Luis Fernandez

C’est le numéro 6 du carré magique de 1984-1986. Né à Tarifa (Espagne) le 2 octobre 1959, il fait ses débuts en équipe de France en octobre 1982 et devient très vite indispensable. Avec lui, les Bleus sont champions d’Europe en 1984 et finissent troisièmes de la Coupe du monde 1986. C’est lui qui égalise contre l’URSS au premier tour et qui marque le dernier tir au but contre le Brésil en quart. Devenu cadre lors de l’après-Platini, il est vice-capitaine à partir de 1988. Il termine sa carrière internationale à l’Euro 1992 (60 sélections, 6 buts). En club, il a fait l’essentiel de sa carrière à Paris (PSG puis Matra Racing) avant de finir à l’AS Cannes.

Les carrés magiques (1) : Tigana, Fernandez, Giresse, Platini

Publié le 22 janvier 2011 - Bruno Colombari

Trois fois dans son histoire, l’équipe de France a eu dans son jeu un carré d’as, talents complémentaires qui ont entraîné des années fastes. Le premier de la série, celui qui a illuminé le milieu des années 80, était en fait un losange. Bienvenue chez les Fertigipla.

Les années pour des prunes (1/3) : 1982-1984

Publié le 12 août 2014 - Bruno Colombari

Après une coupe du monde intense, les Bleus entrent dans une période plus tranquille, mais pas forcément facile à négocier : vingt mois de matches amicaux sans pression. Retour sur le premier des trois précédents, entre 1982 et 1984.

5 juin 1986 : France-URSS

Publié le 12 janvier 2021 - Bruno Colombari

Les deux plus belles équipes européennes du moment s’affrontent prématurément sur la pelouse de Leòn, au premier tour du Mundial 1986. Les Bleus doivent gagner afin d’éviter un tableau irrespirable pour la suite de la compétition.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee