Décembre dans la cheminée

Publié le 15 mars 2021 - Bruno Colombari

Les Bleus ne jouent plus lors du dernier mois de l’année depuis 1994 et c’est préférable, car le bilan est médiocre avec plus de défaites que de victoires. Même s’il y a du mieux en compétition.

Mise à jour d’un article initialement paru en décembre 2010.


Des Belges à Noël

En France, on aime bien se moquer de nos voisins Anglais, dont le championnat redouble d’intensité pendant la trêve des confiseurs, avec le traditionnel Boxing day le 26 décembre. Et pourtant, à une époque pas si lointaine, l’équipe de France disputait un match le jour de Noël. Ce fut le cas le 25 décembre en 1952 (défaite contre la Belgique, 0-1 à Colombes), en 1955 (rebelote contre la Belgique, défaite 1-2 à Bruxelles), en 1957 (match nul 2-2 contre la Bulgarie au Parc) et la dernière fois en 1963 (on vous le donne en mille, contre la Belgique, et encore une défaite au Parc 1-2). On pourrait ajouter à cette liste un match joué peu avant le réveillon, le 24 décembre 1944 (toujours contre la Belgique au Parc, victoire 3-1).

PNG - 110.6 ko

Du mieux en compétition

Si les résultats en amical sont plutôt mauvais, dès que les matches avaient de l’enjeu, l’équipe de France trouvait généralement les ressources pour finir l’année sur une bonne note. Ce fut le cas lors des trois derniers matches de décembre, en 1981 contre Chypre (victoire 4-0 et qualification pour le Mundial espagnol), en 1984 contre la RDA (victoire 2-0, la douzième de l’année en douze matches) et en 1994 contre l’Azerbaïdjan (victoire 2-0 en Turquie, à Trabzon). De quoi compenser dux défaites cuisantes contre la Bulgarie en 1971 et en 1961, qui coûtèrent aux Bleus une qualification pour la coupe d’Europe des Nations et pour la coupe du monde au Chili et contre la Yougoslavie en 1949.


 

Un barrage pour rien

Ce match d’appui (Français et Yougoslaves s’étaient séparés sur deux nuls 1-1 à Belgrade et à Colombes en octobre) devait déterminer laquelle des deux équipes participerait à la première coupe du monde de l’après-guerre, au Brésil. A Florence, sur terrain neutre, la Yougoslavie l’emporte 3-2 après prolongations. La France est éliminée, puis repêchée fin avril 1950 suite à l’abandon de l’Ecosse. Mais après deux défaites en amical contre l’Ecosse (0-1) et surtout la Belgique (1-4), la Fédération française décide de déclarer forfait ! Le motif officiel était la trop grande distance entre les deux villes du premier tour, Porto Alegre au sud du pays et Recife, au nord. Le motif officieux était plutôt le faible niveau de l’équipe, dont les dirigeants craignaient qu’elle se ridiculise en Amérique du sud.

Les entrants et les sortants en décembre

48 joueurs ont fait leurs débuts en décembre, ce qui est beaucoup compte tenu du nombre restreint de matchs joués. A lui seul, le match contre le Luxembourg de 1953 ajoute 11 débutants, puisque c’était une équipe de France Espoirs qui avait été alignée, avec tout de même Just Fontaine et Jean Vincent dans le lot. Ceux de décembre 1944 (4 nouveaux dont Jean Baratte) et de 1945 (4 également) ont été l’occasion d’un grand brassage, Libération oblige. En 1967, Louis Dugauguez avait lancé quatre débutants, toujours contre le Luxembourg, dont Georges Bereta. Mais le plus capé de la liste reste Marius Trésor, qui a découvert les Bleus en décembre 1971 à Sofia contre la Bulgarie.


 

Les sortants sont encore plus nombreux — 52 — avec notamment Roger Marche, longtemps recordman de sélections et qui a marqué son seul but en Bleu lors de sa dernière sortie, face à l’Espagne, alors qu’il n’était que remplaçant. On notera aussi le grand buteur d’avant-guerre Jean Nicolas (1938) et surtout Just Fontaine, dont la dernière apparition remonte à 1960. Il n’avait que 27 ans, et 21 sélections, au cours desquelles il a marqué 30 fois.

Les 28 matchs de l’équipe de France joués en décembre

# Date Genre Ville Adversaire score
100 07/12/1930 Amical Montrouge Belgique 2-2
119 06/12/1933 Amical Londres Angleterre 1-4
126 16/12/1934 Amical Paris (Parc) Yougoslavie 3-2
137 13/12/1936 Amical Paris (Parc) Yougoslavie 1-0
144 05/12/1937 Amical Paris (Parc) Italie 0-0
150 04/12/1938 Amical Naples Italie 0-1
158 24/12/1944 Amical Paris (Parc) Belgique 3-1
161 06/12/1945 Amical Vienne Autriche 1-4
162 15/12/1945 Amical Bruxelles Belgique 1-2
186 11/12/1949 qCM Florence Yougoslavie 2-3
190 10/12/1950 Amical Colombes Pays-Bas 5-2
205 25/12/1952 Amical Colombes Belgique 0-1
213 17/12/1953 qCM Paris (Parc) Luxembourg 8-0
226 25/12/1955 Amical Bruxelles Belgique 1-2
238 25/12/1957 Amical Paris (Parc) Bulgarie 2-2
251 03/12/1958 qEuro Athènes Grèce 1-1
255 13/12/1959 qEuro Colombes Autriche 5-2
256 17/12/1959 Amical Paris (Parc) Espagne 4-3
266 11/12/1960 qCM Colombes Bulgarie 3-0
272 10/12/1961 Amical Colombes Espagne 1-1
273 16/12/1961 qCM Milan Bulgarie 0-1
286 25/12/1963 Amical Paris (Parc) Belgique 1-2
291 02/12/1964 Amical Bruxelles Belgique 0-3
313 23/12/1967 qEuro Paris (Parc) Luxembourg 3-1
338 04/12/1971 qEuro Sofia Bulgarie 1-2
408 05/12/1981 qCM Paris (Parc) Chypre 4-0
442 08/12/1984 qCM Paris (Parc) RDA 2-0
525 13/12/1994 qEuro Trabzon Azerbaïdjan 2-0
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité