Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

Publié le 22 août 2012 - Bruno Colombari - 6

Malgré une nouvelle blessure, Yoann Gourcuff est encore, à 26 ans, le principal espoir du football français. Où en étaient Platini et Zidane au même âge ? Petit test comparatif estival.

Que Zinédine Zidane soit l’héritier de Michel Platini, soit, on peut l’admettre, même si le style de jeu et les qualités techniques des deux hommes sont très différents. Que Yoann Gourcuff s’inscrive dans cette lignée prestigieuse, rien n’est moins sûr : les deux dernières saisons du Lyonnais ont considérablement refroidi l’enthousiasme de ceux qui, fin 2008, en faisaient un nouveau Zizou.

Son très bon début de saison l’a pourtant remis à la une des gazettes, mais cette soudaine exposition médiatique ne lui a pas porté chance, puisque sa blessure contre Troyes (entorse du genou) devrait le rendre indisponible au moins jusqu’à début octobre, voire fin novembre. Mais comme depuis deux saisons, personne ne s’est imposé en Bleu au poste de meneur de jeu, Gourcuff reste, potentiellement, celui par lequel l’équipe de France pourra franchir un palier d’ici 2014-2016.

Certes, le Breton a passé l’âge des espoirs (il a eu 26 ans le 11 juillet dernier), mais il n’est qu’au milieu de sa carrière. A ce titre, il est intéressant de regarder où en étaient Michel Platini et Zinédine Zidane au même âge, c’est-à-dire à l’été 1981 pour le premier (né le 21 juin 1955) et à l’été 1998 pour le second (né le 23 juin 1972).

Précocité en club : avantage Zidane

Le Marseillais est premier, mais de très peu : les trois meneurs de jeu ont en effet tous fait leurs débuts en Division 1 avant 18 ans. Mais Zidane arrive en tête car il n’avait que 16 ans, 10 mois et 27 jours avec l’AS Cannes le 20 mai 1989 contre Nantes. Yoann Gourcuff avait pour sa part 17 ans, 6 mois et 26 jours avec Rennes le 7 février 2004 contre Auxerre. Enfin, Michel Platini avait 17 ans, 10 mois et 13 jours avec Nancy face à Nîmes le 2 mai 1973.

Précocité en équipe de France : avantage Platini

Là, il n’y a pas photo, le Lorrain a été nettement plus précoce : quand il débute chez les Bleus contre la Tchécoslovaquie le 27 mars 1976, il a 20 ans, 9 mois et 6 jours. Yoann Gourcuff devance Zinédine Zidane de quinze jours seulement, puisqu’il avait 22 ans, 1 mois et 9 jours le 20 août 2008 contre la Suède, contre 22 ans, 1 mois et 24 jours pour Zizou le 17 août 1994 face à la République tchèque.

Performances en équipe de France : avantage Zidane

L’été 1998 est le moment où Zizou acquiert le statut d’icône nationale. Et pour cause : il vient de remporter la coupe du monde en sortant une finale grandiose de technique et de détermination, une finale rendue exceptionnelle par son doublé de la tête en 17 minutes. Après quatre ans chez les Bleus, il en est déjà à 39 sélections et 11 buts marqués. Il a joué un l’Euro en 1996 (5 matches) et donc la coupe du monde en 1998 (5 matches, 2 buts).

A l’été 1981, Michel Platini compte 29 sélections en équipe de France et a déjà marqué 17 buts. Il a aussi disputé une coupe du monde en juin 1978 (3 matches, un but).

L’été 2012 de Yoann Gourcuff n’affiche évidemment pas des temps de passage aussi élevés, mais ces derniers sont tout à fait corrects : 29 sélections (autant que Platini donc), 4 buts marqués, et une participation à la coupe du monde 2010 (2 matches joués).

Influence sur le jeu en équipe de France : avantage Platini

Là, ce sont moins les chiffres qui parlent que la capacité à orienter le jeu et à faire basculer des rencontres, en plus bien entendu d’un statut de titulaire indiscutable. Si le palmarès de Platini est encore très loin de celui de Zidane à 26 ans (il ne le dépassera d’ailleurs jamais, sauf au classement des buteurs), le capitaine des Bleus (8 brassards depuis 1979) est l’âme, le moteur et le chef d’orchestre de l’équipe, une sorte de sélectionneur-bis sur le terrain. Sur 29 matches joués, il a été titulaire... 27 fois. Zidane a plus un registre de soliste surdoué, certes charismatique mais beaucoup trop réservé pour être influent, d’autant qu’il y a dans l’équipe de fortes personnalités comme Desailly, Thuram, Blanc et Deschamps. Il a été titulaire 33 fois en 39 matches. Enfin, Gourcuff a perdu après la coupe du monde et son transfert à Lyon une place de titulaire que personne ne lui discutait en 2009. Ses 7 sélections en deux ans témoignent de sa mise à l’écart du groupe, confirmée par Laurent Blanc en mai dernier. Il est remplaçant une fois sur trois : très précisément 9 fois sur 29.

Performances en championnat : avantage Zidane

A 26 ans, Zizou vient de terminer sa deuxième saison à la Juventus de Turin. Avec le club italien, il a remporté deux titres de champion (1997 et 1998). Depuis ses débuts en Division 1 en mai 1989, il totalise 200 matches de championnat de France (61 avec Cannes entre 1989 et 1992 et 131 avec Bordeaux entre 1992 et 1996), et 61 en Série A avec la Juve (entre 1996 et 1998) pour 46 buts marqués.

Au même âge, Michel Platini est encore en France, à Saint-Etienne où il a signé en 1979 après six saisons à Nancy où il débute en D1 en mai 1973. Avec ce dernier club, il a remporté la coupe de France en 1978, puis un titre de champion de France avec les Verts en 1981. Il compte 218 matches de championnat (150 avec Nancy entre 1973 et 1979, 68 à Saint-Etienne entre 1979 et 1981) où il a fait preuve d’une efficacité redoutable pour un milieu de terrain, puisqu’il a déjà marqué 117 buts.

Enfin, Yoann Gourcuff compte pour l’instant un titre de champion de France, une coupe de Ligue avec Bordeaux, tous deux acquis en 2009 et une coupe de France avec Lyon en 2012. Il a disputé 172 matches de L1 (statistiques arrêtées à la fin de la saison dernière) avec Rennes (56 entre 2003 et 2006), Bordeaux (72 entre 2008 et 2010) et Lyon (39 depuis 2010). Il faut ajouter les 36 matches de série A joués avec le Milan AC (en 2006-2008). Il a marqué 31 buts, dont 2 en Italie.

Performances en coupe d’Europe : avantage Zidane

Zidane a joué et perdu deux finales de Ligue des Champions en 1997 (contre Dortmund) et 1998 (face au Real Madrid). A ce palmarès déjà conséquent, il faut ajouter une finale de coupe UEFA avec Bordeaux en 1996 (perdue contre le Bayern). Au total, il a disputé pas moins de 50 matches de coupe d’Europe (22 en coupe UEFA avec Cannes et Bordeaux, 28 en Ligue des champions avec la Juve) pour 14 buts marqués. Il a remporté la super coupe d’Italie et la coupe intercontinentale des clubs avec la Juventus en 1996.

Sans être aussi brillant, le palmarès européen de Gourcuff est très correct : 43 matches joués, dont 37 matches de C1 (11 avec Milan, 14 avec Bordeaux et 12 avec Lyon) pour 6 buts marqués, et 6 matches en C3 (5 avec Rennes et 1 avec Bordeaux).

En coupe d’Europe, Platini n’a connu que l’UEFA avec Saint-Etienne, pour 14 matches et 9 buts marqués et deux éliminations cuisantes en quart de finale contre Moenchengladbach et Ipswich Town. Au mois d’août 1981, il va enfin découvrir la Coupe d’Europe des clubs champions, mais pas de chance : Saint-Etienne doit jouer un tour préliminaire contre le Dynamo Berlin et se fait sortir prématurément.

Conclusion : rendez-vous dans deux ans

Indiscutablement, Zinédine Zidane est, des trois, celui qui était le plus en avance à 26 ans. Avait-il pour autant atteint son meilleur niveau ? Probablement pas. Sa période la plus riche se situe plutôt entre 2000 (champion d’Europe avec la France) et 2002 (champion d’Europe en club avec le Real Madrid). Donc entre 28 et 30 ans. Pour Michel Platini, on peut dire la même chose : s’il est déjà impressionant à 26 ans, c’est en 1984 qu’il devient inaccessible, l’année de ses 29 ans. En 2014, Yoann Gourcuff aura 28 ans, et 30 ans en 2016. S’il revient bien après sa blessure au genou et qu’il regagne sa place chez les Bleus début 2013, la coupe du monde au Brésil sera peut-être celle de sa consécration.

Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2019 à 16:48, par Tran Quang Nhi En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    Concernant la précocité de Zidane en club elle doit être relativisée, Zidane a peut-être commencé à 16 ans & 10 mois durant la saison 1988-89 par contre il a été totalement absent durant la saison 1989-90 avant de jouer plus souvent à partir de la saison 1990-91, ce qui n’est pas le cas de Platini qui lui a joué plus régulièrement dès la saison suivante après ses débuts durant la saison 1972-73.

  • Le 21 octobre 2019 à 17:04, par Tran Quang Nhi En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    Concernant les performances en club aussi bien en compétition nationale qu’en coupe d’Europe, au niveau des clubs français, Platini est supérieur à Zidane du fait que Platini a gagné des titres et des places d’honneurs avec Nancy & Sainté entre 1978-82, Zidane lui n’a rien gagné ni même une place d’honneur (cad vice champion ou 3ème ou finaliste de coupe de france/ligue) quand il était à Canne & à Bordeaux entre 1988-96. & je ne parle pas encore du nombre de buts marqués par Platini comparé à Zidane (139 buts contre 34).
    Par contre au niveau des clubs étrangers, leur palmarès est équivalent du fait que Zidane a rattrapé Platini en continuant à gagner des titres notamment la C1 partant au Real alors qu’à la Juventus, il n’a pas gagné tous les titres malgré qu’il ait été 2x finaliste de la C1. Par contre individuellement au niveau but l’écart s’est resserré même si Platini reste largement devant (68 buts en championnat pour Platini en 5 saisons vs 61 pour Zidane sur 10 saisons) mais on peut remarqué que Zidane a commencé à marqué plus souvent notamment qu’il est parti pour le Real en 2001.

  • Le 21 octobre 2019 à 17:09, par Tran Quang Nhi En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    La précocité de Platini en équipe de France est largement supérieur à celle de Zidane. Dès la 1ère sélection de Platini l’équipe s’est presque tout de suite construite autour de lui, ce qui n’est pas le cas de Zidane auquel il a fallu la suspension de Cantona en 1995 pour que Jacquet l’installe comme titulaire. Par contre la longévité est légèrement à l’avantage de Zidane comme démontrent ses performances à 32 ans & 34 ans durant l’Euro 2004 & la coupe du monde 2006 (3 buts à chaque phase finale) alors que aprés avoir légèrement dépassé la trentaine 31/32 ans, Platini a presque perdu toute son influence aussi bien en club qu’en sélection après la coupe du monde 86 & durant la saison 1986-87 auquel en fin de saison ce dernier a pris sa retraite.

  • Le 21 octobre 2019 à 17:12, par Tran Quang Nhi En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    Comme en club, il faut séparer la performance individuelle & collective en équipe de France,
    En fait on pourrait conclure qu’individuellement Platini est supérieur à Zidane (malgré ses talents de passeur démontré comme par ex lors du match amical contre le portugal en 83 avec 3 assists) comme démontre le nombre du buts marqués dans sa carrière. Par contre Zidane est supérieur à Platini collectivement comme démontre les performances de l’équipe de France entre 1996-06 supérieure à celle de 1978-86 malgré ses 31 buts en equipe de France.

  • Le 21 octobre 2019 à 17:16, par Bruno Colombari En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    C’est votre point de vue en tout cas. Pour ma part je pense que Platini est supérieur à Zidane en presque tout, sauf en phases finales de Coupe du monde où il a joué blessé en 82 et 86.

  • Le 23 octobre 2019 à 22:06, par Tran Quang Nhi En réponse à : Platini, Zidane, Gourcuff : l’été de leurs 26 ans

    Je rejoins votre avis sur Platini c’est pour ça que pour moi Platini est le meilleur joueur français de tous les temps mais cependant la meilleure génération de l’équipe de France c’est celle de Zidane (1994-2006) du moins au point de vue résultats car c’est grâce à ça que certains pensent que Zidane peut contester le titre de meilleur joueur français de tous les temps par rapport à Platini du fait que Platini n’a pas gagné la coupe du monde contrairement à Zidane.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee