A la recherche du dixième centenaire

Publié le 25 mai 2023 - Bruno Colombari - 2

L’équipe de France compte neuf centenaires en sélection. Le dixième aurait pu être Varane, Pogba ou Benzema, mais la jurisprudence Blanc/Lizarazu a encore frappé. Il faudra sans doute patienter jusqu’en 2026 pour attendre Mbappé.

5 minutes de lecture

Un peu comme le Godot de Samuel Beckett, le dixième centenaire se fait attendre, alors qu’après le neuvième (Antoine Griezmann en octobre 2021), il y avait trois candidats évidents.

Amoros aurait pu être le premier, vers 1994

Mais si on rembobine l’histoire des Bleus, le dixième centenaire aurait pu être le premier, aux début des années 1990, donc bien avant Didier Deschamps qui a franchi la barre en juin 2000. Manuel Amoros n’avait en effet que 30 ans et 4 mois lors de sa dernière sortie avec les Bleus en juin 1992 contre le Danemark à Malmö, pour sa 82e sélection, un record à l’époque [1]. Et il n’avait manqué que 14 matchs depuis ses débuts en février 1982 face à l’Italie de Zoff.

82+14=96, ça n’aurait donc pas suffi quand bien même il aurait été encore plus assidu que Griezmann. C’est vrai. Amoros paie le fait que les Bleus ont manqué l’Euro 1988 et la Coupe du monde 1990, soit entre 6 et 12 matchs potentiels, sans compter les amicaux de préparation. Après l’Euro suédois, il a joué encore quatre saisons jusqu’en 1996 dont 18 matchs avec l’OM et 70 avec Lyon (la dernière saison étant en division 2 avec l’OM). Si les Bleus avaient fait un meilleur parcours en 1992 et que Platini était resté sélectionneur jusqu’en 1994, Amoros aurait pu approcher ou atteindre les 100 capes, à condition bien sûr de participer à la World Cup américaine.

Deux postulants à partir de 2013

Une fois passée la vague de la génération Zidane et ses six premiers centenaires (Didier Deschamps en juin 2000, Marcel Desailly en octobre 2002, Lilian Thuram en juin 2004, Zinédine Zidane en mai 2006, Patrick Vieira en novembre 2006) et Thierry Henry en juin 2008, deux joueurs postulent : Franck Ribéry, qui compte 80 sélections fin 2013 quand il espère gagner le Ballon d’or à 30 ans. Mais il ne rejouera qu’une fois en Bleu en mars 2014 avant de jeter l’éponge juste avant la Coupe du monde au Brésil. Le suivant, c’est Karim Benzema. A l’automne 2015, alors qu’il n’a pas encore 28 ans, il en est déjà à 81 sélections. Mais il est pris dans l’affaire de la sextape de Mathieu Valbuena et mettra plus de cinq ans à revenir.

La deuxième vague de centenaires commence à la Coupe du monde 2018, avec Hugo Lloris contre le Pérou en juin. Elle se poursuit en octobre 2020 avec Olivier Giroud (contre l’Ukraine) et avec Antoine Griezmann un an plus tard, lors de la finale de la Ligue des Nations (face à l’Espagne).


 

Benzema revient, et la possibilité d’être centenaire aussi

Quand commence l’année 2022, Benzema est à nouveau un candidat évident. Il compte 94 sélections et a joué les 13 matchs possibles depuis son retour en juin 2021. Mais il manquera les deux rencontres de mars, jouera les trois de juin sans savoir que ce serait ses dernières. En septembre il est blessé, et alors qu’il est dans la liste pour la Coupe du monde (et peut espérer atteindre les 100 capes s’il joue au moins trois fois), il se blesse à nouveau avant le match contre l’Australie. Il annonce renoncer à la sélection au lendemain de la finale, alors qu’il aurait pu être champion du monde puisque la FFF avait décidé de l’inscrire sur toutes les feuilles de match. Il s’arrête donc à 97, la même marque que Laurent Blanc en 2000 et Bixente Lizarazu en 2004.

Varane et Pogba dans la même trace

Restent donc les deux jumeaux de l’année 1993, Raphaël Varane et Paul Pogba, qui ont débuté ensemble autour de leur vingtième anniversaire en mars 2013 contre la Géorgie, et dont les carrières internationales se déroulent en parallèle depuis. Mais Varane met un terme à son parcours en Bleu après la finale de la Coupe du monde 2022. Il est le premier à le faire avant ses 30 ans parmi ceux qui comptent plus de 90 capes. Sans ses 39 matchs manqués (dont ceux de l’Euro 2016), il aurait pu être très largement centenaire.

Comme Varane, Pogba a manqué beaucoup de matchs (28 entre mars 2013 et mars 2022, date de sa dernière apparition) notamment les 4 derniers de 2017 et 8 d’affilée entre septembre 2019 et septembre 2020. Son année 2021 est bien meilleure, avec seulement deux absences, et il commence 2022 avec 89 capes et l’objectif d’atteindre la centième au Qatar (15 matchs potentiels dans l’année). Il en disputera deux, les deux premiers, et ne reviendra pas. Son retour pour juin était envisagé, mais il s’est à nouveau blessé avec la Juve le 14 mai et sa saison est terminée quasiment sans avoir commencé.

Le parcours de ces trois-là vient donc rejoindre celui de trois autres joueurs qui ont quitté les Bleus dans la dernière ligne droite avant la centième cape : Laurent Blanc, Bixente Lizarazu et Sylvain Wiltord.

Laurent Blanc (97 sélections entre février 1989 et septembre 2000)

La fin de carrière de Laurent Blanc est logique (septembre 2000, après l’Euro), même s’il a continué à jouer en club, et plutôt bien, jusqu’en 2003 : 44 matchs et 3 buts avec l’Inter en 2000-2001, 46 matchs et 3 buts avec Manchester United en 2001-02, 29 matchs et 1 but toujours avec MU en 2002-03 (et un titre de champion d’Angleterre).

En sélection, il a notamment manqué la finale de la Coupe du monde contre le Brésil, et 6 matchs lors des deux dernières saisons (Autriche et Islande 98, Andorre et Croatie 99, Maroc et Pays-Bas 2000). Il avait 34 ans et 8 mois à sa dernière sélection.

Bixente Lizarazu (97 entre novembre 1992 et juin 2004)

Lui aussi n’est pas passé loin des cent capes. Il a manqué 46 matchs entre ses débuts en novembre 1992 et la fin en juin 2004. Dont deux à l’Euro 2000 au premier tour (République tchèque et Pays-Bas), et dans la dernière année, l’amical contre le Brésil en mai 2004 et le deuxième match de l’Euro contre la Croatie. Il en a aussi raté 5 consécutifs après la Coupe du monde 2002, sur blessure.
Après l’Euro 2004, il fait un passage complètement raté à l’OM (15 matchs) qu’il quitte en fin d’année pour rejoindre le Bayern où il joue 19 fois, puis 27 fois en 2005-06. Il remporte deux titres de champion d’Allemagne et deux coupes d’Allemagne. Il avait 34 ans et 6 mois à sa dernière sélection.

Sylvain Wiltord (92 sélections entre février 1999 et novembre 2006)

Il a eu une carrière très dense avec seulement 18 matchs manqués entre 1999 et 2006.
Pas vraiment de regrets à la fin de sa carrière, qu’il a un peu prolongée après sa deuxième Coupe du monde (où il n’a été titulaire que lors des deux premiers matchs contre la Suisse et la Corée du Sud, puis est entré en jeu dans toutes les autres rencontres). Les matchs qui lui manquent pour atteindre la centième sont en grande partie ceux que les Bleus n’ont pas joués, à la Coupe du monde 2002 (potentiellement 4) et à l’Euro 2004 (2). Il dispute toutefois 122 matchs en club après le terme de sa carrière internationale, pour 35 buts. Avec Lyon, il est champion de France en 2007.
Il avait 32 ans et 6 mois à sa dernière sélection.

Qui est désormais candidat pour être le dixième centenaire ?

Une chose est sûre : il n’y en aura pas en 2023 (il ne reste que 8 matchs à jouer, et il en manque neuf à Pogba). Peut-être et en 2024, si Pogba revient en début de saison prochaine et qu’il retrouve une place dans un entrejeu déjà bien garni et nettement rajeuni avec Camavinga, Tcouaméni, Fofana ou Khéphren Thuram. Sinon, il faudra être patient, car les deux suivants au classement des joueurs sont Moussa Sissoko, dont les chances de revoir la sélection (il n’a plus joué depuis l’Euro en juin 2021) sont quasi nulles et Kylian Mbappé.

C’est très certainement lui le prochain centenaire, mais il compte actuellement 68 sélections. Et s’il n’a manqué que 13 fois depuis ses débuts en mars 2017 (dont seulement 4 matchs en 2021 et 2022), il va lui falloir un peu de temps pour engranger les 32 sélections manquantes. Il en comptera au maximum 76 à la fin de l’année, et dans le meilleur des cas 93 fin 2024 (où les Bleus disputeront entre 13 et 17 matchs en fonction de leur parcours à l’Euro). Plus probablement 89 ou 90.

Ce qui veut dire que la centième pourra être au mieux atteinte fin 2025 (qui devrait compter une dizaine de matchs, comme cette année), ou en 2026, avant la Coupe du monde. Il aura alors 27 ans, ce qui fera de lui, et de très loin, le plus jeune centenaire de l’histoire des Bleus (devant Patrick Vieira, 30 ans et 4 mois en 2006).

[1Le précédent avait été établi en juin 1986 par Max Bossis, avec 76 capes.

Vos commentaires

  • Le 5 juin 2023 à 19:39, par Sebastien En réponse à : A la recherche du dixième centenaire

    Vraiment très intéressant cet article ! Je suis persuadé que Mbappé deviendra un jour centenaire. Pogba n’est pas non plus à enterrer car il n’est qu’à 9 matchs des 100 sélections et à part Rabiot, personne ne s’est véritablement imposé au milieu en son absence. La concurrence est pour l’instant plus faible qu’à d’autres postes.
    Derrière Mbappé, il y a pour le moment que Pavard et Coman qui peuvent potentiellement candidater mais ce sera très dur.

  • Le 5 juin 2023 à 19:59, par Sebastien En réponse à : A la recherche du dixième centenaire

    A noter que si Blanc et Lizarazu étaient devenus centenaires, cela aurait fait très beau onze type.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.