Paolo Rossi et le flipper de Mar del Plata

Publié le 10 décembre 2020 - Richard Coudrais

Coéquipier de Michel Platini à Turin pendant trois saisons (et autant de finales européennes), l’attaquant italien Paolo Rossi est mort à 64 ans, le 9 décembre 2020. Il avait croisé les Bleus un après-midi d’hiver austral, pour sa troisième sélection, et son premier but.

C’est contre l’équipe de France que Paolo Rossi a inscrit son premier but pour la Squadra Azzurra. C’était à Mar Del Plata le 2 juin 1978. France et Italie s’affrontaient pour leur premier match de la Coupe du monde, et Paolo Rossi égalisa en poussant un ballon au terme d’une incroyable partie de flipper devant la cage de Jean-Paul Bertrand-Demanes.


 

Le jeune attaquant de Vicence (21 ans) n’avait en tout et pour connu que deux sélections en équipe d’Italie, mais il fut du voyage en Argentine. Il était épaulé par deux ailiers de choix, Franco Causio et Roberto Bettega, issus de la Juventus de Turin. L’équipe d’Italie fit très forte impression, notamment pour son potentiel offensif.

La Squadra d’Enzo Bearzot remporta ses trois rencontres du premier tour dans le groupe le plus ardu (France, Hongrie, Argentine). Et il fallut une grande équipe des Pays-Bas pour l’empêcher d’accéder à la finale. Paolo Rossi pour sa part avait inscrit deux autres buts durant le tournoi, face à la Hongrie puis l’Autriche.

Embed from Getty Images


Deux ans de pénitence

Sa carrière était lancée mais connu un rude coup d’arrêt en 1980. Alors que la Squadra s’apprêtait à disputer la première phase finale du championnat d’Europe organisée sur son sol, le foot italien fut secoué par le scandale du Totonero, le démantèlement d’une organisation de paris clandestins pour lesquels certaines rencontres de Serie A auraient été arrangées.

Paolo Rossi est sur le banc des accusés et bien qu’il clame son innocence, il écope de trois ans de suspension. Sa peine est ramenée à deux ans et celle-ci à peine purgée, Paolo Rossi est appelé par Enzo Bearzot pour un match de la Squadra face à la Suisse. Si sa suspension avait pris fin plus tôt, peut-être Paolo Rossi aurait-il participé au France-Italie amical du 23 février 1982, remporté 2-0 par les Français.

JPEG - 41.8 ko

Jour de grâce contre le Brésil à Barcelone

Toujours est-il qu’à peine revenu aux choses du foot, Paolo Rossi est sélectionné pour le Mondial espagnol, dont il deviendra une des grandes figures après son triplé face au Brésil (3-2). Une performance d’autant plus remarquable que l’Italien avait été complètement transparent lors des premiers matchs. Il terminera finalement le tournoi comme meilleur buteur et champion du monde. Et en fin d’année viendra s’ajouter un de ces Ballons d’Or que le public ne manquera pas de commenter.

Paolo Rossi et Michel Platini deviennent coéquipiers de club lorsque le Français rejoint la Juventus de Turin durant l’été 1982. Ensemble, ils hisseront le club piémontais au sommet de l’Europe. Finalistes de la Coupe des Champions en 1983, les bianconeris remportent la Coupe des Coupes en 1984 puis la Coupe des Champions en 1985 dans le contexte du Heysel.

Embed from Getty Images


En net déclin, Paolo Rossi quittera la Juve lors de l’été 1985 pour un AC Milan en reconstruction. Il dispute encore quelques rencontres de préparation avec l’équipe d’Italie. Il est sélectionné pour la Coupe du monde mexicaine mais il ne disputera aucun match. C’est depuis le banc de touche qu’il a retrouvé l’équipe de France et Michel Platini en huitième de finale au Stade olympique de Mexico. Les deux hommes choisiront de mettre fin à leur carrière au même moment, à l’issue de la saison 1986-1987.

Documents joints

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee