Jour de match 867 : Bosnie-France

Publié le 31 mars 2021 - Bruno Colombari

Le bilan à l’extérieur à l’équilibre, le troisième match du 31 mars, Lloris seul rescapé des 42 joueurs ayant affronté la Bosnie contre laquelle les Bleus sont toujours invaincus, les stats à surveiller et le code barres.

GIF - 3.7 ko

C’est le code-barres de Bosnie-France.

867e match depuis 1904 (431 victoires, 180 nuls, 255 défaites ; 1541 buts marqués, 1200 encaissés)

323e match à l’extérieur (126 victoires, 70 nuls et 126 défaites ; 485 buts marqués, 544 encaissés)

359e en compétition (206 victoires, 75 nuls, 77 défaites ; 690 buts marqués, 355 encaissés)

5e match contre la Bosnie (2 victoires, 2 nuls ; 6 buts marqués, 3 encaissés)

4e match à Sarajevo (2 victoires, 1 nul ; 4 buts marqués, 1 encaissé)

Enfin un bilan positif à l’extérieur ?

Il a fallu du temps, mais les Bleus y sont enfin arrivés : en gagnant à Noursoultan contre le Kazakhstan le 28 mars, ils ont mis à l’équilibre le bilan des matchs à l’extérieur : 126 victoires, 126 défaites et 70 nuls. Certes, la différence de buts est largement déficitaire (485-544), mais c’est anecdotique. Il faut remonter au 8 mars 1908 pour voir l’équipe de France présenter un bilan positif à l’extérieur : après 4 matchs joués à l’étranger, ils en avaient gagné deux (en Belgique et en Suisse), pour un nul (en Belgique) et une défaite (toujours en Belgique). Ça n’allait pas durer longtemps : dès le 23 mars, et une terrible défaite 0-12 en Angleterre, les défaites étaient aussi nombreuses que les victoires. Et le 10 mai, un nouveau revers aux Pays-Bas passait le bilan à l’extérieur dans le rouge. Et comme les 31 matchs suivants hors des frontières allaient engendrer 4 victoires, 2 nuls et... 25 défaites, il n’est pas étonnant que ce bilan soit resté négatif jusqu’à cette année.

En gagnant à Sarajevo contre la Bosnie, les Bleus feraient coup double : ils compteraient donc plus de victoires à l’extérieur que de défaites et ils enchaîneraient sur une série de huit victoires consécutives à l’extérieur en compétition depuis juin 2019. Et égaleraient le record établi entre 2001 et 2004 par les équipes de Roger Lemerre, Jacques Santini et Raymond Domenech. Mais ils battraient celui de victoires consécutives à l’extérieur (compétition et amicaux confondus) qui remonte à 1990-91 et avait été égalé en 2002-04.

Jouer un 31 mars

C’est un jour pour le moins peu fréquent pour les Bleus puisqu’il n’y a que deux précédents : une victoire face à l’Arménie en 1999 en qualifications pour l’Euro 2000 (qui suivait un nul à domicile face à l’Ukraine de Chevtchenko) avec le premier but en sélection de Sylvain Wiltord, et un triste 0-0 à Rotterdam contre les Pays-Bas qui mettait un terme à la plus longue série de victoires consécutives de l’histoire des Bleus (14).

Arménie (1999) à Saint-Denis - 2-0 - qEuro
Pays-Bas (2004) à Rotterdam - 0-0 - Amical

Les stats à surveiller

 Depuis mars 2017 et les débuts internationaux de Mbappé, l’équipe de France a disputé 50 matchs. Sur ce total, elle a été stérile 8 fois (quatre 0-0 et quatre défaites sans marquer). A 35 reprises, au moins l’un des buts français a été inscrit par Giroud, Griezmann ou Mbappé (voire les trois). Autant dire que la configuration du Kazakhstan (but de Dembélé) ou du Portugal (Kanté) est assez rare : ce n’est arrivé que 7 fois en 4 ans, dont 3 seulement après la Coupe du monde.

 Comme Giroud n’a pas joué à Noursoultan et que Griezmann n’a pas marqué, Henry et Trezeguet partagent toujours le record du duo d’attaquants en activité le plus efficace (78 buts). Ce record pourrait tomber à Sarajevo si Giroud inscrit son 45e but ou si Griezmann marque pour la 35e fois.

 En 4 oppositions contre la Bosnie, l’équipe de France est invaincue. Si elle ne bat pas les Bleus à Sarajevo, la Bosnie égalera Andorre, le Paraguay, l’Arménie et le Maroc (5 matchs sans victoire) et se rapprochera des Féroé (6). Chypre et la Croatie en sont à 8, l’Irlande du Nord à 9 et l’Islande à 15.

 Hugo Lloris va déloger Thierry Henry de la deuxième place au classement des sélections s’il joue à Sarajevo. Le gardien de Tottenham fêtera sa 123e cape, mais son temps de jeu est largement supérieur à celui du meilleur buteur en équipe de France : 10.959 minutes contre 9.095, avant le match en Bosnie qui pourrait porter son total à 11.049.

Joueurs et buteurs contre la Bosnie

42 joueurs ont disputé au moins un des quatre matchs contre la Bosnie. C’est beaucoup, mais il y a sept ans d’écart entre le premier et le dernier, et une grosse rotation de joueurs dans cette période. Aucun n’a participé à tous, mais Eric Abidal et Floren Malouda en ont joué trois, alors que Henry, Gallas, Givet, Mavuba, Evra, Rami, M’Vila, Alou Diarra et Lloris en ont joué deux. Le capitaine des Bleus est d’ailleurs le seul joueur du groupe actuel à avoir déjà croisé la Bosnie, en 2010 et 2011 en qualifications pour l’Euro.

Côté buteurs, c’est encore plus rapide : ils ne sont que six à avoir marqué, une fois chacun : Peguy Luyindula en 2004, William Gallas et Julien Faubert en 2006, Karim Benzema et Florent Malouda en 2010 et Samir Nasri sur pénalty en 2011.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité