Jour de match 852 : France-Andorre

Publié le 10 septembre 2019

Le code-barre, les précédents matchs du 10 septembre, peut-être un nouveau benjamin en équipe de France, Andorre n’aime pas les cartons, Grizou à la poursuite de Zizou.

GIF - 3.8 ko
C’est le code-barre de Andorre-France :

852e match depuis 1904 (420 victoires, 177 nuls et 254 défaites ; 1510 buts marqués, 1189 encaissés)

346e en compétition (196 victoires, 72 nuls et 77 défaites ; 666 buts marqués, 347 buts encaissés)

441e à domicile (255 victoires, 85 nuls et 100 défaites ; 875 buts marqués, 511 buts encaissés)

100e match à Saint-Denis (65 victoires, 19 nuls et 15 défaites)

5e match contre Andorre (4 victoires ; 11 buts marqués)

Jouer un 10 septembre

C’est une date plutôt favorable à l’équipe de France, même si quatre des cinq matchs disputés ce jour-là l’ont été à l’extérieur. Avec quatre victoires et un nul en Islande qui allait peser lourd dans l’élimination à l’Euro 88, les Bleus gèrent bien leur affaire à ce moment de l’année, même si les adversaires proposés, mis à part éventuellement la Serbie en 2008 (battue dans un climat très tendu autour de Raymond Domenech), ne sont pas exactement des cadors. La réception d’Andorre respectera la tradition, avec probablement un écart plus conséquent que les deux buts d’avance de 1969, 2003 et 2013.

Norvège (1969) à Oslo - 3-1 - qCM
Islande (1986) à Reykjavik - 0-0 - qEuro
Slovénie (2003) à Ljubljana - 2-0 - qEuro
Serbie (2008) à Saint-Denis - 2-1 - qCM
Biélorussie (2013) à Gomel - 4-2 - qCM

Les stats à surveiller

 Le 909e joueur de l’équipe de France (depuis 1904) devrait être Mattéo Guendouzi, puisque Jonathan Ikoné a fait le 908e contre l’Albanie. Le milieu de terrain d’Arsenal, reconnaissable à sa chevelure à la Davd Luiz (ou à la Carlos Valderrama pour les plus anciens) deviendrait alors le benjamin des Bleus, c’est-à-dire le plus jeune joueur en activité puisqu’il est né en avril 1999. Il supplanterait alors Kylian Mbappé, benjamin depuis mars 2017.

 Deuxième chance pour Antoine Griezmann, s’il joue, de chasser Zidane de la cinquième place au classement des buteurs. Il faut pour ça qu’il soit plus adroit que face à l’Albanie, où il a manqué un pénalty et gâché plusieurs occasions par maladresse ou précipitation, mais surtout qu’il marque deux fois afin de passer de 29 à 31 buts. A 74 sélections, il aurait alors une moyenne de but par match largement supérieure à celle de Zidane, qui a joué 108 fois.

 Si les scores des précédents matchs contre Andorre n’ont jamais été très larges (de 1-0 à 4-0), rien ne dit que ce sera toujours le cas. Pour rappel, les deux plus gros cartons des Bleus sont des 8-0 (quatre fois, le dernier contre la Jamaïque en juin 2014) et 10-0 (face à l’Azerbaïdjan en septembre 1995). Un 9-0 serait inédit. Or, il se trouve que si Andorre a perdu 136 de ses 161 matchs (depuis 1996), elle n’a jamais perdu par plus de sept buts d’écart (1-8 contre la République tchèque en 2005). Et elle a fait 3 nuls sur ses 10 derniers matchs, ne perdant le dernier (0-1) qu’à la 89e minute…

Les buteurs contre Andorre

L’équipe de France n’a marqué que onze buts en quatre matchs face à Andorre, ce qui est bien peu compte tenu de l’adversité. La faute aux champions du monde 1998, qui n’ont scoré que trois fois en trois heures (dont un pénalty) lors des deux premières oppositions de l’histoire. C’était déjà mieux en 2004, avant l’Euro, avec un doublé de Wiltord, qui reste le seul joueur à avoir marqué plusieurs fois contre Andorre : en juin dernier, il y avait eu quatre buteurs différents, dont trois nouveaux.

 1998 : Candela, Djorkaeff
 1998 : Lebœuf
 2004 : Wiltord 2, Saha, Marlet
 2019 : M’Bappé, Ben Yedder, Thauvin, Zouma

Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité