Jour de match 896 : France-Pays Bas

Publié le 24 mars 2023 - Bruno Colombari

Un adversaire inédit en qualifications pour l’Euro, le 24 mars plutôt favorable au Bleus, jouer en blanc à domicile, Giroud marque souvent en premier, les 7 défaites à domicile dans cette compétition et autres stats à surveiller.

3 minutes de lecture
GIF - 3.5 kio

C’est le code barres de France-Pays Bas.

896e match depuis 1904 : 448 victoires, 188 nuls, 259 défaites ; 1602 buts marqués, 1227 encaissés

384e match de compétition : 219 victoires, 83 nuls, 81 défaites ; 738 buts marqués, 381 encaissés

460e match à domicile : 267 victoires, 89 nuls et 103 défaites ; 924 buts marqués, 526 encaissés

113e match de qualification à l’Euro : 67 victoires, 27 nuls, 18 défaites ; 231 buts marqués, 91 encaissés

29e match contre les Pays-Bas : 13 victoires, 4 nuls, 11 défaites ; 47 buts marqués, 56 encaissés

Un adversaire inédit en qualifications à l’Euro

L’équipe de France a rencontré 37 adversaires différents en qualification pour le Championnat d’Europe des Nations depuis 1958. L’Islande est le plus fréquent, avec 10 matchs en 5 confrontations aller-retour, pour 7 victoires et 3 nuls entre 1975 et 2019. Viennent ensuite le Luxembourg (1966-2011) et l’Albanie (1990-2019), 6 fois (que des victoires). Les Pays-Bas n’ont jamais été rencontrés dans ce type de compétition, de même que la République d’Irlande et Gibraltar, les autres adversaires du groupe de la France. Seule la Grèce a été déjà croisée, c’était même le premier adversaire dans cette compétition, à l’automne 1958 (7-1). L’Allemagne, le Danemark, le Portugal ou la République tchèque n’ont jamais été rencontrés non plus.

Jouer un 24 mars

Ce sera le neuvième match des Bleus à cette date. Les huit premiers se sont plutôt bien passés, puisqu’on ne compte qu’une défaite (amicale) à Paris en 1965 contre l’Autriche, pour six victoires (toutes amicales sauf une, contre la Lituanie en 2007) et un nul, il y a deux ans contre l’Ukraine à Saint-Denis. A noter trois gros scores face à la Bulgarie en 1938 (6-1, avec deux doublés de Jean Nicolas et Alfred Aston), contre l’Irlande du Nord en 1982 (4-0) et devant le Japon en 2001 (5-0, avec un doublé de Trezeguet).

Portugal (1929) à Colombes - 2-0 - Amical
Bulgarie (1938) à Paris - 6-1 - Amical
Portugal (1957) à Lisbonne - 1-0 - Amical
Autriche (1965) à Paris - 1-2 - Amical
Irlande du Nord (1982) à Paris - 4-0 - Amical
Japon (2001) à Saint-Denis - 5-0 - Amical
Lituanie (2007) à Kaunas - 1-0 - qEuro
Ukraine (2021) à Saint-Denis - 1-1 - qCM
Pays-Bas (2023) à Saint-Denis - qEuro

Les stats à surveiller

 En qualifications pour l’Euro, les Bleus ont joué 56 fois à domicile et comptent 38 victoires pour seulement 7 défaites. Les trois dernières sont contre la Biélorussie en septembre 2010 (0-1), l’Ecosse en septembre 2007 (0-1) et la Russie en juin 1999 (2-3). Aucune de ces défaites n’a entraîné d’élimination, contrairement à celles contre la RDA (1987, 0-1), l’URSS (1986, 0-2) et la Hongrie (1971, 0-2 et 1964, 1-3).

 L’équipe de France jouera avec son maillot blanc (short bleu roi, chaussettes blanches), une tenue qu’elle n’a utilisée qu’une fois dans sa version 2022, à Copenhague face au Danemark en septembre dernier (0-2). Ce sera la 43e fois qu’elle évoluera en blanc à domicile (151 fois à l’extérieur). Ce n’est pas toujours une bonne idée, puisqu’elle n’a gagné que 21 fois sur 42 (la dernière, contre l’Afrique du Sud il y a un an) pour 9 nuls et 4 défaites, la dernière datant de juin 2022 contre la Croatie.

 Le mois de mars est plutôt favorable aux Bleus en compétition, en tout cas, puisqu’en 23 matchs joués ils en ont gagné 14 pour 4 défaites : contre l’Espagne à Saint-Denis en 2013 (0-2), face à l’Ecosse à Glasgow en 1989 (0-2), contre les Pays-Bas à Rotterdam en 1981 (0-1) et devant la République d’Irlande (tiens !) en 1977 à Dublin (0-1).

 Olivier Giroud aime bien le mois de mars, puisqu’en 17 matchs joués avec les Bleus, il a marqué 10 buts : Géorgie 2013, Danemark 2015, Pays-Bas 2016, Luxembourg 2017 (doublé), Colombie 2018, Moldavie et Islande 2019, Côte d’Ivoire et Afrique du Sud 2022.

 Qui sera le premier buteur français de l’année ? Olivier Giroud l’a déjà été quatre fois, contre l’Allemagne en 2012, face au Luxembourg en 2017, contre la Colombie en 2018 et devant la Côte d’Ivoire en 2022. Antoine Griezmann en marqué trois en 2016 aux Pays-Bas, en 2019 contre la Moldavie et en 2021 face à l’Ukraine. A noter que depuis 2012, les Bleus marquent toujours lors de la première mi-temps du premier match de l’année, et huit fois sur onze dans la première demi-heure.

Joueurs et buteurs contre les Pays-Bas

Ils sont 232 à avoir affronté les Néerlandais dans leur carrière internationale. Antoine Griezmann est le seul à l’avoir fait six fois entre 2014 et 2018, devant Marcel Desailly, Raphaël Varane, Paul Pogba, Blaise Matuidi, Lilian Thuram, N’Golo Kanté et Olivier Giroud (5).

Côté buteurs, il faut remonter bien loin pour trouver les deux meilleurs français, avec Jean Baratte (5 buts en 3 matchs entre 1947 et 1950) et Jean Nicolas (4 buts en deux matchs en 1934 et 1937, dont un triplé lors du premier). Dans le groupe actuel, Kylian Mbappé, Antoine Griezmann et Olivier Giroud, auteurs tous trois de deux buts, auront l’occasion d’améliorer leur total.

Pour les Pays-Bas, les joueurs les plus fréquents contre la France sont Daley Blind et Quincy Promes (6 fois), Wesley Sneijder, Jasper Cillessen, Memphis Depay et Georginio Wijnaldum (5).

Les meilleurs buteurs sont Beb Backhuys (5 buts entre 1934 et 1936), Jan van Gendt (1921), Wim Lagendaal (1931), Theo Timmermans (1949) et Jaap Smit (entre 1934 et 1937), tous à 3 buts.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.