France-Belgique en Ligue des Nations, et les sept demi-finales gagnées consécutivement par les Bleus

Publié le 3 décembre 2020, mis à jour le 21 juillet 2021 - Bruno Colombari

Le 7 octobre 2021 à Turin, l’équipe de France retrouvera la Belgique dans le carré final de la Ligue des Nations. Ce sera la seizième demi-finale des Bleus, qui restent sur 7 succès consécutifs depuis 1998. Aucun pays européen n’a fait mieux.

Le tirage au sort du carré final de la Ligue des Nations a donc offert deux demi-finales prometteuses : un Italie-Espagne le 6 octobre à Milan, suivi d’un France-Belgique le 7 à Turin. La finale se jouera le 10 octobre à Milan.

JPEG - 89.7 ko

Pour l’équipe de France, ce sera donc la seizième ou la dix-septième demi-finale depuis 1904 en compétition officielle. Car entre temps, elle en aura peut-être jouée une à l’Euro en juillet prochain, et peut-être d’ailleurs contre la Belgique, pourquoi pas ?

Pour les Bleus, l’avant-dernière marche de la compétition a longtemps été trop haute. Battus en demi-finale des Jeux olympiques 1908 à Londres (Danemark, 1-17) et 1920 à Anvers (Tchécoslovaquie, 1-4), ils s’étaient inclinés en Coupe du monde en 1958 en Suède (Brésil, 2-5) et deux ans plus tard pour la première Coupe d’Europe des Nations (Yougoslavie, 4-5). Puis il avait fallu attendre 22 ans avant d’assister à l’immense dramaturgie de Séville (RFA, 3-3), dont la revanche fut encore perdue en 1986 à Guadalajara (RFA, 0-2). Mais entre-temps, le signe indien avait été brisé à Marseille, à l’Euro 1984 (Portugal, 3-2). Enfin une demi-finale gagnée ! Mais en 1996 contre la République tchèque à Manchester, nouvel échec (0-0, défaite aux tirs au but). Bilan, 8 demi-finales jouées en 88 ans, une victoire, sept défaites.

Sept sur sept pour les Bleus depuis 1998

Dans les graphes suivants, dans un cercle vert les demi-finales gagnées, dans un vert bordé de noir les tournois remportés, dans un rouge les demi-finales perdues, dans un gris les tournois perdus avant les demi-finales. Les années sans cercles sont celles où l’équipe n’a pas participé au tournoi (Jeux olympiques avant 1930, Coupe du monde les années paires à partir de 1930 tous les quatre ans, Championnat d’Europe les années paires à partir de 1960 tous les quatre ans, Coupe des Confédérations en 1922, et les années impaires de 1995 à 2017, Ligue des Nations en 2019 et 2021). L’Euro 2020 et la Ligue des Nations, auxquels participeront les quatre équipes, sont représentés en blanc.

PNG - 46.6 ko

C’est alors que commence la superbe série de sept demi-finales remportées en seulement vingt ans (1998-2018). Menés contre la Croatie au Stade de France, les Bleus renversent la table et l’emportent (2-1). Contre le Portugal en 2000, il faut un but en or de Zidane pour passer (2-1), mais l’affaire est plus rapidement expédiée contre le Brésil en Coupe des Confédérations en 2001 (2-1), comme face à la Turquie en 2003 (3-2). Le Portugal sert de victime expiatoire en 2006 (1-0, encore un pénalty de Zidane), mais c’est en 2016 que les Bleus franchissent un vrai cap en battant enfin l’Allemagne en demie (2-0). La dernière victoire de la série date donc de 2018 contre la Belgique à Saint-Petersbourg (1-0).

Gagner sept demi-finales d’affilée, c’est une performance de choix. J’ai regardé combien de temps il avait fallu aux trois autres demi-finalistes de Ligue des Nations pour jouer leurs sept dernières demi-finales en tournoi, et combien ils en avaient gagnées.

Six sur sept pour l’Espagne entre 1964 et 2013

PNG - 66.1 ko

L’Espagne n’es pas très loin. Après avoir passé une tête en 1950 dans un autre carré final, celui de la Coupe du monde 1950, la Roja bat la Hongrie en 1964 (2-1) avant de remporter son premier championnat d’Europe. Vingt ans plus tard en France, elle triomphe du Danemark (1-1, tirs au but) mais s’incline en finale contre le pays hôte. Il lui faudra attendre un quart de siècle pour jouer une nouvelle demi-finale, mais elle va enchaîner cinq d’affilée en seulement cinq ans : victorieuse de la Russie en 2008 (3-0), de l’Allemagne en 2010 (1-0) et du Portugal en 2012 (0-0, tirs au but), autant de tournois qu’elle remportera, elle trébuche lors de la Coupe des Confédérations 2009 contre les Etats-Unis (0-2) et s’impose en 2013 face à l’Italie, tiens (0-0, tirs au but).

Cinq sur sept pour l’Italie entre 1982 et 2013

PNG - 46.3 ko

L’Italie a quant à elle gagné cinq de ses sept dernières demi-finales disputées, mais sur une période plus courte, entre 1982 et 2013. Lors du Mondial espagnol, elle défait la Pologne (2-0), s’incline à domicile en 1990 contre l’Argentine de Maradona, à Naples (1-1, tirs au but), bat la Bulgarie à New York en 1994 (2-1), surprend les Pays-Bas à Amsterdam en 2000 (0-0, tirs au but), en fait de même contre l’Allemagne à Dortmund six ans plus tard (2-0), récidive contre la même Allemagne en 2012 (2-1) et perd aux tirs au but contre l’Espagne à la Coupe des Confédérations 2013 (0-0, tirs au but).

Deux sur cinq pour la Belgique depuis 1920

PNG - 55.2 ko

Pour la Belgique, c’est plus compliqué. Nos voisins n’ont disputé que cinq demi-finales depuis 1904. La première, en 1920, est remportée contre les Pays-Bas aux JO d’Anvers (Pays-Bas, 2-0), ouvrant la porte au seul titre international belge, la médaille d’or acquise contre la Tchécoslovaquie quelques jours plus tard. En 1972, elle tombe à Bruxelles contre la RFA (1-2) mais obtient son billet pour la finale de l’Euro 1980 aux dépens de l’Italie lors du troisième match du premier tour (il n’y a pas de demi-finale). En 1986, les Diables Rouges croisent la route des Argentins de Maradona au stade Aztèque (0-2). La cinquième date donc de juillet 2018 à Saint-Petersbourg, où les coéquipiers d’Eden Hazard tombent sur des Bleus imprenables (0-1).

Français et Belges se sont croisés en tournoi à trois autres reprises (sur 74 confrontations depuis 1904) pour autant de victoires des Bleus : en juin 1938 en huitième de finale de Coupe du monde (3-1), en juin 1984 au premier tour de l’Euro (5-0, triplé de Platini) et en juin 1986 pour la troisième place de la Coupe du monde mexicaine (4-2). La demi-finale de Turin sera donc la cinquième confrontation en tournoi, ou la sixième, s’ils venaient à se croiser l’été prochain à l’Euro.

S’ils passent cet obstacle, les Bleus retrouveraient en finale soit l’Espagne (rencontrée à ce stade de la compétition en 1984), soit l’Italie (croisée deux fois, en 2000 et 2006). Bizarrement, l’équipe de France n’a jamais joué de demi-finale contre ses voisins méditerranéens, alors qu’elle les a rencontrés plusieurs fois en quart de finale (Italie 1938 et 1998, Espagne 2012) ou en huitièmes (Espagne 2006, Italie 1986). Ce ne sera encore pas pour cette fois, sauf bien sûr si, à l’Euro...

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité