Tableaux de bord 888 après Danemark-France

Publié le 26 septembre 2022 - Bruno Colombari

Trois défaites en compétition la même année, deux capitaines débutants le même match, le Danemark seul adversaire double vainqueur des Bleus la même année, Adrien Truffert 930e international et le début raté d’un maillot blanc : les tableaux de bord ont le rouge au front ce matin.

6 minutes de lecture
PNG - 5.3 ko

C’est la cinquième fois que l’équipe perd trois matchs de compétition la même année

C’est une stat dont on se serait bien passée, mais qui paradoxalement peut devenir favorable : à Copenhague, l’équipe de France a perdu son troisième match de compétition en 2022, après ceux contre la Croatie et le Danemark, déjà, en juin dernier à domicile. C’est autant que lors de la période 2017-2021, pendant laquelle les Bleus s’étaient inclinés cinq fois, dont deux en amical (Colombie 2018 et Finlande 2020). Autant dire que ce n’est pas dans les habitudes de Didier Deschamps de voir ses joueurs si friables dans les matchs à enjeu.

Pour autant, ce n’est pas la première fois que ça arrive. Il y a eu quatre précédents depuis l’après-guerre, les matchs de compétition étant trop rares avant 1939 pour pouvoir en perdre trois la même année.

 2010 : Mexique 0-2 et Afrique du Sud 1-2 en juin en CM, Biélorussie 0-1 en septembre en qEuro
 2008 : Pays-Bas 1-4 et Italie 0-2 en juin à l’Euro, Autriche 1-3 en septembre en qCM
 1981 : Pays Bas 0-1 en mars, Belgique 0-2 en septembre et Irlande 2-3 en octobre, qCM
 1966 : Uruguay 1-2 et Angleterre 0-2 en juillet en CM, Belgique 1-2 en novembre en qEuro

La bonne nouvelle, c’est que l’équipe de France n’a jamais perdu quatre fois en compétition la même année. Ce ne sera peut-être pas suffisant pour s’imposer au Qatar (l’exemple des Euros 1996 et 2020 le montre, avec des éliminations aux tirs au but), et il est possible de gagner un tournoi en perdant un match (comme à l’Euro 2000 ou à la Coupe des Confédérations 2001). Mais c’est déjà ça…

PNG - 5.6 ko

L’adversaire : le Danemark et le précédent 1908

Perdre deux fois contre la même équipe la même année, c’est plutôt rare. D’abord, évidemment, parce qu’il faut déjà jouer deux fois contre le même adversaire, ce qui s’est produit plus fréquemment dans les périodes récentes avec des phases qualificatives copieuses. Ensuite, parce que justement, dans la période récente, les défaites sont plutôt rares, ce qui réduit la probabilité de perdre deux fois contre la même. Ce n’était plus arrivé depuis quarante ans et la double défaite (lors de deux matchs successifs) contre la Pologne : 2-3 pour la troisième place de la Coupe du monde 1982, puis 0-4 en amical en août.
Auparavant, les Bleus avaient été battus deux fois par la Belgique en 1966 (0-3, 1-2, en amical puis en qualifications pour l’Euro), par la Hongrie en 1964 (1-3, 1-2 en quart de finale de l’Euro), par la Bulgarie en 1961 (0-1, 0-1 en qualifications pour la Coupe du monde), par l’Italie en 1938 (1-3, 0-1 en Coupe du monde puis en amical) et donc par le Danemark en 1908 (0-, 1-17 aux JO). A noter, curieusement, que toutes ses oppositions ont été consécutives, sauf celles contre la Belgique en 1966 où il y a eu 6 matchs entre les deux.

JPEG - 14.9 ko

La série : perdre le dernier match avant la Coupe du monde, trois précédents

Les Bleus iront donc au Qatar avec une défaite dans les bagages pour leur ultime match joué. Lors des 15 précédents depuis 1930, ce n’était arrivé que 3 fois (pour 8 victoires et 4 nuls). Sans aucune corrélation avec les performances lors du tournoi suivant, puisqu’en 1938, après avoir perdu à domicile contre l’Angleterre (2-4), ils avaient battu la Belgique en huitièmes (3-1) puis s’étaient inclinés en quart contre l’Italie (1-3). En 1982, la défaite contre Galles (0-1) annonçait celle face à l’Angleterre (1-3) mais ça n’a pas empêché les Français d’atteindre les demi-finales. Et en 2010, l’échec contre la Chine (0-1) a précédé un tournoi sud-africain raté dans les grandes largeurs.

PNG - 7.5 ko

Le maillot : débuts ratés pour le blanc, raté lui aussi

Si on le regarde de loin, le maillot blanc 2022 paraît plutôt sobre. De près, c’est une autre histoire. Sitôt porté, sitôt plombé par une première défaite. C’est la première fois que ça arrive dans la période Nike pour un maillot alternatif. La dernière fois qu’un maillot blanc a été associé à une défaite pour son lancement, c’était en mars 2010 face à l’Espagne (0-2). Les précédents Nike ont vu les Bleus gagner la première fois qu’ils l’ont porté (Russie 3-1 en 2018, Pays-Bas 3-2 en 2016, Danemark 2-0 en 2015, Norvège 4-0 en 2014, Allemagne 2-1 en 2012) sauf la marinière (Croatie 0-0 en 2011).

JPEG - 179.1 ko

Le capitaine : Griezmann 125e, Mbappé 126e, sixième match à deux brassards débutants

Ces deux-là auraient sûrement préféré que ça leur arrive à un autre moment qu’un soir de défaite. Antoine Griezmann a pris le brassard en l’absence de Lloris et Varane (alors qu’Olivier Giroud l’avait déjà porté, en octobre 2020 pour sa centième sélection), et l’a donné à Kylian Mbappé en quittant le terrain. Ces deux-là sont donc les 125e et 126e capitaines de l’équipe de France.

S’il n’est pas rare qu’un capitaine au coup d’envoi ne finisse pas le match et passe le relais à un coéquipier, il n’y avait eu que cinq précédents où deux néo-capitaines se sont succédé lors d’une même rencontre : le 5 juin 2013 (Uruguay) avec Blaise Matuidi puis Yohan Cabaye), le 31 mai 2005 (Hongrie) avec Sylvain Wiltord puis Jean-Alain Boumsong, le 1er juin 2001 (Australie) avec Youri Djorkaeff Christian Karembeu (Frank Lebœuf l’avait au coup d’envoi, puis était sorti sur un carton rouge), le 28 mars 1990 (Hongrie) avec Franck Sauzée puis Bernard Pardo (Manuel Amoros l’avait en première mi-temps) et enfin le 31 mai 1983 (Belgique) avec Didier Six puis Patrick Battiston.

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Itsvan Kovacs (Roumanie)

Les deux précédents matchs des Bleus avec cet arbitre s’étaient très bien terminés, par deux victoires contre l’Arménie (3-0) en octobre 2014 et l’Islande (4-0) en mars 2019. La logique arithmétique aurait donc voulu que la France s’impose 5-0 à Copenhague, mais évidemment le football n’a que faire de ces considérations-là, et heureusement.

PNG - 8.7 ko

Le score : 0-2

C’est la septième fois depuis août 2012 que les Bleus perdent sur ce score, la quatrième depuis la victoire en Coupe du monde. Et c’est la 47e défaite 0-2 des Bleus depuis 1904, la deuxième face aux Danois. Le seul précédent datait du 11 juin 2002 à Incheon, lors du premier tour de la Coupe du monde. Conclusion : mieux vaut en septembre qu’en novembre.

L’indice de renouvellement : 5/11

La rotation entre les deux matchs de septembre a été moindre que prévu : Aréola n’avait pas débuté contre l’Autriche, mais il avait joué la deuxième mi-temps, tout comme Saliba. Seuls Pavard, Upamecano et Camavinga n’avait pas joué jeudi dernier parmi les titulaires.

PNG - 5.5 ko

Les joueurs : Aurélien Truffert 930e

Des cinq nouveaux appelés par Didier Deschamps en septembre, seul Alban Lafont ne sera pas entré en jeu. Le latéral gauche rennais Adrien Truffert a étrenné sa première sélection en remplaçant Ferland Mendy dans la dernière demi-heure. Il est donc le 930e international A, le 69e joueur lancé par Didier Deschamps. Quant à Fofana, Badiashile et Kolo Muani, ils ne seront pas des éphémères, puisqu’ils ont connu leur deuxième sélection.

Antoine Griezmann a disputé son 67e match d’affilée depuis août 2017 mais n’a pas dépassé Thierry Henry au nombre de victoires (74), tout comme Olivier Giroud d’ailleurs qui compte le même total. Benjamin Pavard a de son côté connu sa quatrième défaite seulement, en 46 sélections. C’est mieux que Kylian Mbappé, qui en est à 8. Pour Dayot Upamecano, Alphonse Areola et Eduardo Camavinga, c’est une première, après respectivement 7, 5 et 4 capes.

Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année Ordre
5 Olivier Giroud 114 6422 74 19 21 28 80% 2011 859
6 Antoine Griezmann 110 8024 74 21 15 4 96% 2014 874
37 Kylian Mbappé 59 4347 38 13 8 13 82% 2017 893
59 Benjamin Pavard 46 3557 31 11 4 17 73% 2017 897
239 Aurélien Tchouaméni 14 871 7 4 3 1 93% 2021 917
324 Ferland Mendy 9 573 7 0 2 35 20% 2018 904
351 Christopher Nkunku 8 332 3 2 3 0 100% 2022 922
373 Dayot Upamecano 7 542 6 0 1 25 22% 2020 909
377 William Saliba 7 442 3 2 2 1 88% 2022 923
428 Jonathan Clauss 6 237 3 1 2 2 75% 2022 924
457 Alphonse Aréola 5 405 3 1 1 44 10% 2018 902
519 Eduardo Camavinga 4 158 3 0 1 27 13% 2020 910
598 Benoît Badiashile 2 180 1 0 1 0 100% 2022 927
668 Youssouf Fofana 2 135 1 0 1 0 100% 2022 928
685 Randal Kolo Muani 2 10 1 0 1 0 100% 2022 929
914 Adrien Truffert 1 25 0 0 1 0 100% 2022 930

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[888] Danemark 2-0 France

Qualifications Ligue des Nations
25 septembre 2022, 20h45 - Copenhague, Telia Parken, 36.064 spectateurs
arbitre : Itsvan Kovacs (Roumanie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 132e match, 53 ans
disposition : 3–4-3

TACTIQUE
JPEG - 82 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 34’ Kasper Dolberg
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
23 Alphonse Aréola  90 5 29 West Ham
2 Benjamin Pavard  90   46 26 Bayern Munich
3 William Saliba  45     7 21 Marseille
15 Jonathan Clauss  45  7 29
18 Benoît Badiashile  90 2 21 AS Monaco
13 Dayot Upamecano  90   7 23 Bayern Munich
21 Ferland Mendy 65 9 27 Real Madrid
22 Adrien Truffert 25   1 21 Stade Rennais
8 Aurélien Tchouaméni  90    14 22  Real Madrid
6 Eduardo Camavinga  45   4 19 Real Madrid
19 Youssouf Fofana 45   2 23  AS Monaco
7 Antoine Griezmann 81 110 31 Atlético Madrid
20 Randal Kolo Muani 9   2 23  Francfort
9 Olivier Giroud  65   114 35 Juventus Turin
12 Christopher Nkunku 25 9 24 RB Leipzig
10 Kylian Mbappé  90   59 23  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Alban Lafont 0 23 FC Nantes
16 Steve Mandanda 34 37 Stade Rennais
4 Raphaël Varane 87 29 Manchester Utd
14 Mattéo Guendouzi 6 23 Marseille
17  Jordan Veretout  5 29  Marseille
11 Ousmane Dembélé 28 25 FC Barcelone
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 189.5 ko
RÉSUMÉ VIDÉO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.