Jour de match 880 : Finlande-France

Publié le 16 novembre 2021 - Bruno Colombari

Egaler la meilleure série d’invincibilité en compétition, faire d’Helsinki la ville étrangère la plus accueillante, aligner une attaque à cent buts cumulés, départager le meilleur buteur de l’année : les Bleus sont déjà qualifiés, mais on encore des objectifs.

GIF - 3.9 ko

C’est le code barres de Finlande-France.

880e match depuis 1904 : 439 victoires, 185 nuls, 255 défaites ; 1572 buts marqués, 1211 encaissés

328e match à l’extérieur : 129 victoires, 72 nuls et 126 défaites ; 491 buts marqués, 547 encaissés

370e match en compétition : 212 victoires, 80 nuls, 77 défaites ; 715 buts marqués, 366 encaissés

11e match contre la Finlande : 9 victoires, 1 défaite ; 20 buts marqués, 5 encaissés

4e match à Helsinki : 3 victoires ; 4 buts marqués, 1 encaissé

Objectif : égaler la plus longue série d’invincibilité en compétition

L’équipe de France n’a plus perdu en compétition depuis le 8 juin 2019 et une défaite indiscutable à Konya contre la Turquie (0-2). 18 victoires et 8 nuls plus tard (dont un terminé aux tirs au but contre la Suisse en huitième de finale de l’Euro, en juin 2021), elle atteindra les 27 matchs sans défaite mardi soir si elle ne s’incline pas à Helsinki, ce qui semble quand même le plus probable. Même si, depuis juin 2019, la seule défaite enregistrée, en amical donc, était justement contre la Finlande, à Saint-Denis le 11 novembre 2020.

La série record de ce genre a été établie entre septembre 1994 et mars 1999 : pendant ces quatre ans et demi, les Bleus ont aligné 27 matchs de compétition sans défaite, même s’ils se sont inclinés aux tirs au but contre la République tchèque en juin 1996, en demi-finale de l’Euro anglais. Elle comptait 16 victoires et 11 nuls. Elle est partagée par Aimé Jacquet (sélectionneur lors des 22 premières rencontres) et Roger Lemerre (les 5 suivantes) et elle est délimitée en amont par le France-Bulgarie de novembre 1993 (1-2) et en aval par le France-Russie de juin 1999 (2-3), deux défaites à domicile donc.

Avec 18 victoires en 26 matchs, la série en cours fera donc mieux que la précédente, même en cas de nul en Finlande. La différence entre les deux, c’est la durée (deux ans et cinq mois pour la plus récente) et les performances en phase finale : huit victoires en douze matchs en 1996 et 1998, trois victoires en six matchs en 2021 (en intégrant le carré final de la Ligue des Nations). Mais pour savoir si les Bleus de Deschamps feront mieux que ceux de Jacquet/Lemerre, il faudra attendre juin 2022 et la phase de poules de la prochaine Ligue des Nations.

Jouer un 16 novembre

C’est une date que l’équipe de France a assez peu fréquentée (7 fois), et qui ne lui a pas vraiment réussi, avec quatre nuls et une défaite. Mais elle a gagné les deux matchs les plus importants, contre la Bulgarie en 1977 (3-1) et face à la Yougoslavie en 1985 (2-0), avec à chaque fois une qualification en Coupe du monde arrachée le dernier soir à un adversaire direct. En 1974, le 2-2 contre la RDA qui suivait une défaite à Bruxelles contre la Belgique (1-2) signait déjà une éliminations quasi-certaine au championnat d’Europe 1976, alors que le 0-0 en Pologne vingt ans plus tard ne compromettait rien, mais manquait singulièrement d’ambition. La dernière sortie un 16 novembre, à Rotterdam en 2018, se terminait par une défaite qui aurait pu être beaucoup plus large sans un Lloris impérial (0-2). C’était le premier échec des champions du monde, et il les sortait illico de la Ligue des Nations.

Rep. d’Irlande (1952) à Dublin - 1-1 - Amical
RDA (1974) à Paris - 2-2 - qEuro
Bulgarie (1977) à Paris - 3-1 - qCM
Yougoslavie (1985) à Paris - 2-0 - qCM
Pologne (1994) à Zabrze - 0-0 - qEuro
Maroc (2007) à Saint-Denis - 2-2 - Amical
Pays-Bas (2018) à Rotterdam - 0-2 - qLN
Finlande (2021) à Helsinki - qCM

Les stats à surveiller

 S’il joue en Finlande, Lucas Hernandez pourrait tenter d’aligner un trentième match consécutif sans défaite. Le seul qu’il ait perdu en sélection est son tout premier, face à la Colombie en mars 2018 (2-3). Comme c’était en amical, il est toujours invaincu en compétition : avec 23 matchs sans défaite, il a fait mieux que Jocelyn Angloma, le précédent détenteur du record (21).

 S’ils sont alignés en même temps, Griezmann, Benzema et Mbappé cumuleront au coup d’envoi 100 buts à eux trois (42+35+23). Ce serait la première fois qu’un total aussi élevé serait atteint en équipe de France pour les trois meilleurs buteurs de l’équipe. Et encore, Olivier Giroud et ses 46 buts ne sont pas là !

 Helsinki est une bonne destination pour les Bleus, qui y ont gagné lors de leurs trois déplacements (2-1 en 1960, 1-0 en 1998 et en 2012). C’est la ville étrangère la plus accueillante avec Tirana, en Albanie et Torshavn aux Iles Féroé (trois victoires sur trois également). Reykjavik est toujours la destination où les Bleus sont invaincus en ayant joué le plus grand nombre de matchs (6 pour 3 victoires et 3 nuls). S’ils l’emportent contre la Finlande, Helsinki deviendra la quatrième ville étrangère avec le plus de victoires de l’équipe de France (4) derrière Lisbonne (5 sur 8), Genève (7 sur 10), Bruxelles (8 sur 32) et Luxembourg (9 sur 11).

 On connaîtra ce soir le meilleur buteur de l’année 2021 pour l’équipe de France. La lutte sera serrée entre Antoine Griezmann (9), Karim Benzema (8) et Kylian Mbappé (7), d’autant que ces trois-là ont marqué ensemble samedi pour la première fois depuis le retour du Madrilène en juin dernier. Les trois joueurs ont inscrit 24 des 32 buts français en 2021, ne laissant que des miettes à Giroud et Dembélé (2), Pogba, Martial, Théo Hernandez et Rabiot (1).
En cas d’égalité, le premier sera celui qui aura joué le moins de matchs. Ce titre symbolique serait une première pour Griezmann, battu par Giroud en 2016 à la moyenne par match (8 buts chacun), alors que Mbappé l’a déjà été en 2018 (9 buts) et Benzema deux fois, en 2014 (7) et en 2010 (3).

Joueurs et buteurs contre la Finlande

95 Bleus ont joué au moins une fois contre la sélection finlandaise. Dans le groupe actuel, Benzema et Lloris comptent trois oppositions, Griezmann, Zouma, Ben Yedder, Dubois et Lenglet 2. Parmi les 15 buteurs français, Griezmann (2) et Benzema (1) peuvent améliorer leur total, et Kylian Mbappé ouvrir son compteur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee