Bleu de presse #25

Publié le 24 mars 2021 - Bruno Colombari

Pas d’originalité dans cette édition, avec la liste des 26 commentée par le sélectionneur, la présentation des adversaires des Bleus par Guy Stéphan, un point de vue intéressant sur la surcharge du calendrier et Zidane qui en remet une couche sur Benzema.

Dans L’Equipe lundi, Guy Stephan détaille pour Damien Degorre le programme et la logistique des Bleus lors des trois matchs en huit jours, avec un aller-retour au Kazakhstan au milieu. Il indique aussi quels sont les points forts des trois adversaires, l’Ukraine étant, selon lui, « le plus solide ». Contre le Kazakhstan, sur une pelouse synthétique, « ce sera un match type Coupe de France ». Enfin, contre la Bosnie à Sarajevo, où les Bleus arriveront lundi après 5h40 de vol, « il faudra faire attention aux coups francs de Pjanic, mais elle peut être mise en danger sur les coups de pied arrêtés défensifs ».

Un périple en trois temps, Damien Degorre dans L’Equipe du 22 mars 2021.


Dans la page Opinion de France Football, Roberto Notarianni évoque le calendrier international surchargé, avec la semaine internationale et les polémiques sur la mise à disposition des joueurs africains pour les éliminatoires de la CAN. « Il est impératif de revoir les mécanismes des compétitions internationales pour diminuer les voyages », plaide-t-il. Pour tenir compte des impératifs écologiques, « L’idéal serait de privilégier les trajets en train à grande vitesse quand cela est possible. Pourquoi pas, dans cette optique, envisager des groupes par zones géographiques ? » Et éviter des déplacements au Kazakhstan, en Ukraine ou en Finlande, par exemple.

Il est urgent d’alléger le calendrier international, par Roberto Notarianni, dans France Football du 23 mars 2021


Interrogé par Claire Gaillard juste après sa conférence de presse du 18 mars, Didier Deschamps revient sur ses choix, notamment les retours de Dembélé, Lemar et Ndombele, des objectifs de la semaine internationale, du statut des Espoirs qui ont déjà joué en A (Aouar, Ikoné et Camavinga) et le contexte sanitaire.

Didier Deschamps : « avancer match après match »

par Claire Gaillard sur le site FFF.


 

Il était question, il y a encore quelques jours, que l’Astana Arena puisse accueillir du public pour le premier Kazakhstan-France de l’histoire, explique Alexandre Jacquin sur RMC Sport. Mais le confinement de la capitale Nour-Soultan, placée par les autorités en zone rouge, conduit les théâtres, cinémas et restaurants à fermer leurs portes depuis le 20 mars, pour une durée indéterminée. Le match se jouera donc à huis clos.

Les Bleus probablement à huis clos au Kazakhstan, par Alexandre Jacquin sur RMC Sports, 18 mars 2021


JPEG - 113.6 ko

Pour BeinSports, les gagnants de la liste de Deschamps sont Ferland Mendy, Thomas Lemar, Tnaguy Ndombele et Ousmane Dembélé. Et à un degré moindre, Kurt Zouma, Wissam Ben Yedder et Alphonse Areola, même si aucun de ceux-là ne peuvent prétendre pour l’instant à un statut de titulaire.

Côté perdants, l’article liste Théo Hernandez, Aymeric Laport, Nordu Mukiele, Christopher Nkunku et surtout Marcus Thuram.

Le bilan de la liste de Deschamps, sur Beinsports le 19 mars


JPEG - 104.5 ko

Ça a failli nous manquer : « Mais pourquoi Benzema ? » saison 6, épisode 23. Cette fois, c’est Zizou qui s’y colle : « Karim est un putain de joueur. Quand tu aimes le football, tu aimes Karim. C’est obligé » (ah bon ?), a-t-il déclaré après la victoire du Real sur le Celta Vigo samedi. Sur le fait que son avant-centre ne soit pas appelé en sélection, il a ajouté : « Tu ne comprends pas cela, je ne comprends pas cela, et beaucoup de gens ne comprennent pas cela. »

Karim Benzema en équipe de France : Zinédine Zidane relance le débat par Frédéric Hermel, sur le site L’Equipe, 20 mars 2021


La réponse pourrait se trouver dans l’article publié samedi sur le site de France Football. Faut-il abandonner l’idée de mérite en équipe de France ? « Pour le sélectionneur, en place depuis 2012, on le sait, la logique de groupe est placée tout en haut de ses principes et de son organisation. Difficile de lui donner tort en regardant ses résultats dans les grandes compétitions, oui. » Du coup, avec la suppression des matchs amicaux de mars, « Deschamps s’entoure de son socle sûr. Et sous Deschamps, vous n’aurez jamais un cas similaire à Pascal Chimbonda, appelé à la surprise générale pour la Coupe du monde 2006 alors qu’il n’était jamais apparu dans aucune liste. »

Faut-il abandonner l’idée de mérite en équipe de France ? dans France Football .fr, 20 mars 2021
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité