Bilan 2023 de l’équipe de France : quoi de neuf ?

Publié le 18 décembre 2023 - Bruno Colombari

Une victoire record face à Gibraltar, dix buteurs différents lors de ce même match, un doublé de la tête d’un défenseur, le plus jeune débutant-buteur de l’histoire, le buteur le plus âgé… 2023 n’a pas été avare en nouveautés.

4 minutes de lecture

Sept nouveaux joueurs

Après une année 2022 très riche (10 débutants), Didier Deschamps a continué de rajeunir ses effectifs en 2023 avec 7 nouveaux internationaux. Mais pour l’instant aucun ne s’est imposé, puisque deux seulement ont joué deux fois et les cinq autres ont toujours le statut d’éphémère. 

Brice Samba et Jean-Clair Todibo ont été titularisés à deux reprises et joué l’intégralité des deux rencontres. Le gardien du RC Lens a eu sa chance deux fois à l’extérieur, à Faro contre Gibraltar et à Athènes face à la Grèce. Todibo à joué à Dortmund contre l’Allemagne et contre Gibraltar à Nice, là où il évolue en club. Deux autres ont été titularisés d’entrée : Wesley Fofana à Faro et Warren Zaïre-Emery contre Gibraltar au retour. Mais ce dernier est sorti sur blessure après vingt minutes. 

Les trois autres n’ont eu que des miettes : les défenseurs Malo Gusto et Castello Lukeba sont entrés en fin de match aux Pays-Bas et contre l’Ecosse, et Khéphren Thuram n’a passé qu’une poignée de minutes contre les Pays-Bas en mars.

Quatre nouveaux buteurs

Il a fallu attendre septembre pour voir de nouveaux buteurs en équipe de France. Marcus Thuram a marqué deux fois face à la République d’Irlande et contre Gibraltar. Youssouf Fofana en a fait de même, toujours contre Gibraltar et en Grèce. Jonathan Clauss et Warren Zaïre-Emery l’ont imité, encore face à Gibraltar.

Le plus jeune débutant-buteur

Warren Zaïre-Emery est le 99e débutant-buteur de l’histoire des Bleus, et le plus jeune du genre (17 ans et 8 mois). Mais Maurice Gastiger était plus précoce que lui en mars 1914 (17 ans et 6 mois), pour sa deuxième sélection face à l’Italie.

Quatorze matchs avec au moins un but marqué

La série record de 23 s’était achevée en juin 2022 contre la Croatie (0-1). Celle-ci a démarré en décembre dernier face à la Pologne (3-1). Depuis, les Bleus ont marqué à chaque match au moins une fois, soit lors des 14 dernières rencontres. Pour battre le record du genre, il leur faudra continuer pendant au moins les dix premiers matchs de 2024, soit jusqu’à la demi-finale de l’Euro. S’ils y arrivent, ce serait vraiment dommage de s’arrêter là !

Première défaite en Allemagne depuis 1987

En septembre, la Mannschaft était au fond du trou alors que les Bleus venaient d’enchaîner cinq victoires de rang sans encaisser le moindre but. Et ces derniers n’avaient plus perdu en Allemagne depuis 36 ans. Résultat : 2-1 pour le pays organisateur de l’Euro ! Un peu vexant quand même, mais on se souviendra qu’à l’époque de Platini, les Français étaient meilleurs que les Allemands en amical, et tombaient régulièrement en compétition.

Qualifiés avant les deux dernières journées

C’est la première fois dans son histoire que l’équipe de France se qualifie pour une phase finale européenne ou mondiale avant les deux derniers matchs de poule. Ça lui a permis de faire sauter le record de la plus large victoire de son histoire contre Gibraltar, et de finir en touriste à Athènes. Le statut de tête de série à l’Euro ne l’a pourtant pas préservée d’un groupe piège, où elle retrouvera… les Pays-Bas.

Un nouvel adversaire

Il ne reste plus beaucoup de sélections à rencontrer en Europe pour l’équipe de France : Saint-Marin, le Liechtenstein, la Macédoine du Nord, le Kosovo et le Montenegro. Gibraltar a découvert les Bleus en juin à Faro (Portugal) et a fait plutôt bonne figure (0-3). Mais au retour à Nice, les vannes se sont ouvertes.

Un score record

Si l’équipe de France a essuyé de méchantes raclées au début du siècle dernier (dont un 1-17 contre le Danemark aux JO de 1908), elle n’avait pas fait mieux qu’un 10-0 face à l’Azerbaïdjan en septembre 1995 à Auxerre. La Jamaïque (2014) et le Kazakhstan (2021) étaient repartis avec un 8-0 dans leurs bagages, mais ce n’était rien au regard de ce qui attendait Gibraltar à Nice en novembre : 14-0 avec une entame épouvantable (deux buts dans les quatre premières minutes dont un contre son camp, une expulsion sur le troisième) et une dernière demi-heure calvaire avec sept nouveaux buts encaissés. Ce record-là sera très difficile à faire tomber.

Dix buteurs différents dans un même match

Ce n’était jamais arrivé : contre Gibraltar, neuf Français ont marqué au moins une fois (doublés de Coman et de Giroud, triplé de Mbappé), dont trois pour la première fois (Zaïre-Emery, Clauss et Fofana). Et un dixième, Ethan Santos, l’a fait contre son camp. Curieusement, Antoine Griezmann, pourtant troisième meilleur buteur de l’histoire des Bleus (44 buts, derrière Giroud et Henry), est resté muet à Nice, où il avait pourtant marqué lors de ses trois précédents matchs avec les Bleus.

Un doublé de la tête d’un défenseur

Benjamin Pavard a assis sa réputation sur ses frappes de volée. Mais contre l’Ecosse, il a inscrit ses quatrième et cinquième buts en sélection de la tête, en seulement neuf minutes (16e et 25e), sur des passes de Griezmann et de Mbappé. S’il n’est pas le premier défenseur à signer un doublé (Domergue, Blanc, Lebœuf, Thuram et Sakho l’avaient précédé), il est le seul à l’avoir fait de la tête.

Un buteur de plus de 37 ans

Olivier Giroud n’en finit plus de faire tomber les records. Meilleur buteur des Bleus (56 buts), il est aussi le plus âgé dans cette catégorie grâce à son doublé contre Gibraltar (dont un spectaculaire ciseau retourné) à 37 ans, et 49 jours.

Ce qui n’a pas changé :

 Mbappé tireur de pénalty. Il en avait déjà transformé cinq (sur six tentatives) entre 2018 et 2022. il en a ajouté quatre en 2023, le cinquième étant réussi par Antoine Griezmann en son absence contre l’Allemagne. Ce sont les deux meilleurs buteurs dans cette catégorie, loin devant Kopa et Zidane (6).
 Kingsley Coman, intermittent du spectacle, suite et toujours pas fin. L’ailier droit du Bayern en est à 55 sélections, et toujours pas un seul match joué de la première à la dernière minute. En 2023, Coman en a débuté 6 et il est entré 3 fois en jeu.
 Antoine Griezmann a poussé son record de matchs consécutifs à 84. En 2023, non seulement il n’en a manqué aucun pour la sixième année consécutives, mais il les a tous débutés.
 Le brassard ne réussit pas à Griezmann. Les trois fois où il l’a porté, le Colchonero a été malheureux : défaite en Allemagne (1-2) et nul en Grèce (2-2) après la défaite de septembre 2022 au Danemark (0-2). Le seul point positif est que si les Bleus encaissent deux buts à chaque fois, ils en marquent un de plus à chaque match. Normalement, la prochaine fois ça devrait faire 3-2…
 Rudi Völler aime toujours la France : quand il était joueur, il avait gagné deux fois sur trois (défaite en avril 1984 à Strasbourg) et marqué trois buts en 1986 et 1987. En septembre, il a assuré un bref intérim de sélectionneur après l’éviction de Hansi Flick et avant la nomination de Julian Nagelsmann. Et il en a profité pour battre encore les Bleus. C’est toutefois une première pour lui en tant que coach, après deux défaites en 2001 (0-1) et 2003 (0-3).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.