Jour de match 884 : Croatie-France

Publié le 6 juin 2022 - Bruno Colombari

Savoir rebondir après une défaite, pourquoi le lundi tout est permis, jouer un 6 juin, le premier brassard pour Kimpembe, améliorer la seule série encore vivante, la génération 1999 double ses effectifs et comment avoir la banane à Split.

GIF - 3.8 ko

C’est le code barres de Croatie-France

884e match depuis 1904 : 442 victoires, 185 nuls, 256 défaites ; 1582 buts marqués, 1214 encaissés

329e match à l’extérieur : 130 victoires, 72 nuls et 126 défaites ; 493 buts marqués, 547 encaissés

372e match de compétition : 213 victoires, 80 nuls, 78défaites ; 718 buts marqués, 368 encaissés

5e match en Croatie (à Zagreb, aucun à Split) : 2 victoires, 1nul, 1 défaite ; 5 buts marqués, 4 encaissés

9e match contre la Croatie : 6 victoires, 2 nuls ; 19 buts marqués, 8 encaissés

Rebondir après une défaite

Les Bleus ont perdu pour la 19e fois depuis qu’ils sont entraînés par Didier Deschamps (dont 11 fois en amical). Comment ont-ils réagi lors du match d’après, quand ce dernier a eu lieu dans la semaine suivante ?

Dix matchs sont dans ce cas, sans compter le Danemark en 2022. Les huit autres ont été suivis d’une période d’inactivité de un à quatre mois, et ne sont donc pas pertinents en terme de réaction rapide après une défaite (comme par exemple le Portugal en juillet 2016 ou l’Allemagne en juillet 2014).

Les voici, suivis du résultat du match suivant (en gras les matchs en compétition) :

novembre 2020 : Finlande 0-2 -> Portugal 1-0
juin 2019 : Turquie 0-2 -> Andorre 4-0
novembre 2018 : Pays-Bas 0-2 -> Uruguay 1-0
mars 2018 : Colombie 2-3 -> Russie 3-1
juin 2017 : Suède 1-2 -> Angleterre 3-2
juin 2015 : Belgique 3-4 -> Albanie 0-1
mars 2015 : Brésil 1-3 -> Danemark 2-0
novembre 2013 : Ukraine 0-2 -> Ukraine 3-0
juin 2013 : Uruguay 0-1 -> Brésil 0-3
octobre 2012 : Japon 0-1 -> Espagne 1-1

Soit un bilan très rassurant de 7 victoires, 1 nul et 2 défaites. Ces dernières concernent des matchs amicaux (Brésil 2013 et Albanie 2015). Et quand la défaite initiale concernait un match de compétition, elle a toujours été suivi d’une victoire. A deux reprises (juin 2019 et novembre 2013) il s’agissait d’un enchaînement de deux matchs de compétition, comme dans le cas du Danemark et de la Croatie en juin 2022.

Jouer un 6 juin

Il a fallu attendre l’après-guerre pour voir le premier match des Bleus un 6 juin (face à la Belgique à Bruxelles), et encore trente ans de plus pour que ce soit une rencontre de Coupe du monde (contre l’Argentine à Buenos Aires), avec une défaite à la clé à chaque fois. Il n’y a d’ailleurs qu’un seul autre cas de rencontre mondiale à cette date pour les Bleus, face à l’Uruguay à Busan en 2002 (0-0). Ces derniers restent sur trois victoires un 6 juin, dont deux contre l’Ukraine en amical.

Belgique (1948) à Bruxelles - 2-4 - Amical
Argentine (1978) à Buenos Aires - 1-2 - CM -
Maroc (2000) à Casablanca - 5-1 - Amical
Uruguay (2002) à Busan - 0-0 - CM
Ukraine (2004) à Saint-Denis - 1-0 - Amical
Géorgie (2007) à Auxerre - 2-0 - qEuro
Ukraine (2011) à Donetsk - 4-1 - Amical

Les stats à surveiller

 La défaite contre le Danemark a mis fin à trois séries statistiques importantes : victoires consécutives (7), invincibilité générale (20) et invincibilité en compétition (27). Si les deux premières étaient encore loin des records (14 et 30), la troisième était tout près de battre l’actuel, qui date de 1999. Raté. Les compteurs sont donc remis à zéro, sauf celui sur le nombre de matchs consécutifs avec au moins un but marqué. Celui-là continue de tourner (21).

 La génération 1999 arrive en force chez les Bleus. Après Moussa Diaby et Mattéo Guendouzi l’an dernier, Boubacar Kamara et Ibrahima Konaté pourraient être les 925e et 926e bleus. Le défenseur de Liverpool attendra un peu, mais celui de Marseille sera sur la feuille de match à Split.

 Presnel Kimpembe sera capitaine contre la Croatie, une première pour le Parisien de 27 ans. Il sera donc le 124e après Paul Pogba (mars 2022), Olivier Giroud (octobre 2020), Raphaël Varane (octobre 2014) et Blaise Matuidi (juin 2013). Hugo Lloris est capitaine des Bleus depuis novembre 2010.

 Split sera la 145ème destination de l’équipe de France à l’étranger. Les deux précédentes rencontres face à la Croatie chez elle avaient eu lieu dans la capitale, Zagreb, en 2000 (2-0) et 2020 (2-1). Là-même où les Bleus avaient affronté la Yougoslavie deux fois également, en 1953 (1-3) et en 1983 (0-0) pour la 65e et dernière sélection du grand Marius Trésor.

 C’est la 23e fois que l’équipe de France va jouer un lundi. Si les débuts ont été catastrophiques, avec quatre défaites consécutives entre 1908 et 1923 sur le score cumulé de 1-34, la suite est bien meilleure avec 18 matchs sans défaite depuis 1947, parmi lesquels 5 nuls. C’est le cas des deux derniers, en octobre 2019 contre la Turquie (1-1) et en juin 2021 face à la Suisse (3-3).

Joueurs et buteurs contre la Croatie

68 Bleus ont croisé leurs homologues croates depuis 1998. Lloris, Thuram, Zidane et Desailly l’ont fait 4 fois. Lucas Hernandez, Nzonzi, Griezmann, Giroud, Deschamps, Lebœuf, Pirès, Barthez, Trezeguet, Vieira et Henry 3 fois. Dans le groupe actuel, Varane, Pogba, Kanté et Mbappé ont joué 2 fois, tandis que Benzema, Digne, Coman, Rabiot, Pavard et Ben Yedder l’ont fait une seule fois.

Ils sont dix à avoir marqué face à la Croatie. Griezmann l’a fait trois fois, Mbappé, Trezeguet, Pirès et Thuram deux fois. Giroud, Pogba, Upamecano, Vairelles et Maurice ont marqué un but.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.