Quand le coq est-il apparu sur le maillot de l’équipe de France ?

Publié le 7 novembre 2020, mis à jour le 20 novembre 2020 - Matthieu Delahais

Les sources existantes datent l’arrivée du coq sur le maillot de la sélection en 1909. Cependant, mes recherches lors de l’écriture de « Un maillot, une légende » ont rectifié cette erreur.

Ce n’est que le 31 août 1920, lors de la demi-finale des Jeux olympiques opposant la France à la Tchécoslovaquie (défaite 1-4) que le coq a été porté pour la première fois sur le maillot de la sélection nationale. Soit onze ans après la date communément admise.

Comment cette date a été trouvée ? C’est le fruit d’une longue recherche dont voici le cheminement. Mais avant de commencer, il convient de prendre un peu de recul pour bien comprendre comment s’organisait le football en France au début du vingtième siècle.

Le premier match officiel joué par l’équipe de France remonte à 1904. C’est l’USFSA (Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques) qui avait en charge la sélection et qui était le seul organisme reconnu par la FIFA. Les couleurs retenues ont été dans un premier temps le blanc (1904-1907) avec du rouge pour seconde tenue (utilisée en 1906 face aux Anglais). Ce n’est qu’en 1908 que l’Union a changé pour le bleu, sans doute parce que cette couleur n’était utilisée par aucune autre nation. L’emblème de l’USFSA, un blason avec deux anneaux rouge et bleu enlacés, était cousu sur les tenues.

Mais en 1908, l’USFSA quitte la FIFA en raison de désaccords au sujet de l’amateurisme. Le CFI (Comité Interfédéral) prend le relais et va gérer l’équipe de France à partir de 1909 et ce jusqu’à la première guerre mondiale. Pour bien marquer sa différence, le CFI adopte un maillot blanc, à fines rayures bleues et large col rouge.

En 1919, une fédération unique, la FFFA (Fédération Française de Football Association) est créée et réunit toutes les fédérations existantes. Elle adopte le bleu comme couleur, mais le coq ne fait son apparition toute de suite.

La vie au grand Air du 27 mars 1909 (Gallica)


Pourquoi croit-on que le coq est apparu en 1909 ?

Si l’USFSA quitte la FIFA en 1908, elle va continuer à jouer quelques matches face à des équipes représentatives de d’autres fédérations également non reconnues. Le 18 mars 1909, elle affronte l’Angleterre et porte pour l’occasion son traditionnel maillot bleu orné des anneaux bleu et rouge. On trouve dans La vie au grand air du 27 mars 1909 quelques photos de ce match, avec sur l’une d’elles les anneaux qui apparaissent bien clairement.
Une de ces photos a été reprise à tort dans le livre L’équipe de France, la belle histoire (L’équipe) pour illustrer le France-Angleterre du 22 mai 1909, joué par le CFI en tant donc que match officiel de l’équipe de France. Un emblème apparait sur la photo, mais sa qualité trop mauvaise pour que l’on distingue ce qu’il représente. Cependant comme elle est censée correspondre à un match de l’équipe de France du CFI, la logique exclut que cet écusson contiennent les anneaux de l’USFSA. Et tout naturellement, on pense à un coq. Cette photo, selon l’interprétation que l’on en fait, peut-être une première source d’erreur pour dater l’apparition du coq.

Le 23 mars 1911 est aussi une date sujette à confusion. Ce jour-là, l’équipe de France du CFI et celle de l’USFSA affrontent l’Angleterre, celle de la FA pour le CFI (match officiel donc) et de l’AFA pour l’USFSA (rencontre non reconnue par la FIFA). Le journal l’Auto présente en détail les deux matches. Il précise aussi que l’équipe de France de l’USFSA jouera en maillot bleu, orné du coq gaulois. Le fait que deux équipes de France aient joué le même jour, dont l’une avec un coq, peut également induire en erreur et laisser penser que cet emblème a été utilisé officiellement dès 1911. Ce qui a été le cas pour une équipe de France mais non officielle.

L’auto du 23 mars 1911 (Gallica)


Quand le coq est-il alors apparu ?

Si le coq n’est pas apparu en 1909, ni en 1911, à quelle date est arrivé ? On peut exclure la période d’avant-guerre, puisque l’équipe de France (version CFI) a toujours joué avec sa tenue blanche à fines rayures bleues et large col rouge. Ce n’est donc qu’une fois le premier conflit mondial terminé que cet emblème est arrivé sur le maillot de nos footballeurs.

On peut dire avec certitude que le coq était présent sur le maillot de l’équipe de France le 5 mai 1921, lors de la première victoire des Bleus face aux Anglais (2-1). Il existe une photo bien connue de cet exploit, sur lequel le coq est bien présent, à l’intérieur d’un cercle.

JPEG - 88 ko
France-Angleterre 1921. Debout, de gauche à droite : Hugues, Vanco, Jourda, Cottenet, Gamblin, Bonnardel, Barreau (sélectionneur). Accroupis : Devaquez, Boyer, P.Nicolas, Bard, Dubly.
Crédits : BNF Gallica

Les photos des matches joués avant ce succès montrent que les tenues des internationaux ne portaient pas d’emblème, sauf lors de la demi-finale des jeux olympiques d’Anvers. Alors que la France avait battu l’Italie (3-1) en quart de finale en jouant en blanc, elle opte pour un maillot bleu face aux Tchécoslovaques. Sans doute pour éviter la confusion avec leur adversaire qui évolue avec une tenue rayée blanc et rouge. Et pour ce match, un coq est présent sur le maillot bleu.

La tour du stade olympique d’Anvers en guise de preuve

Il n’existe aucune possibilité d’erreur de date, puisque le maillot des tchèques est assez particulier, tout comme le stade d’Anvers. Sur la photo du livre de l’Equipe (L’équipe de France, la belle histoire), on voit en arrière-plan une tour avec une large porte arrondie surmontée par une horloge ainsi que les tribunes avec des colonnes en arrière-plan. Ces éléments concordent parfaitement avec le stade où se sont déroulés les jeux d’Anvers et où la France n’a plus jamais joué. On peut donc dire avec certitude que c’est le 31 août 1920, il y a un tout petit peu plus de 100 ans, que le coq a été utilisé pour la première fois.

JPEG - 59.1 ko

Des questions restent cependant encore en suspens. Pourquoi pendant les 3 matches qui ont suivi (Irlande du Nord, Italie, Belgique) le coq n’a-t-il plus été utilisé pour revenir lors de la rencontre face à l’Angleterre ? On pourrait aussi penser que les organisateurs des Jeux olympiques avaient imposé l’utilisation d’un emblème pendant la compétition, mais ce n’est pas le cas puisque la France n’en avait pas face à l’Italie. Et d’ailleurs, comment expliquer qu’au cours d’une même épreuve, le coq aurait été utilisé lors d’un match mais pas pour l’autre ? Bref, le coq n’a pas encore révélé tous ses mystères. Avis aux amateurs !

pour finir...

Un grand merci à Pierre Cazal, dont l’aide et l’expertise lors de ces recherches ont été très précieuses.

JPEG - 58.8 ko
Désormais disponible ! Un maillot, une légende de Matthieu Delahais et Bruno Colombari (Solar).

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité