Le record des deux meilleurs buteurs en activité est tombé

Publié le 1er avril 2021 - Bruno Colombari

A deux mois et demi du début de l’Euro, les deux meilleurs buteurs en activité cumulent 79 buts : 44 pour Giroud et 35 pour Griezmann. Le record détenu par Henry et Trezeguet (78) depuis 2007 est battu.

Mise à jour d’un article initialement paru en mars 2021.


C’était prévisible, et même annoncé dans une version précédente de cet article : le vieux record de buts cumulés pour un duo d’attaquants, établi à 77 buts par Thierry Henry (44) et David Trezeguet (33) en novembre 2007 est tombé lors de la semaine internationale de mars. Il ne tenait qu’à un fil, puisque Antoine Griezmann et Olivier Giroud en comptaient à eux deux 77 (33+44) avant le match contre l’Ukraine. Il était quasi certain que sur trois matchs, ils arriveraient bien à marquer au moins deux fois.

Ça a quand même été moins évident qu’imaginé. Les Bleus ont été défaillants en attaque, n’inscrivant que quatre buts en trois matchs (contre 19 lors des 8 derniers), et encore, l’un d’eux est un CSC du Kazakhstan. Il a donc fallu que Griezmann fasse le job et marque deux fois, d’une frappe enroulée du gauche de l’extérieur de la surface contre l’Ukraine, et d’une tête aux six mètres face à la Bosnie.

Et voilà le duo à 79 réalisations ensemble. S’il est difficile de situer la fin de carrière internationale de l’avant-centre intermittent de Chelsea, il est certain, sauf blessure, qu’il sera à l’Euro cet été. Et que le compteur des deux s’enrichira de quelques unités. Et si Giroud est encore là jusqu’à la fin de l’année, le cumul peut monter de façon conséquente.

Embed from Getty Images


Pour retracer l’évolution du record du cumul de buts pour les deux meilleurs scoreurs en activité à travers l’histoire des Bleus depuis un siècle, j’ai pris comme point de référence le dernier match où l’un des deux joueurs a marqué, alors que l’autre est encore en activité internationale (même s’ils ne sont pas alignés ensemble). Par exemple, pour le duo Platini-Rocheteau, le record est établi lors du match Brésil-France de 1986 au cours duquel Platini a marqué son dernier but et Rocheteau a obtenu sa dernière sélection.

Chercher des duos de vrais buteurs avant la première guerre mondiale n’a guère de sens : seul Eugène Maës émerge sur cette période (avec 15 buts en 11 sélections entre 1911 et 1913). Je démarre donc cette étude dès lors que deux joueurs franchissent la barre des dix buts marqués.

C’est le cas de Paul Nicolas (13) et Jules Devaquez (10) en juin 1927 contre la Hongrie. C’est lors de la dernière raclée historique de l’équipe de France (1-13), mais Jules Devaquez, qui venait de marquer contre son camp, a inscrit juste après le seul but français du match, son dixième en 31e sélection. Ils portent le record à 32 en mai 1929 contre la Belgique (1-4), où Devaquez marque son douzième et dernier but à l’occasion de sa dernière sélection. Il devient d’ailleurs le recordman de l’équipe de France avec 41 capes.

Nicolas et Devaquez gardent le record pendant 71 matchs (en partant du moment où ils l’ont établi, donc en 1927) et 11 années. Il est battu en juin 1938 contre la Belgique en huitièmes de finale de la Coupe du monde par le duo formé par Jean Nicolas (21 buts) et Emile Veinante (12), 33 buts à eux deux. Ils inscrivent d’ailleurs les trois buts français (3-1) qui permettent aux Tricolores d’atteindre pour la première fois les quarts de finale de l’épreuve. Mais ils n’amélioreront jamais ce record puisque Jean Nicolas quitte la sélection en décembre 1938 et Emile Veinante en janvier 1940.

JPEG - 65.6 ko

Il tiendra tout de même 20 ans et 99 matchs. Il ne sera battu que par le duo Just Fontaine (19 buts) et Raymond Kopa (17) en octobre 1958 contre la Grèce, trois mois après la Coupe du monde en Suède. Ils portent le record à 41 en novembre 1959 contre le Portugal (Fontaine 24, Kopa 17). Mais avec des artilleurs pareils, il ne tient pas longtemps : à peine un an et 8 matchs avant de tomber à nouveau sous les coups de Just Fontaine et de Jean Vincent : triplé du premier qui porte son total à 27 buts, doublé du second qui monte à 19 contre l’Autriche en décembre 1959 (5-2). Soit 46 buts à eux deux. Ils n’auront malheureusement pas beaucoup de temps de le pousser : Jean Vincent marque son dernier but en bleu en juillet 1960 contre la Yougoslavie (4-5) et Just Fontaine quitte la sélection en décembre de la même année. Leur nouveau total s’établi à 52 buts (Fontaine 30, Vincent 22).

Le record va tenir cette fois 26 ans et 192 matchs (en partant de décembre 1959), puisqu’il faudra attendre octobre 1985 pour voir Michel Platini et Dominique Rocheteau avaient eux-même établi un nouveau record en octobre 1985 contre le Luxembourg (5-0, triplé de Rocheteau) avec 53 buts à eux deux (39+14), record qui allait donc durer 19 ans et 208 matchs. Ils l’améliorent le 21 juin 1986 à Guadalajara par Michel Platini (41) et Dominique Rocheteau (15). En partant d’octobre 1985, le duo détient donc le record pendant 19 ans et 208 matchs.

JPEG - 51.5 ko

A Chypre en octobre 2004, les champions du monde et d’Europe Thierry Henry et David Trezeguet établissent une nouvelle marque en portant leur cumul à 57 buts grâce à un but de Henry (son 28e) alors que Trezeguet (29) n’était pas aligné. Ces deux-là vont faire beaucoup mieux, puisqu’en novembre 2007, Thierry Henry marque son 44e but face à l’Ukraine. Quatre mois plus tard, David Trezeguet quitte les Bleus au terme d’un match contre l’Angleterre à Saint-Denis, mais il a déjà atteint son total définitif de 34 buts. Soit 78 buts cumulés pour les deux meilleurs buteurs en activité, record qui tiendra plus de treize ans.

Embed from Getty Images

_

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité