Kylian Mbappé, ses temps de passage avant 19 ans

Publié le 18 novembre 2017 - Bruno Colombari

Avec dix sélections, un but et trois passes décisives avant son dix-neuvième anniversaire, Mbappé explose tous les records de précocité en Bleu. Et par rapport à Pelé, Maradona ou Messi, il n’est pas mal non plus...

Il ne lui aura manqué qu’une sélection, face au Paraguay en juin, pour réussir le grand chelem en 2017. Avec dix matchs joués sur onze, Kylian Mbappé aura traversé l’année qui a suivi ses 18 ans à fond la caisse, passant du statut de petit nouveau juvénile à celui de titulaire dans une ligne d’attaque pourtant abondamment dotée.

JPEG - 91.2 ko

Avec un peu d’avance sur le calendrier, puisqu’il fêtera ses 19 ans le 20 décembre (mais il n’y aura plus de match international d’ici-là), on peut évaluer à quel point il est en avance, en comparant ses temps de passage avec ceux des précédents internationaux français déjà sélectionnés au même âge que lui, puis avec ceux des grands joueurs de l’histoire qui ont commencé très tôt leur carrière internationale et avec les meilleurs attaquants français de l’histoire.

Aucune concurrence à son âge en équipe de France

Chez les Bleus, aucun suspens : Mbappé est loin, très loin devant tout le monde. Sur les 18 qui ont débuté avant 19 ans, ils ne sont que 8 à avoir été appelés plusieurs fois dans cet intervalle. Si Gabriel Hanot en a compté quatre en 1908, et cinq pour Ernest Gravier (1911), René Gérard (1933) et Georges Lech (1964), l’attaquant du PSG en est déjà à dix. Ce qui le place à une étonnante 285e place. Ce qui laisse pas moins de 613 internationaux derrière lui, moins de huit mois après ses débuts.

PNG - 60.2 ko

Impliqué dans quatre buts déjà

Avec un but (face aux Pays-Bas en août) et trois passes décisives (pour Dembélé contre l’Angleterre, Giroud face au pays de Galles et Lacazette en Allemagne), Mbappé est donc impliqué dans quatre buts pour ses dix premières sélections. C’est autant que Karim Benzema (trois buts, une passe) et mieux que Thierry Henry (trois buts), David Trezeguet (deux buts, une passe) et Jean-Pierre Papin (deux buts), sauf que ceux-ci étaient sensiblement plus âgés (entre 21 mois et 5 ans de plus) à leur dixième cape.

JPEG - 98.6 ko

Le seul à faire (beaucoup) mieux dans les meilleurs buteurs attaquants, c’est Just Fontaine, puisqu’après dix sélections, il avait déjà planté 13 buts et donné 3 passes décisives. Mais c’était face au Brésil en juin 1958, et à 24 ans et 10 mois, il avait déjà presque atteint la moitié de sa carrière internationale qui ne comptera que 21 sélections.

PNG - 34.4 ko

Au même âge, Pelé et Owen ont fait mieux, pas Neymar ni Cristiano Ronaldo

Si on élargit la focale au-delà de l’équipe de France, et qu’on s’en tient aux grands noms du football qui ont commencé très jeunes en sélection, Mbappé est cette fois dépassé. Mais pas dans des proportions considérables, loin de là. Bien entendu, il n’est pas question de faire du natif de Bondy le nouveau Pelé ou le Maradona du 21e siècle. Juste de comparer les stats au même âge.

JPEG - 36.8 ko

En octobre 1959, quand il fête ses 19 ans, Pelé est déjà le Roi. Avec le Brésil, il a gagné la Coupe du monde seize mois plus tôt, et il compte déjà 18 sélections, pour 20 buts marqués. Inaccessible. Plus récemment, Michael Owen comptait 12 sélections et 4 buts avec l’Angleterre en décembre 1998, après avoir brillé en Coupe du monde.

JPEG - 78.7 ko

Trois super-grands ont des temps de passage identiques en sélection à 19 ans : Diego Maradona (en 1979), Ronaldo (en 1995) et Messi (en 2006) comptaient 10 capes et deux buts. Mais l’Argentin n’avait pas été appelé pour la Coupe du monde 1978 qui se jouait chez lui, Ronaldo avait été titré champion du monde 1994 avec le Brésil sans jouer une seule minute et Messi avait atteint les quarts de finale mondiaux en Allemagne avec l’Argentine.

Mbappé est presque à leur hauteur avec 10 sélections et un but, mais il n’a pas encore joué de phase finale, et sa participation à la qualification des Bleus pour la Russie est modeste.

Derrière lui, on trouve le Danois Michael Laudrup, qui comptait 5 sélections et 3 buts en 1983 ; alors que Neymar n’en avait que deux (et un but) en 2011 avec le Brésil et que Cristiano Ronaldo se contentait, début 2004, d’une seule apparition avec le Portugal (sans avoir marqué).

PNG - 46.2 ko
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité