueur (et en 2020, en plus, les numérologues apprécieront) semble à la fois immense et improbable.

Réponse : ON VERRA BIEN
C’est toujours possible. Et avec la Ligue des Nations, il pourrait même devenir le premier sélectionneur à gagner trois trophées (Roger Lemerre en a conquis deux, l’Euro 2000 et la Coupe des Confédérations 2001).

Enfin une année sans défaite

Enfin une année sans défaite ?

Réponse : PERDU
Toujours pas. La dernière remonte à 2011, l’avant-dernière à 2005, et l’antépénultième (c’est-à-dire l’avant avant-dernière) à 1995. Le plus étonnant est que cette unique défaite de l’année a eu lieu contre l’adversaire a priori le plus facile, la Finlande, qui avait perdu huit fois sur huit contre les Bleus. Mais comme c’était un amical, ça n’a aucune importance.

Quels nouveaux joueurs débuteront cette année ?

Maignan, Guendouzi, Aouar, Upamecano sont des entrants possibles (après l’Euro) alors que Camavinga et Saliba incarnent plutôt l’après 2022, même si Deschamps a montré avec Mbappé qu’il pouvait lancer de très jeunes joueurs. Mais c’était un attaquant.

Réponse : GAGNÉ
C’est un exercice casse-gueule, et pour une fois, je m’en suis bien sorti. Certes, je n’avais pas vu Marcus Thuram et Ruben Aguilar (pas facile quand même !), et William Saliba a fait le mauvais choix en partant à Arsenal où il ne joue pas, mais pour le reste, Maignan, Upamecano et Aouar ont bien fait leurs débuts, ainsi qu’Eduardo Camavinga.

Quels joueurs quitteront la sélection en 2020 ?

Rien ne dit que les plus anciens de 2018 (Mandanda, Matuidi et Giroud) quitteront les Bleus en 2020, mais s’il doit y en avoir, ce sera probablement eux.

Réponse : PERDU
C’était bien vu pour Matuidi, écarté moins pour son âge que pour son éloignement aux Etats-Unis. Mais Steve Mandanda (faute d’une concurrence sérieuse ?) est toujours là et joue encore, et Olivier Giroud a passé la barre des cent sélections et dépassé Michel Platini au classement des buteurs. La question devra être à nouveau posée pour 2021.

Une troisième finale consécutive pour l’équipe de France ?

Ce ne serait pas inédit pour une sélection européenne : l’Espagne l’a fait entre 2008 et 2012 (en les remportant toutes), l’Allemagne entre 1972 et 1976 (en perdant la troisième) et, si on remonte avant-guerre, l’Italie entre 1934 et 1938, avec les JO de Berlin au milieu.

Réponse : ESSAIE ENCORE
C’est toujours possible, mais c’est trop tôt pour le dire. Par contre les Bleus pourraient aussi enchaîner quatre finales consécutives avec celle de la Ligue des Nations en octobre. Elle n’avait pas participé au carré final de l’édition 2019.

Olivier Giroud sera-t-il le huitième centenaire ?

S’il est dans la liste pour l’Euro, il devrait fêter sa centième début juin. S’il joue toute l’année, il sera tout prêt du duo Vieira/Zidane.

Réponse : GAGNÉ
En fait, il n’a pas eu besoin de l’Euro pour entrer dans le club, grâce à ses huit matchs de l’automne. Il en compte désormais 105 et peut espérer dépasser Vieira (107) et rejoindre Zidane (108) dès le mois de mars.

Quel record Kylian Mbappé battra-t-il en 2020 ?

L’attaquant du PSG a sûrement dans un coin de sa tête l’objectif des 20 buts en sélection. Marquer 7 buts est largement à sa portée. Ce faisant, il deviendrait, et de loin, le plus jeune Bleu à atteindre ce seuil, à mois de 22 ans.

Réponse : PERDU
Même s’il a marqué trois fois en 2020, il n’a joué que cinq matchs, et encore, parfois des bribes. Clairement, ce n’est pas son année, et ses stats en ont souffert.

Un Français Ballon d’Or en décembre ?

Même si c’est accessoire, les candidats pour 202 sont les mêmes, à savoir Griezmann et Mbappé. Avec la Ligue des Nations et l’Euro, ils ont une chance de devancer Messi et Ronaldo.

Réponse : PERDU
Le Ballon d’or a été annulé en 2020. De toutes façons, aucun Français n’avait la moindre chance de l’obtenir. Le Polonais du Bayern Munich Robert Lewandowski était bien mieux placé.

Hugo Lloris dépassera-t-il Thierry Henry aux sélections ?

Avec 13 matchs minimum prévus cette année (17 en cas d’accession à la finale de l’Euro), Lloris dépassera très certainement Henry dès 2020.

Réponse : PERDU
Il n’y a eu que 8 matchs en 2020, et Lloris n’en a joué que six. Suffisant pour dépasser Marcel Desailly et ses 116 capes, mais pas assez pour rejoindre Thierry Henry et ses 123 sélections. Ce n’est que partie remise : En 2021, Lloris deviendra le deuxième international français le plus capé et partira à la chasse au record de Lilian Thuram (142).

Les 50% de victoires seront-ils atteint en 2020 ?

Sans doute. Les Bleus en sont à 424 victoires pour 856 matchs joués au 1er janvier. Soit 49,5% de matchs gagnés. Pour atteindre la moitié, ils devront attendre au moins le huitième de finale de l’Euro, à condition d’avoir gagné huit fois d’affilée d’ici-là.

Réponse : PERDU
Avec 430 victoires pour 864 matchs joués, l’objectif est tout proche. Il aurait pu être atteint en cas de succès contre la Finlande et le Portugal à domicile, c’est-à-dire en cas de carton plein. C’est encore possible en gagnant les quatre premiers matchs de 2021 (434/868) ou en gagnant au moins 12 fois dans l’année (432/879 à 883).

Michel Platini finira-t-il l’année 3e au classement des buteurs ?

La deuxième place de l’ex-président de l’UEFA ne tient qu’à un fil, d’autant que Giroud tire désormais les pénaltys. Griezmann pourrait le rattraper en 2021 ou 2022.

Réponse : GAGNÉ
Celle-là était facile. Et comme Olivier Giroud a marqué cinq fois cette année, il pointe désormais à 44 unités, trois de plus que Platini (41).

Quel tirage pour la Ligue des Nations 2021 ?

Il pourrait ressembler fortement à celui de l’Euro, avec l’Allemagne et le Portugal comme adversaires potentiels. Autrement dit, on pourrait avoir trois France-Allemagne ou trois France-Portugal en 2020.

Réponse : GAGNÉ (EN PARTIE)
En tirant le Portugal en phase de poule de la Ligue des Nations, les Bleus ont joué tout à la fois la revanche de la finale de l’Euro 2016 et une bande annonce du match de l’Euro 2020.

Echappera-t-on au 0-0 lors du troisième match du premier tour ?

Cette année, il est probable qu’on y échappera, avec une confrontation franco-portugaise le 20 juin à Budapest. En 25 rencontres, il n’y a jamais eu de 0-0 et un seul match nul (en 1928). Mais au terme des 90 minutes, c’était bien ce score-là qui était affiché sur l’écran géant du Stade de France le 10 juillet 2016…

Réponse : PERDU
S’il n’y a pas eu d’Euro, il y a bien eu un France-Portugal (en octobre) et il s’est terminé sur un 0-0. Au moins, ça c’est fait.

Quel programme de matchs amicaux en juin ?

Après l’Ukraine et la Finlande en mars, les Bleus affronteront-ils deux sélections européennes les 1er et 8 juin ? Rien n’est moins sûr. Si tel est le cas, ce sera plutôt contre une équipe qui n’ira pas à l’Euro, par exemple parmi celles battues en mars lors des barrages.

Réponse : PERDU
Il n’y a pas eu de matchs amicaux en juin.

A quoi ressemblera le nouveau maillot des Bleus ?

Nike sortira son modèle 2020 fin mars à l’occasion de France-Ukraine. Comme à chaque fois, des images circulent déjà sur le web, sans aucune garantie évidemment. En se basant sur le design probable des maillots de l’Angleterre et des Pays-Bas, certains sites évoquent un bleu sombre avec une bande rouge en forme d’éclair brisé de l’aisselle à la taille.

Réponse : PERDU
Il y a bien eu des fuites sur le web, mais les plus proches de la réalité n’étaient pas celles-là. Dommage, d’ailleurs.

La VAR aidera-t-elle les Bleus comme en 2018 ?

Il va falloir faire très attention aux mains baladeuses dans la surface, tant les nouvelles règles ont entraîné une inflation de pénaltys. La bonne nouvelle, c’est que les Bleus ont désormais trois tireurs attitrés (Griezmann, Giroud et Mbappé), ce qui peut servir.

Réponse : PERDU
Il n’y avait pas de VAR lors des six matchs de Ligue des Nations à l’automne. Et ça n’a manqué à personne. Quant aux penaltys, Griezmann en a encore manqué un contre la Suède, contrairement à Giroud qui a réussi le sien face à la Croatie.

Un livre maison sera-t-il édité en 2020 ?

Oui, et même deux, d’ici l’Euro. J’en parlerai en temps voulu sur ce site, vous pouvez y compter. Pour le premier, je l’ai plutôt accompagné et relu sans être coauteur. Pour le second, c’est un travail à deux à partir d’un manuscrit qui n’est pas de moi.

Réponse : GAGNÉ
Les deux dont sortis le même jour, le 12 novembre. Autre point commun ? Ce sont tous deux des projets existants auxquels j’ai participé. Avec Matthieu Delahais pour Un maillot, une légende et Pierre Cazal pour Sélectionneurs des Bleus.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité