Pierre Cazal

C’est un nom qui parle à tous ceux pour qui l’Intégrale de l’équipe de France de football, éditée une première fois en 1992 et complétée en 1998 (éditions First), est plus qu’un livre de chevet. Capable de débusquer l’état-civil d’un international oublié de la Belle Epoque au fil des archives papier et désormais numériques, il est l’un des plus grands connaisseurs contemporains de l’histoire des Bleus. C’est un transfert de tout premier ordre pour notre jeune rédaction ! Il a écrit « Sélectionneur des Bleus » (Mareuil) paru en novembre 2020.

Voir l’ensemble de la rédaction

Articles de cet auteur

Le mystère Alcazar

Publié le 3 avril 2020 - Pierre Cazal

Pierre Cazal se lance dans le récit de quelques internationaux pas comme les autres. Moins par leur carrière en bleu que par leur trajectoire de vie, pleine de surprises et de rebonds inattendus. On commence avec Joseph Alcazar.

Julien Du Rhéart, l’inconnu au bataillon

Publié le 6 avril 2020 - Pierre Cazal

Trois fois international avant-guerre distingué pour ses capacités physiques plutôt rares, porteur d’un nom qui n’existe nulle part en France, l’histoire de Julien Du Rhéart ne pouvait qu’intriguer Pierre Cazal, qui a mené l’enquête.

Grégoire Berg, le héros oublié

Publié le 12 avril 2020 - Pierre Cazal

International une fois en 1922 contre l’Espagne, Grégoire Berg n’a pas laissé beaucoup de traces en tant que footballeur. Mais il est mort fusillé par les Allemands, en août 1944, lors de l’insurrection de Paris qui a précédé la Libération. Pierre Cazal est parti sur ses traces.

1er mai 1904, le jour où tout a commencé

Publié le 1er mai 2020 - Matthieu Delahais, Pierre Cazal

La première rencontre de l’équipe de France s’est déroulée le 1er mai 1904, au Stade du Vivier d’Oie à Bruxelles, face à la Belgique. Elle est financée par le mécène belge Evence Coppée. Au-delà du résultat (3-3), voyons comment l’USFSA a géré cet événement à travers la presse de l’époque.

Envoyer un message

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee