Maillot blanc 1981 : l’élégance porte-poisse

Publié le 9 août 2023 - Bruno Colombari

Jamais utilisé à domicile, celui-là, calque inversé du maillot bleu 1980, aura voyagé exclusivement en Europe et n’aura pas porté chance aux Bleus, qui n’auront battu que le Koweït en huit matchs.

3 minutes de lecture

La version blanche du maillot bleu 1980 est parfaitement symétrique : le maillot est blanc avec des rayures verticales rouges et bleues, la pointe triangulaire du col est bleue, comme les parements des manches, pour la version à manches longues.

JPEG - 81.3 kio

Et comme pour le maillot bleu, le modèle à manches courtes se décline en deux versions : une avec un col en V bleu et des parements bleus aux manches, et une autre, portée à la Coupe du monde, avec un col marin blanc à liserés bleu et rouge et des parements blancs aux manches. Dans ce cas, Adidas n’a pas apporté de couleur de contraste, qui aurait dû être le bleu pour le col et les manches.

JPEG - 109.7 kio
JPEG - 50.6 kio

Utilisé pendant deux ans et neuf mois, ce maillot blanc dans ses différentes versions n’a été porté que huit fois, et jamais à domicile. Trois fois avec les manches longues contre l’Espagne (0-1) en février 1981, en Irlande (2-3) en octobre 1981 et en Yougoslavie (0-0) en novembre 1983. Cinq fois avec les manches courtes en Belgique en septembre 1981 (0-2), en Espagne contre l’Angleterre (1-3) puis le Koweït (4-1) en juin 1982 et au Luxembourg contre la Belgique (1-1) en mai 1983 puis au Danemark (1-3) en septembre de la même année.

S’il est très élégant (surtout dans sa version Coupe du monde), ce maillot ne porte pas chance aux Bleus qui perdent avec 5 fois sur 8 et ne comptent qu’une seule victoire, contre le Koweït.

A noter une particularité contre la Belgique en septembre 1981 : l’équipe de France joue tout en blanc pour la deuxième fois de son histoire (après 1976 en Hongrie) contre la Belgique qui évolue tout en rouge : une tendance monochrome qui se généralisera à partir les années 1990.

Boutique de maillots de foot vintage
Boutique de maillots de foot vintage
Ceci est un lien d’affiliation (en savoir plus)

 Couleur principale : blanc
 Design : fines rayures verticales alternées rouges et bleues.
Col polo blanc avec un triangle bleu, bandes alternées bleu-blanc-rouge-bleu aux épaules. Parements bleus aux poignets. Les versions à manches courtes ont un col en V bleu pour l’une, un col marin blanc à liserets bleu et rouge pour l’autre et des parements blancs aux manches.
 Blason : coq doré tourné vers la droite, cartouche FFF
 Numéro : dans le dos et sur le short (côté gauche)
 Flocage : non
 Kits : 5 fois avec un short bleu et des chaussettes rouges, 2 fois avec un short bleu et des chaussettes blanches, une fois avec un short blanc uni et des chaussettes blanches. En Coupe du monde, le short bleu porte des rayures bleues et rouges. Hors Coupe du monde, les chaussettes rouges portent des rayures horizontales blanches et bleues.
 Equipementier : Adidas
 Première apparition le 18 février 1981 à Madrid (Espagne, 0-1)
 Dernière apparition le 12 novembre 1983 à Zagreb (Yougoslavie, 0-0)
 Bilan : 8 matchs. 1 victoire, 2 nuls, 5 défaites. 9 buts marqués, 14 encaissés

JPEG - 66.8 kio

Tous les matchs joués avec le maillot blanc 1981

manches longues : 3 fois (1 nul, 2 défaites, tous à l’extérieur). 2 défaites en compétition, 1 nul en amical
manches courtes : 5 fois (1 victoire, 1 nul, 3 défaites, tout à l’extérieur). 1 nul en amical, 1 victoire et 3 défaites en compétition.

Il a été utilisé 5 fois avec les manches courtes (de septembre 1981 à mai 1983) et 3 fois avec les manches longues (de février 1981 à novembre 1983). Il a servi 6 fois en compétition (1 victoire, 5 défaites) et 2 fois en amical (2 nuls). Et toujours à l’extérieur, même si les matchs à Luxembourg contre la Belgique (amical), à Bilbao contre l’Angleterre et à Valladolid face au Koweït (Coupe du monde) étaient plutôt sur terrain neutre.

Dans le tableau, (m)=maillot, (s)=short et (c)=chaussettes

matchgenredateadversairescoretenue Francegardien françaistenue adverse
401 Am 18/02/1981 Espagne 0-1 blanc (m)
bleu (s)
rouge (c)
vert (m)
noir (s)
rouge (c)
rouge (m)
bleu (s)
noir (c)
405 qCM 09/09/1981 Belgique 0-2 blanc (msc) vert (m)
noir (s)
blanc (c)
rouge (msc)
406 qCM 14/10/1981 Rep. d’Irlande 2-3 blanc (m)
bleu (s)
rouge (c)
jaune (m)
noir (s)
rouge (c)
vert (m)
blanc (s)
vert (c)
414 CM 16/06/1982 Angleterre 1-3 blanc (m)
bleu (s)
rouge (c)
vert (m)
noir (s)
blanc (c)
rouge (m)
blanc (s)
blanc (c)
415 CM 21/06/1982 Koweït 4-1 blanc (m)
bleu (s)
rouge (c)
jaune (m)
noir (s)
blanc (c)
rouge (m)
blanc (s)
rouge (c)
427 Am 31/05/1983 Belgique 1-1 blanc (m)
bleu (s)
blanc (c)
vert (m)
noir (s)
blanc (c)
rouge (msc)
428 Amical 07/09/1983 Danemark 1-3 blanc (m)
bleu (s)
rouge (c)
vert (m)
noir (s)
rouge (c)
rouge (m)
blanc (s)
blanc (c)
430 Amical 12/11/1983 Yougoslavie 0-0 blanc (m)
bleu (s)
blanc (c)
vert (m)
noir (s)
blanc (c)
bleu (m)
blanc (s)
rouge (c)


 

Tous les joueurs et les buteurs avec le maillot bleu 1980

37 joueurs de champ l’ont porté, auxquels il faut ajouter 4 gardiens, (Castaneda, Hiard, Tempet et Bats) dont la couleur du maillot est indiquée dans le tableau précédent. Aucun joueur n’a disputé les 8 rencontres, mais Bossis en a joué 7, Platini et Six 6. A l’inverse, trois joueurs (Zénier, Bracci et Vercruysse) l’ont porté moins d’une demi-heure.

Côté buteurs, ils ne sont que 6 à avoir scoré avec ce maillot. Platini arrive en tête avec 3 buts (en 6 matchs) devant Six (2 en 6 sélections) et Bossis, Genghini, Soler et Bellone (1).

JoueurJGNPbutsTemps de jeu
Maxime Bossis 7 1 1 5 1 630
Michel Platini 6 1 0 5 3 531
Didier Six 6 1 1 4 2 380
Alain Giresse 5 1 1 3 0 450
Christian Lopez 5 1 0 4 0 391
Manuel Amoros 4 1 2 1 0 360
Jean-François Larios 4 0 0 4 0 344
Gérard Janvion 4 1 0 3 0 329
Marius Trésor 3 1 1 1 0 270
Patrick Battiston 3 0 1 2 0 270
Luis Fernandez 3 0 2 1 0 270
Yvon Le Roux 3 0 2 1 0 270
Bernard Genghini 3 1 1 1 1 266
Gérard Soler 3 1 1 1 1 243
Dominique Rocheteau 3 0 1 2 0 207
René Girard 3 1 0 2 0 189
Jean Tigana 3 0 1 2 0 126
Jean-Luc Ettori 2 1 0 1 0 180
Jean Castaneda 2 0 0 2 0 180
Daniel Bravo 2 0 1 1 0 180
Joël Bats 2 0 1 1 0 180
Didier Christophe 2 0 0 2 0 160
Philippe Mahut 2 0 0 2 0 159
Alain Moizan 2 0 0 2 0 150
Bruno Bellone 2 0 1 1 1 126
Daniel Xuereb 2 0 1 1 0 71
Yannick Stopyra 2 0 1 1 0 57
Bernard Lacombe 1 1 0 0 0 90
Léonard Specht 1 0 0 1 0 90
Jacques Zimako 1 0 0 1 0 90
Pierrick Hiard 1 0 0 1 0 90
Alain Couriol 1 0 0 1 0 90
Jean-Pierre Tempet 1 0 1 0 0 90
José Touré 1 0 1 0 0 90
Jean-Claude Lemoult 1 0 1 0 0 90
Jean-Christophe Thouvenel 1 0 1 0 0 90
Bruno Baronchelli 1 0 0 1 0 46
Jean-Marc Ferreri 1 0 1 0 0 44
Bernard Zénier 1 0 1 0 0 26
François Bracci 1 0 0 1 0 21
Philippe Vercruysse 1 0 1 0 0 4

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques