Jour de match 900 : France-République d’Irlande

Publié le 7 septembre 2023 - Bruno Colombari - 2

Les couleurs de l’Irlande quand elle évolue en France, le code-barre, les joueurs et buteurs français et irlandais, les matchs du 7 septembre et les stats à surveiller avec le challenge du premier but de la saison.

3 minutes de lecture
GIF - 4.1 kio

C’est le code barres de France-Irlande.

900e match depuis 1904 : 452 victoires, 188 nuls, 259 défaites, 1611 buts marqués, 1227 encaissés

388e match de compétition : 223 victoires, 83 nuls, 81 défaites, 747 buts marqués, 381 encaissés

462e match à domicile : 269 victoires, 89 nuls et 103 défaites, 929 buts marqués, 526 encaissés

117e match de qualification à l’Euro : 71 victoires,, 27 nuls, 18 défaites, 240 buts marqués, 91 encaissés

19e match contre la République d’Irlande : 9 victoires, 5 nuls, 4 défaite, 23 buts marqués, 15 encaissés

En vert et blanc

La République d’Irlande est une des deux sélections européennes (avec sa voisine du Nord) à évoluer en vert. Contre l’équipe de France, elle a joué dans cette couleur en France en 1937, en 1953, en 1973 (les Français en blanc), en 1976 et en 2004. Puis elle a mis le blanc en 1980, 2009, 2016 et 2018, comme en 2023. Mais il y a une anecdote à ce propos, et elle remonte à l’automne 1976, à une époque où, en France, le vert évoque évidemment celui de Saint-Etienne. Le club de la Haute-Loire vient d’être champion pour la neuvième fois, il a joué (et perdu) une finale européenne à Glasgow contre le Bayern et sa popularité est alors sans commune mesure avec celle de l’équipe de France. Le matin du match, L’Equipe titre « Ce soir, il faut battre les Verts ! » et incite le public à encourager les Bleus. C’est ainsi que ceux qu’on appelait auparavant les Coqs ou les Tricolores ont gagné un surnom identifiable immédiatement, comme la Squadra Azzurra pour l’Italie, la Roja pour l’Espagne ou l’Albiceleste pour l’Argentine.

Autre anecdote, c’est lors de sa première venue au Parc des Princes dernière version, en 1973, que la République d’Irlande a aligné au milieu Eoin Hand. Un nom prémonitoire qui annonçait la dernière passe décisive de Thierry Henry en sélection, 36 ans plus tard.

Jouer un 7 septembre

Il y a déjà eu 9 matchs des Bleus à cette date, mais aucun avant 1974, une année qui pour de nombreux lecteurs évoque le néolithique, mais moi j’avais déjà huit ans… Les six premiers, jusqu’en 2014, ont eu lieu à l’extérieur avec trois victoires, un nul et une défaite (pour les débuts en sélection de Joël Bats, il y a tout juste 40 ans. Les trois matchs suivants se sont joués à domicile et ont tous été gagnés. A noter que c’est la toute première fois que les Bleus jouent au Parc des Princes un 7 septembre.

Pologne (1974) à Wroclaw - 2-0 - Amical
Danemark (1983) à Copenhague - 1-3 - Amical
Slovaquie (1994) à Bratislava - 0-0 - qEuro
Bosnie (2010) à Sarajevo - 2-0 - qEuro
Finlande (2012) à Helsinki - 1-0 - qCM
Serbie (2014) à Belgrade - 1-1 - Amical
Serbie (2015) à Bordeaux - 2-1 - Amical
Albanie (2019) à Saint-Denis 4-1 - qEuro
Finlande (2021) à Décines-Charpieu - 2-0 - qCM
Rep. d’Irlande (2023) à Paris - qEuro

Les stats à surveiller

 Kylian Mbappé va tenter de faire mieux que Michel Platini, auteur de 41 buts en 72 sélections. L’actuel capitaine des Bleus en est à 40 en 70 capes. Mais si l’on veut être tatillon (ou précis), il convient de rappeler que Platini a atteint ce total à sa 68e sélection, contre le Brésil en juin 1986. Le jour de son 31e anniversaire, soit de toute façon beaucoup plus tard que Mbappé, qui aura 25 ans en décembre.
 Quand ils battent l’Irlande à domicile en qualifications, les Bleus atteignent toujours la phase finale suivante. Ce fut le cas en 1953 (1-0, puis Coupe du monde 1954), en 1976 (2-0, puis Coupe du monde 1978) et en 1980 (2-0, puis Coupe du monde 1982). Il y a eu aussi deux matchs nuls : en 2004 (0-0) et en 1973 (1-1) Le premier n’a pas eu de conséquences (victoire au retour), le second a contribué à l’élimination de la Coupe du monde 1974.
 Qui marquera le premier but de la saison ? En 2022, c’était déjà Mbappé contre l’Autriche (56e), tout comme en 2020 en Suède (41e) et en 2018 face aux Pays-Bas (14e). Kingsley Coman avait été plus pressé face à l’Albanie (8e) alors qu’en 2021 Antoine Griezmann avait égalisé (40e) quatre minutes après l’ouverture du score de Dzeko pour la Bosnie. C’est encore lui qui avait tiré le premier contre les Pays-Bas en 2017 (14e), plus vite qu’Anthony Martial en 2016 en Italie (17e).
 Benjamin Pavard fêtera peut-être sa cinquantième sélection. Avec seulement 4 matchs perdus (sur 49 joués), il peut faire mieux que Kanté et Karembeu, qui comptent le moins de défaites (5) parmi les joueurs à plus de 50 capes.
 Les stats du Parc des Princes en compétition sont brillantes, surtout dans sa dernière version (depuis 1972). L’équipe de France y a joué 39 fois pour 27 victoires, 7 nuls et seulement 5 défaites. Un ratio comparable à celui du Stade de France en compétition (50 matchs, 36 victoires, 10 nuls et 4 défaites).

Joueurs et buteurs contre l’Irlande

153 internationaux français ont joué au moins une fois contre l’Irlande depuis 1937. Les plus fréquents sont Christian Lopez et Michel Platini entre 1977 et 1981, et Thierry Henry et William Gallas entre 2005 et 2009 (4 fois). Dans le groupe actuel, Olivier Giroud et Antoine Griezmann l’ont fait 3 fois (2016, 2018 et 2023), alors que Kingsley Coman et Kylian Mbappé comptent 2 oppositions.

Côté buteurs, ils ne sont que 18, le meilleur étant Michel Platini avec 3 buts (en 1976, 1980 et 1981) devant Antoine Griezmann (doublé en 2016), Roger Piantoni et Joseph Ujlaki (doublé en 1953). Benjamin Pavard a inscrit le dernier en mars 2023 à Dublin.

Les Irlandais sont quand à eux 138 à avoir affronté les Bleus, les plus fréquents étant Mick Martin (6 fois) devant Don Givens et John O’Shea (5), Robbie Keane, Damien Duff, Kevin Kilbane, Jimmy Holmes, Liam Brady et Shay Given (4 fois). David Walsh est le seul Irlandais à avoir marqué deux buts aux Bleus (en 1953). Parmi les buteurs uniques, il y a deux Français : Philippe Mahut en 1981 et Robert Jonquet en 1952, qui ont marqué respectivement contre Jean Castaneda et César Ruminski.

Vos commentaires

  • Le 7 septembre 2023 à 10:25, par Bernard Diogène En réponse à : Jour de match 900 : France-République d’Irlande

    Bonjour
    « Quand ils battent l’Irlande à domicile en qualifications, les Bleus atteignent toujours la phase finale suivante. [...] Le seul match nul de la série (1973, 1-1) a contribué à l’élimination de la Coupe du monde 1974. »
    Si j’ai bien compris, il y a quand même une exception qui n’est pas mentionnée : le match aller des éliminatoires du mondial 2006 à Saint-Denis s’est soldé par un 0-0. C’est au retour, à Dublin, que la France est allée chercher la qualification (0-1, Henry) dans un groupe très serré.
    Et merci pour cette excellente chronique.

  • Le 7 septembre 2023 à 16:27, par Bruno Colombari En réponse à : Jour de match 900 : France-République d’Irlande

    En effet, j’en avais sauté un. Merci de votre vigilance ! C’est corrigé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.