Eric Cantona

Né le 24 mai 1966 à Marseille, il fait ses débuts à 21 ans, quatre mois après la fin de carrière de Michel Platini. Après une suspension d’un an en 1988 pour avoir insulté Henri Michel, il est associé par Michel Platini à Jean-Pierre Papin avec qui il forme un duo d’attaque très efficace. Mais il ne dispute qu’une phase finale avec les Bleus, celle de l’Euro 1992 en Suède. Aimé Jacquet l’écarte de la sélection au début de 1995.

Quand Michel trouvait Cantona consciencieux, à Berlin en 1987

Publié le 25 novembre 2010 - Bruno Colombari

A 21 ans, Cantona était-il déjà un rebelle ? Quelques heures avant sa première sélection, à Berlin en août 1987, il avouait déjà être très mauvais perdant. Quant à Henri Michel, qui se fera traiter un an plus tard de sac à merde, il apprécie l’état d’esprit de son nouvel attaquant.

Ces Bleus coupés du monde

Publié le 14 mars 2011 - Bruno Colombari

Ils ont écrit l’histoire de l’équipe de France, enfin, plus la petite que la grande. Ces joueurs-là n’ont en effet participé à aucun des 54 matches de coupe du monde des Bleus, même pas sur le banc. Les regrets sont éternels.

1991, une année dans le siècle

Publié le 7 novembre 2011 - Bruno Colombari

Avec 1984, c’est la seule année de l’histoire des Bleus à ne compter que des victoires, mais il y eu très peu de matches (six). Dirigée par Michel Platini et bâtie pour le contre et le duo Papin-Cantona, l’équipe de France élimine la Tchécoslovaquie et surtout l’Espagne grâce à des victoires probantes à l’extérieur.

Eric Cantona, une histoire en points de suspension

Publié le 24 mai 2012 - Bruno Colombari

Forte tête, grand joueur, belle âme, Cantona avait tout pour devenir un géant du foot français. Pas de chance : il est tombé au plus mauvais moment, et sa carrière aura été abrégée par deux incartades, au début et à la fin.

Ils ont quitté les Bleus avant trente ans

Publié le 26 juin 2017 - Bruno Colombari

A l’occasion du trentième anniversaire de Samir Nasri, petit détour sur ces Bleus qui sont entrés dans le top 100 (plus de trente sélections) mais qui ont quitté l’équipe de France avant d’être trentenaires.

1987, une année dans le siècle

Publié le 25 juillet 2017 - Bruno Colombari

Mathias Rust, Klaus Barbie, Jacques Anquetil et Vanessa Paradis, mais aussi les adieux de Platini, les débuts de Cantona et un buteur nommé Carmelo Micciche : l’année 1987 était vraiment bad, comme disait Michaël Jackson.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee