Tony Vairelles, huit jours en bleu

Publié le 1er juillet 2022 - Richard Coudrais

Tony Vairelles a connu huit sélections en équipe de France A, entre 1998 et 2000. Période idéale ? Pas sûr.

Jouer en équipe de France entre 1998 et 2000 permet assurément de côtoyer les sommets. Encore faut-il s’imposer dans un groupe où les liens sont forts. Les huit sélections de Tony Vairelles ont été honorées après la Coupe du monde 1998 et avant l’Euro 2000, mais sont restées sans lendemain.

Un champion de France chez les champions du monde

Malgré le titre de champion de France en 1998 obtenu par le RC Lens, aucun joueur Sang et Or n’avait été retenu par Aimé Jacquet pour la Coupe du monde organisée en France. La presse avait pourtant suggéré quelques noms au sélectionneur, et quelques anciens tel Raymond Kopa avait suggéré Tony Vairelles. Mais l’éclosion du collectif lensois était survenu trop tardivement pour que Jacquet ne change ses plans.

C’est donc en août 1998 à Vienne, un peu plus d’un mois après le titre mondial que Tony Vairelles fait sa première apparition en Bleu, avec son coéquipier de club Frédéric Déhu. Le nouveau sélectionneur, Roger Lemerre, connaît bien ces joueurs qu’il a dirigés durant son bref passage au RC Lens en 1997 et qu’il a également vu passer en équipe de France militaires.

Si le successeur d’Aimé Jacquet hérite d’une équipe qui a fait ses preuves, il lui faut toutefois travailler le secteur de l’attaque, qui fut son maillon faible durant le Mondial. C’est pourquoi lors de son premier match en Autriche il fait appel à Tony Vairelles qu’il associe à un autre quasi-novice, le Bordelais Lilian Laslandes (une seule sélection durant l’ère Jacquet). Le reste de l’équipe, en dépit de quelques absences, est labellisé champion du monde : Thierry Henry complète le trio d’attaque inédit, Zidane, Deschamps et Boghossian forment l’entre-jeu, Thuram, Lizarazu, Leboeuf et Candela assurent la défense tandis que Lama a été rappelé pour garder les buts. L’attaquant lensois joue l’ensemble du match mais ne marque pas de but, laissant Laslandes et Boghossian sauver par le score (2-2) une rencontre pas tout à fait maîtrisée.

But contre la Croatie

Sur ses huit sélections, Tony Vairelles ne connaîtra que deux titularisations. Après l’Autriche, il sera appelé pour une rencontre au Stade de France contre la faible Andorre, qualificative pour l’Euro 2000. Désireux d’élargir le jeu face à une équipe forcément regroupée derrière, Roger Lemerre demande à Tony Vairelles et Christophe Dugarry de se positionner en véritable ailiers, constamment collés à la ligne de touche. Mais durant toute la première période, les champions du monde font l’entonnoir. En seconde mi-temps, découvrant qu’ils ont les ailes, les Bleus parviennent à faire céder la muraille andorrane (2-0) avec des buts de Candela et Djorkaeff.

Les autres rencontres de Tony Vairelles en bleu ne sont que des fins de matches avec plus ou moins de temps de jeu. Il se distingue toutefois en novembre 1999 contre la Croatie après être entré à l’heure de jeu en remplacement de Robert Pires. A l’entrée du dernier quart d’heure, il est à la conclusion d’un rush de Patrick Vieira et trompe le gardien croate d’une superbe reprise piquée. Ce sera son seul but chez les Bleus.


 

Au lendemain de la Coupe du monde 1998, il était fort difficile de se faire une place dans un groupe solidifié par les succès. Si Nicolas Anelka, Johan Micoud et Sylvain Wiltord y sont parvenus, cela n’a pas été le cas pour Tony Vairelles, ni pour Lilian Laslandes, Florian Maurice, Alain Goma, Frédéric Déhu, Laurent Robert, Vikash Dhorasoo, Ludovic Giuly… Tous ont été appelés pendant la période de l’entre-deux titres mais aucun n’a été retenu pour l’Euro 2000. Déhu ne sera rappelé qu’une fois après le titre européen et Robert incrémentera son compteur grâce aux absents de la Coupe des Confédérations 2001. Quant à Dhorasoo et Giuly, leur tour viendra dans les années futures.

Au lendemain de l’Euro 2000, Tony Vairelles n’avait encore que 27 ans et aurait pu prétendre à de nouvelles sélections. Mais il n’a jamais été rappelé. Le secteur de l’attaque a rapidement été obstrué par l’affirmation des jeunes Henry, Trezeguet et Anelka, accompagnés par Wiltord.

Invaincu en huit sélections

Avec 8 sélections et un but marqué, Tony Vairelles n’aura fait que passer en équipe de France. Sa carrière internationale est toutefois vierge de défaites et il n’a connu qu’un seul match nul.

SelTypeDateLieuAdversaireScoreTps JeuNotes
1 Amical 19/08/1998 Vienne Autriche 2-2 90’
2 qEuro 10/10/1998 Moscou Russie 3-2 > 1’
3 qEuro 14/10/1998 Saint-Denis Andorre 2-0 90’
4 Amical 18/08/1999 Belfast Irlande du Nord 1-0 > 13’
5 qEuro 09/10/1999 Saint-Denis Islande 3-2 > 7’
6 Amical 13/11/1999 Saint-Denis Croatie 3-0 > 30’ 1 but
7 Amical 23/02/2000 Saint-Denis Pologne 1-0 > 16’
8 Amical 26/04/2000 Saint-Denis Slovénie 3-2 > 27’

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.