Jour de match 872 : Portugal-France

Publié le 23 juin 2021 - Bruno Colombari

Le bilan du troisième match du premier tour où ça ne rigole pas souvent, jouer un 23 juin contre le Portugal, Budapest quatrième ville étrangère d’accueil, Mbappé tout près de Kopa et Piantoni et Vaast meilleur buteur face aux Portugais.

GIF - 3.9 ko

C’est le code-barres de Portugal-France.

872e match depuis 1904 (435 victoires, 181 nuls, 255 défaites ; 1550 buts marqués, 1201 encaissés)

98e match sur terrain neutre (46 victoires, 23 nuls et 28 défaites ; 161 buts marqués, 136 encaissés)

361e match en compétition (208 victoires, 76 nuls, 77 défaites ; 693buts marqués, 356 encaissés)

28e match contre le Portugal (19 victoires, 2 nuls, 6 défaites ; 50 buts marqués, 29 encaissés)

10e match à Budapest (1 victoire, 2 nuls, 6 défaites) ; 10 buts marqués, 30 encaissés)

Gagner le troisième match du premier tour, ça remonte à quand ?

0-0 contre le Danemark en 2018 à Moscou. 0-0 face à la Suisse en 2016 à Lille. 0-0 contre l’Equateur en 2014 à Rio. Depuis que Didier Deschamps est sélectionneur, on ne peut pas dire qu’on s’amuse beaucoup quand se termine la phase de poules d’un grand tournoi. Mais il est vrai que ces trois fois-là, les Bleus comptaient déjà deux victoires et avaient assuré une des deux places qualificatives.

Si on remonte encore dans le temps, on trouve un 0-2 contre la Suède à Kiev en 2012, pas éliminatoire (l’équipe de France comptait alors quatre points, comme aujourd’hui) mais qui plaçait les Bleus dans le tableau de l’Espagne, avec le résultat qu’on connaît (0-2). En 2010, c’est encore une défaite, face à l’Afrique du Sud à Bloemfontein avec un rouge pour Gourcuff et les adieux ratés de Henry (1-2). En 2008 à Zurich, l’équipe de France plie très vite contre l’Italie (0-2) avec un combo blessure de Ribéry, expulsion d’Abidal et pénalty marqué par Pirlo, tout ça en 24 minutes.

Il faut donc remonter à juin 2006 pour trouver une victoire lors du troisième match, contre le Togo à Cologne (2-0). Il serait temps de mettre un terme à cette vilaine série de six rencontres sans victoire.

Jouer un 23 juin

Très peu de sorties des Bleus à cette date, la première en 1984 seulement. Mais uniquement des gros matchs : la demi-finale de Marseille, une sorte de Séville en plein mistral et avec une issue heureuse (et pas de blessés), le match décisif contre le Togo en 2006 où, en deuxième mi-temps, Vieira et Henry mettent enfin l’équipe de France sur de bons rails après deux nuls décevants et inquiétants. Et l’échec prévisible de 2012 en quart de finale contre une équipe d’Espagne championne d’Europe et du monde qui a gagné en marchant contre des Bleus qui n’ont même pas fait semblant d’y croire.

On va donc invoquer les deux premières dates, puisqu’à chaque fois l’équipe de France est allée en finale par la suite. On préfèrera toutefois la version 1984 à celle de 2006, même si cette dernière concernait elle aussi le dernier match du premier tour…

Portugal (1984) à Marseille - 3-2 - Euro
Togo (2006) à Cologne - 2-0 - CM
Espagne (2012) à Donetsk - 0-2 - Euro
Portugal (2021) à Budapest - Euro

Les stats à surveiller

 S’il marque contre le Portugal, Kylian Mbappé va rejoindre au classement des buteurs les deux légendes de 1958, Roger Piantoni et Raymond Kopa, auteurs de 18 buts en sélection. Mais il ne les dépassera pas (sauf s’il signe un doublé, évidemment), car il comptera plus de sélections qu’eux (47 contre 45 pour Kopa et 37 pour Piantoni), donc une moyenne de but par match inférieure.

 Budapest va devenir mercredi la quatrième ville étrangère d’accueil des Bleus (10 matchs) derrière Bruxelles (32), Londres (16) et Luxembourg (11), à égalité avec Solna et Genève. On ne peut pas dire qu’elle soit la plus accueillante du lot avec six défaites en neuf matchs (pour une seule victoire et deux nuls). C’est presque aussi mauvais que Londres (11 sur 16), Glasgow (4 défaites sur 5) et Lausanne (5 sur 6).

 Hugo Lloris va devenir le troisième joueur français en nombre de sélections à l’Euro (14). Il rejoindra Zinédine Zidane, mais avec un temps de jeu inférieur. Pourquoi ? Parce que ce dernier a joué plus de prolongations (quatre) que l’actuel gardien des Bleus (une seule). Il dépassera toutefois les 13 matchs du duo Blanc-Deschamps.

 Cristiano Ronaldo n’a toujours pas marqué un but contre la France, sur 107 inscrits dans sa carrière internationale. Il a pourtant croisé les Bleus six fois, en 2006 (0-1), 2014 (1-2), 2015 (0-1), 2016 (1-0) et 2020 (0-0 et 0-1).

 Il n’y a jamais eu de 3-1, de 4-1 ou de 2-2, ni de 0-3 ou de 1-3 entre la France et le Portugal. Les scores les plus fréquents sont 1-0 (5 fois), 3-2 et 2-0 (3 fois). Il n’y a eu que deux nuls en 27 matchs, dont un seul 0-0, en octobre 2020 à Lisbonne.

Joueurs et buteurs contre le Portugal

213 Bleus ont croisé au moins une fois le Portugal dans leur carrière internationale. Ils sont quatre à l’avoir fait cinq fois : Roger Marche, Zinédine Zidane et les contemporains Paul Pogba et Antoine Griezmann. Dans le groupe actuel, Hugo Lloris, Olivier Giroud et Raphaël Varane comptent quatre sélections face aux Lusitaniens, tout comme Urbain Wallet, Alexandre Villaplane, Oscar Heisserer, Lilian Thuram, Marcel Desailly ou Anthony Martial.

35 joueurs ont marqué au moins une fois, mais c’est Ernest Vaast qui l’a fait le plus souvent avec quatre buts, dont un triplé le 23 novembre 1947 à Lisbonne (4-2). Just Fontaine a également signé un triplé douze ans plus tard, le 11 novembre 1959 (5-3) à Colombes. Youri Djorkaeff a inscrit trois buts en deux fois (2001 et un doublé en 1996). Dans le groupe actuel, seuls Karim Benzema, Paul Pogba (tous deux en 2014) et N’Golo Kanté (2020) ont marqué contre le Portugal.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee