Euro : un classement général depuis 1960

Publié le 7 janvier 2020

Et si on présentait les résultats des équipes ayant participé à au moins une phase finale du championnat d’Europe dans un tableau, en attribuant un barème en fonction du résultat ?

Compte tenu des disparités de formules du championnat d’Europe des Nations depuis 1960 (quatre formats de tournoi différents), j’attribue des points à partir du premier tour depuis 1980, et des quarts de finale entre 1960 et 1976 (entrée dans le top 8 continental). Les deux valeurs se chevauchent presque totalement : sur les 34 équipes listées, une seule n’a jamais joué de phase finale.

Depuis 1960, un élargissement permanent

Lorsque l’UEFA lance la première édition du championnat d’Europe des Nations, quatre ans après les débuts de la Coupe des clubs champions, il n’y a que 17 participants (sans la RFA, l’Angleterre, l’Italie ou la Belgique, entre autres). Mais dès l’édition suivante, il sont 29 (toujours sans la RFA), et le nombre d’inscrits se stabilise entre 31 et 33 jusqu’en 1992.

La chute du bloc de l’Est après la disparition du mur de Berlin (novembre 1989), la réunification de l’Allemagne (octobre 1990) et l’éclatement de l’URSS (en 1991) multiplie le nombre de sélections européennes : 47 participants en 1996, 55 en 2020. Le graphique ci-dessous montre à quel point le ratio équipes engagées/qualifiées pour la phase finale a évolué : il était de 1 sur 8 dans les années 60-70 (excepté la première édition, atypique), il est désormais supérieur à 2 sur 5. En 2016, il y avait même presqu’autant d’équipes qualifiés (24) que d’éliminées (29).

Un éventuel (et probable) élargissement à 32 ferait pour la première fois basculer le ratio en faveur des équipes participant à la phase finale. Dans ce cas, il semble plausible que la moitié d’entre elles seraient qualifiées d’office (les 16 premières au classement UEFA, ou celles qui ont atteint les huitièmes de finale de l’édition précédente) et l’autre moitié issue des éliminatoires. Les 16 qualifiées d’office et dispensées d’éliminatoires seraient ainsi disponibles pour une Ligue des Nations réservées à l’actuelle Ligue A. Tiens, ça tombe bien, elle compte justement 16 pays...

PNG - 118 ko

L’Allemagne et l’Espagne loin devant

Au classement général depuis 1960, l’Allemagne et l’Espagne dominent logiquement avec trois titres chacun. Si l’Espagne gagne l’Euro 2020, elle prendra la tête même si l’Allemagne est finaliste. La France suit à dix points et ne peut pas prendre la deuxième place puisque l’Espagne est assurée de marquer au moins un point en 2020 (en participant au tournoi). Mais elle n’est pas menacée par la Russie à quatre points derrière. Les Pays-Bas et l’Italie sont eux pistés par le Portugal qui arrive lancé.

Le barème est le suivant :
 Champion d’Europe : 10 points (en rouge)
 Finaliste : 5 points (en bleu)
 Demi-finaliste (ou classé aux rangs 3 et 4 en 1980) : 4 points
 Quart-finaliste (ou classé aux rangs 5 à 8 entre 1980 et 1992) : 3 points
 Eliminé au premier tour (entre 1996 et 2012) ou en huitièmes de finale (2016) : 2 points
 Eliminé au premier tour en 2016 (rangs 17 à 24) : 1 point

En 1960 et 1964 il n’y a pas de phase qualificative mais des huitièmes de finale par aller-retour. Je n’attribue pas de point aux équipes éliminées à ce stade, qui est l’équivalent d’une phase qualificative à partir de 1968.

Si vous ne voyez pas le tableau en entier dans la largeur sur un écran de smartphone, faites le glisser latéralement.

# Pays total 60 64 68 72 76 80 84 88 92 96 00 04 08 12 16
1 RFA/Allemagne 64 10 5 10 3 4 5 10 2 2 5 4 4
2 Espagne 60 3 10 3 3 3 5 3 3 3 2 10 10 2
3 France 50 4 3 3 10 3 4 10 3 2 3 5
4 URSS/Russie 46 10 5 4 5 3 5 3 2 2 4 2 1
5 Italie 41 10 3 4 4 2 5 2 3 5 3
6 Pays-Bas 37 4 3 10 4 3 4 4 3 2
7 Portugal 36 3 4 3 4 5 3 4 10
8 Tchécoslovaquie/Rep tch. 35 4 10 4 5 2 4 2 3 1
9 Angleterre 30 4 3 3 3 3 4 2 3 3 2
10 Danemark 30 4 4 3 10 2 2 3 2
11 Yougoslavie/Serbie 23 5 5 3 4 3 3
12 Belgique 20 4 3 5 3 2 3
13 Grèce 18 3 10 2 3
14 Suède 17 3 4 2 3 2 2 1
15 Roumanie 14 3 3 3 2 2 1
16 Hongrie 13 4 3 4 2
17 Croatie 12 3 2 3 2 2
18 Turquie 10 2 3 4 1
19 Irlande 10 3 3 2 2
20 Suisse 8 2 2 2 2
21 Pologne 7 2 2 3
22 Pays de Galles 7 3 4
23 Bulgarie 7 3 2 2
24 Autriche 6 3 2 1
25 Ecosse 5 3 2
26 Islande 3 3
27 Ukraine 3 2 1
28 Luxembourg 3 3
29 Irlande du Nord 2 2
30 Slovaquie 2 2
31 Lettonie 2 2
32 Norvège 2 2
33 Slovénie 2 2
34 Albanie 1 1

Le tableau peut être découpé en trois périodes.

Classement intermédiaire 1960-1976 (Championnat d’Europe à 4)

Phase qualificative avec premier tour, huitièmes de finale (ou phase de poules à partir de 1968) puis quarts de finale et tournoi à quatre.

C’est l’URSS qui domine largement cette période avec 27 points devant l’Espagne (19) et la Yougoslavie (17). La Tchécoslovaquie (5e) et la Hongrie (7e), autres représentants du bloc de l’Est, devancent l’Italie (6e) et la France (8e). L’Allemagne n’est que 4e (15) car elle n’a pas participé aux deux premières éditions.

20 pays sont concernés dont un seul (le Luxembourg, battu 5-6 par le Danemark en quart de finale 1964) qui n’atteindra jamais une phase finale par la suite.

# Pays total 1960 1964 1968 1972 1976
1 URSS/Russie 27 10 5 4 5 3
2 Espagne 19 3 10 3 3
3 Yougoslavie/Serbie 17 5 5 3 4
4 RFA/Allemagne 15 10 5
5 Tchécoslovaquie/Rep tch. 14 4 10
6 Italie 13 10 3
7 Hongrie 11 4 3 4
8 France 10 4 3 3
9 Belgique 7 4 3
10 Angleterre 7 4 3
11 Roumanie 6 3 3
12 Pays-Bas 4 4
13 Danemark 4 4
14 Pays de Galles 3 3
15 Bulgarie 3 3
16 Suède 3 3
17 Irlande 3 3
18 Luxembourg 3 3
19 Autriche 3 3
20 Portugal 3 3

Tableau mis à jour après plusieurs erreurs de lignes lors de la publication initiale.

Classement intermédiaire 1980-1992 (Euro à 8)

Phase qualificative puis tournoi à huit avec premier tour, demi-finale (à partir de 1984) et finale. Le match pour la troisième place n’est disputé qu’en 1980. Il faut cinq matchs (quatre en 1980) pour atteindre la finale.

Changement complet du trio de tête pour ces quatre tournois à huit. L’Allemagne est logiquement en tête même si elle n’en a gagné qu’un (1980) et s’est faite sortir au premier tour d’un autre (1984). Elle est aussi la seule sélection à avoir participé à ces quatre Euros à huit.

Derrière viennent à égalité les Pays-Bas et le Danemark (17), vainqueurs chacun une fois, malgré une absence en 1984 pour les premiers, en 1980 pour les seconds. La France progresse à la 4e place, alors qu’elle a manqué deux tournois (1980 et 1988). Les pays de l’Est reculent fortement malgré la place de finaliste de l’URSS en 1988.

17 pays seulement sont concernés par ces quatre tournois où la Grèce (1980) et l’Ecosse (1992) font leur apparition en phase finale.

# Pays total 1980 1984 1988 1992
1 RFA/Allemagne 22 10 3 4 5
2 Danemark 17 4 3 10
3 Pays-Bas 17 3 10 4
4 France 13 10 3
5 Espagne 11 3 5 3
6 Angleterre 9 3 3 3
7 URSS/Russie 8 5 3
8 Italie 8 4 4
9 Belgique 8 5 3
10 Suède 4 4
11 Portugal 4 4
12 Tchécoslovaquie/Rep tchèque 4 4
13 Ecosse 3 3
14 Irlande 3 3
15 Yougoslavie/Serbie 3 3
16 Roumanie 3 3
17 Grèce 3 3

Tableau mis à jour après plusieurs erreurs de lignes lors de la publication initiale.

Classement intermédiaire 1996-2012 (Euro à 16)

Phase qualificative puis tournoi à 16 avec premier tour, quarts de finales, demi-finales et finale. Il faut six matchs pour atteindre la finale.

Pas de surprise avec évidemment l’Espagne qui domine la période grâce à ses deux titres consécutifs (une première à l’Euro) après deux quarts de finale perdus et un échec au premier tour. L’Allemagne devance la France d’un point grâce à sa finale de 2008, même si les Bleus ont joué un quart de finale de plus que leurs voisins. Le Portugal et l’Italie font mieux que le trio Pays-Bas, République tchèque et Grèce.

27 pays ont bénéficié de ce doublement de participants. La Suisse, la Pologne, la Turquie, l’Ukraine, la Lettonie, la Norvège et la Slovénie ont fait leur entrée depuis 1996. Soit 7 nouvelles équipes.

# Pays total 1996 2000 2004 2008 2012
1 Espagne 28 3 3 2 10 10
2 Allemagne 23 10 2 2 5 4
3 France 22 4 10 3 2 3
4 Portugal 19 3 4 5 3 4
5 Italie 17 2 5 2 3 5
6 Pays-Bas 16 3 4 4 3 2
7 Tchécoslovaquie/Rep tchèque 16 5 2 4 2 3
8 Grèce 15 10 2 3
9 Angleterre 12 4 2 3 3
10 URSS/Russie 10 2 2 4 2
11 Croatie 10 3 2 3 2
12 Suède 9 2 3 2 2
13 Danemark 9 2 2 3 2
14 Turquie 9 2 3 4
15} Suisse 6 2 2 2
16 Pologne 4 2 2
17 Roumanie 4 2 2
18 Bulgarie 4 2 2
19 Yougoslavie/Serbie 3 3
20 Irlande 2 2
21 Ukraine 2 2
22 Autriche 2 2
23 Lettonie 2 2
24 Belgique 2 2
25 Norvège 2 2
26 Slovénie 2 2
27 Ecosse 2 2

Tableau mis à jour après plusieurs erreurs de lignes lors de la publication initiale.

L’édition 2016, enfin, a inauguré un quatrième format à 24 équipes avec un premier tour, huitièmes de finale, quarts, demi-finales et finale. Il faut donc disputer sept matchs pour atteindre la finale. Quatre nouveaux pays en profitent pour intégrer une phase finale : l’Islande, l’Irlande du Nord, la Slovaquie et l’Albanie. Seule cette dernière est éliminée au premier tour, les Islandais atteignant pour leur part les quarts de finale.

Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité