Quand Parreira croise les Bleus

Publié le 21 mai 2021 - Richard Coudrais

L’entraîneur brésilien Carlos Alberto Parreira a souvent croisé la route de l’équipe de France. Notamment en Coupe du monde, avec quatre sélections différentes et des résultats pour le moins décevants.

De nombreux exemples démontrent qu’il n’est pas nécessaire d’avoir été un footballeur de haut niveau pour faire un bon entraîneur. Carlos Alberto Parreira, avec un diplôme de prof d’EPS et sa formation de préparateur physique, a dirigé plusieurs sélections nationales en Coupe du monde et à même emmené celle de son pays au titre mondial en 1994.

Le Brésilien est devenu le sélectionneur qui a participé au plus grand nombre de phases finales de la compétition majeure et celui... qui y a le plus souvent rencontré l’équipe de France. A quatre reprises en effet il a croisé les Bleus, et ce avec quatre sélections différentes. Le moins que l’on puisse dire est que cela lui a rarement réussi.

France - Koweït, Coupe du monde 1982

Carlos Alberto Parreira a rejoint le Koweït en 1978, un pays du Golfe doté de moyens considérables qui aspire à envoyer son équipe nationale en Coupe du monde. Succédant à Mario Zagallo, Parreira emmène la sélection de l’émirat au titre de champion d’Asie en 1980 puis en phase finale du Mundial espagnol en 1982. Après un très bon nul (1-1) contre la Tchécoslovaquie, l’équipe de Parreira est opposée à la France le 21 juin à Valladolid. Face à des Tricolores contraints de l’emporter, la sélection koweïtienne est rapidement débordée. Largement menée au score, elle tombe même dans le ridicule avec l’intervention du cheikh Fahd qui descend de la tribune pour faire annuler un but. Plus que la défaite, cette intrusion a considérablement terni l’image d’une équipe méritante et même celle d’un pays. La sélection de Parreira terminera le tournoi à Bilbao par une belle résistance face à l’Angleterre ponctuée par la plus infime des défaites (1-0).

Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 1982
Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 1982

France - Arabie Saoudite, Coupe du monde 1998

Seize ans après le Mondial espagnol, Carlos Alberto Parreira retrouve l’équipe de France dans le cadre de la Coupe du monde. Entre temps, le technicien brésilien a dirigé l’équipe des Emirats Arabes Unis au Mondiale 1990 puis emmené celle du Brésil en 1994 à un titre mondial attendu depuis 24 ans. Lors de la Coupe du monde 1998, c’est comme sélectionneur de l’Arabie Saoudite qu’il se rend au Stade de France, le 18 juin 1998, pour rencontrer les Bleus d’Aimé Jacquet. Comme avec le Koweït, la rencontre tourne à sens unique en faveur des Français qui s’imposent 4-0 en dépit de l’expulsion de Zinédine Zidane. C’est la défaite de trop pour les dirigeants saoudiens qui débarquent le sélectionneur brésilien avant même le troisième match. Une première en Coupe du monde.

Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 1998
Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 1998

France - Brésil, Coupe du monde 2006

C’est à Francfort en 2006 que Carlos Alberto Parreira retrouve la France pour la troisième fois de sa carrière de sélectionneur en Coupe du monde. Cette fois, il a les moyens de battre les Tricolores puisqu’il est à la tête d’un Brésil champion du monde en titre et constellé d’étoiles (Ronaldo, Ronaldinho, Adriano, Kakà...). Mais ce 1er juillet 2006, il tombe sur une équipe de France extrêmement bien organisée et disposant d’un chef d‘orchestre plus inspiré que jamais, Zinédine Zidane. La France l’emporte 1-0, sur un but de Thierry Henry. Elle s’affirme comme la bête noire du Brésil, et tout particulièrement celle de Carlos Alberto Parreira.

Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 2006
Carlos Alberto Parreira, Coupe du Monde 2006

France - Afrique du Sud, Coupe du monde 2010

Après le Koweit (1982), l’Arabie Saoudite (1998) et le Brésil (2006), l’Afrique du Sud est la quatrième sélection dirigée par Carlos Alberto Parreira qui affronte la France en Coupe du monde. Ce troisième match du premier tour oppose deux équipes déjà éliminées mais Parreira n’est pas peu fier de vaincre enfin les Tricolores (2-1), même si ceux-ci sont en pleine déliquescence quelques jours après l’affaire de Knysna. Il est dommage que Raymond Domenech, le sélectionneur français, ait refusé de serrer la main à une légende du football qui terminait sa carrière sur ce match.

Carlos Alberto Parreira (avec Raymond Domenech), Coupe du Monde 2010
Carlos Alberto Parreira (avec Raymond Domenech), Coupe du Monde 2010

Il n’y a donc qu’en 1990, avec les Emirats Arabes Unis, et en 1994, avec le Brésil, que Carlos Alberto Parreira n’a pas croisé l’équipe de France durant son parcours, et pour cause, la France faisait partie des grands absents de ces tournois. La seule autre sélection qu’il a rencontré plus d’une fois en phases finales est la Suède, deux matchs en 1994.

Et quelques matchs en plus

En plus de la Coupe du Monde, Carlos Alberto Parreira a rencontré la France en deux autres occasions dans le cadre de matches amicaux. Le premier en août 1992 au Parc des Princes où son équipe s’impose 2-0 face à l’équipe de France du nouveau sélectionneur Gérard Houiller. Le deuxième douze ans plus tard au stade de France avec l’équipe du Brésil invitée à célébrer le centième anniversaire de la FIFA. Les deux équipes se séparent sur un score nul (0-0).

#GenreDateVilleÉquipeScore
415 CMT1 21/06/1982 Valladolid* Koweït 4-1
505 Amical 26/08/1992 Paris(Parc) Brésil 0-2
564 CMT1 18/06/1998 Saint-Denis Arabie Saoudite 4-0
644 Amical 20/05/2004 Saint-Denis Brésil 0-0
676 CM1/4 01/07/2006 Francfort* Brésil 1-0
729 CMT1 22/06/2010 Bloemfontein* Afrique du Sud 1-2
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité